Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDjam Karet › Collaborator

Djam Karet › Collaborator

12 titres - 72:33 min

  • 1/ Solar flare (3:16)
  • 2/ Gondwanaland (4:26)
  • 3/ The anointing of the sick (6:53)
  • 4/ The day after (12:31)
  • 5/ Foreign lesion (4:10)
  • 6/ The 17th karmapa (2:57)
  • 7/ Moorings (6:47)
  • 8/ Cliff spirits (3:57)
  • 9/ Submersion (5:49)
  • 10/ Food chain (8:14)
  • 11/ Salt road (6:01)
  • 12/ The fearful voice (6:38)

enregistrement

Beneath Runway24, Upland, Californie, USA, janvier - avril 1994

line up

Gayle Ellett (guitare, guitare synth, claviers, sampler, percussions, effets), Mike Henderson (guitares, claviers, effets), Henry Osborne (basse, claviers, sampler, effets), Marc Anderson (sampler, berimbau, percussion), Jeff Greinke (claviers, voix), Walter Holland (synthétiseur), Loren Nerell (synthétiseur), Steve Roach (sampler, didgeridoo), Kit Watkins (sampler, synthétiseur), Carl Weingarten (dobro, effets)

chronique

Styles
ambient
electro
Styles personnels
instrumental > fusion

Djam Karet brouille les pistes une fois de plus et semble multiplier les expériences, ou en tout cas, les occasions qui leur permettraient de diversifier leur propos. Forts du concept des albums yin et yang que sont "Burning the Hard City" et "Suspension & Displacement", le quatuor américain nous revient avec un projet encore plus déconcertant. Mike Henderson et Chick Oken, Jr., particulièrement absents de cette session, laissent le groupe entre les mains de Gayle Ellett et Henry Osborne pour un "Collaborator" on ne peut mieux intitulé. En effet, les douze plages qui le constituent sont le résultat d'un travail de longue haleine : suite à sa demande, le groupe a donc recueilli les DAT de sessions enregistrées spécialement à cet effet, d'artistes tels que Jeff Greinke, Steve Roach, Marc Anderson, Carl Weingarten ou Kit Watkins (tous investis dans les musiques ambient expérimentales), Djam Karet retravaillant ces bandes en studio en y ajoutant leur touche personnelle. Si le projet se montre ambitieux et peut être perçu comme une séquelle à leur dernier album, malgré ces diverses collaborations, l'album fait preuve d'une forte cohésion et d'une unité de ton. Cependant, ils n'arrivent pas à recréer avec suffisement de réussite la résonance et la profondeur qui furent atteint avec "Suspension & Displacement" (dont certaines séquences sont réutilisées ici, notamment sur "Food Chain") ; c'est dire si leur objectif inavouable était clairement d'en faire une suite, motivé par un nouveau point de vue. La démarche reste louable et mérite qu'on s'y attarde, mais "Collaborator" restera toujours le parent pauvre de leur discographie.

note       Publiée le mercredi 3 avril 2002

partagez 'Collaborator' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Collaborator"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Collaborator".

ajoutez une note sur : "Collaborator"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Collaborator".

ajoutez un commentaire sur : "Collaborator"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Collaborator".