Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMutilator › Immortal force

Mutilator › Immortal force

9 titres - 37:54 min

  • 1/ Memorial stone without name
  • 2/ Bloodstorm
  • 3/ Butcher
  • 4/ War dogs
  • 5/ Mutilator
  • 6/ Brigade of hate
  • 7/ Immortal force
  • 8/ Tormented soul
  • 9/ Paranoiac command

line up

Kleber (guitare, chant), Alexander (guitare), Ricardo (basse), Rodrigo (batterie)

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
thrash

Et oui René je sais que tu aimes le thrash, et tu en as marre de la scène européenne ? Tu veux de l'exotique, du frais, du bourrin sans être joyeux ? Bouge pas je dois avoir çà. Rien que le nom, Mutilator, hein mon René ça te colle le sourire au visage ! Et il y a de quoi ! en matière d'old school, on aura du mal à trouver plus typique, et surtout aussi efficace ! Tout comme Sepultura , Mutilator est brésilien, et tout comme la bande des Cavalera à cette époque, Mutilator joue du thrash, du vrai, du brut, qui défouraille et qui speede telle la mort fauchant les âmes damnés ! Ainsi le thrash joué ici se montre simple, avec ses riffs alternants power chords avec riffs tremolo, pour des structures simples allant droit au but. C'est un peu la force (immortelle ahah) de ce disque. Les zicos jouent comme des bourrins, le batteur joue à fond, le son de ses toms est d'ailleurs excellent je trouve, les gratteux aussi, décochant leurs riffs simplissimes mais faisant toujours mouche, et le chant se place au petit bonheur la chance, suivant la rage du moment, du thrash comme on aime quoi ! De la rage, de l'envie d'en découdre, des refrains qui se retiennent, des solos complètement déjantés (un peu comme sur les premiers sepultura en plus maîtrisé tout de même) et une ambiance bien sombre qui apporte une atmosphère très souffrée à l'ensemble (Sarcofago n'est pas loin). L'album passe ainsi à toute vitesse, sans la moindre lassitude malgré les ressemblances entre les morceaux et dans le genre "thrash old school" on a là une pièce qui devrait être enseigné en musicologie ! Alors oui mon petit René, je sais que tu aimes quand on compare à d'autres albums. Alors pour toi je dirai que "Immortal force" constitue à mon sens comme le chainon manquant entre "Morbid Visions" de Sepultura pour le côté démoniaque et sauvage, et "Schizophrenia" pour le côté thrash... Alors évidemment ce disque a 17 ans désormais, le son est tiré de bandes analogiques, et donc n'est pas forcément top, les réfractaires au son craquelant type vinyle ou autres vieilleries thrash vont vomir, mais écoute moi ce solo de "War dogs" ! Ecoute moi ces riffs ! Cette énergie (y a même des pains par moment) qui s'en dégage ! A posséder pour les fans de thrash, ou de la scène sud américaine, pour les autres, relisez bien et réflechissez... Un cd à écouter à fond en tout cas ! THRASH !

note       Publiée le lundi 1 novembre 2004

partagez 'Immortal force' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Immortal force"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Immortal force".

ajoutez une note sur : "Immortal force"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Immortal force".

ajoutez un commentaire sur : "Immortal force"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Immortal force".

Richter › jeudi 15 novembre 2012 - 07:51  message privé !

Un excellent album que je suis en ce moment en train d'écouter. Ca réveille plus qu'un mug de café. C'est bourrin, c'est crade bref c'est parfait !

Note donnée au disque :       
saïmone › mardi 4 octobre 2011 - 10:54  message privé !
avatar

Y'a quelque chose au Brésil. Les combats de chiens ?

V.VendettA › lundi 1 novembre 2004 - 15:09  message privé !
Arf, un diamant brut qui fait parti de la glorieuse époque du Death/Thrash Brésilien, Le pays du "thrash_Fuck_off_and_die_xxxx" ! Cette offrande se laisse écouter sans ennui, et dégage une hargne et une bestialité inhérente de cette scène mythique. D'ailleurs, on remerciera les camarades (Chakal, Sepultura, Dorsal Atlãntica, Overdose, Insulter, Vodu, Anthares...) pour les avoir inspirés, on sent également une forte influence de Slayer et Exodus. Les structures sont simples mais parfaitement bien exécutées et nos 4 thrashers sont loin d'être des manchots !! Quand on pense qu'Alexander "Magu" (r.i.p) etait pressenti pour jouer dans un petit groupe local d'un certain Max Possessed...( ça fait rêver) finalement il a préféré rester dans Mutilator, pour le bonheur d'Andreas Kisser !!!
Note donnée au disque :