Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDThe Dismemberment Plan › Change

The Dismemberment Plan › Change

cd • 11 titres

  • 1Sentimental Man4:16
  • 2The Face of the Earth4:46
  • 3Superpowers4:48
  • 4Pay for the Piano3:23
  • 5Come Home5:05
  • 6Secret Curse2:50
  • 7Automatic4:16
  • 8Following Through4:38
  • 9Time Bomb4:24
  • 10The Other Side3:45
  • 11Ellen and Ben5:01

enregistrement

Inner Ear Studios, USA, 2001

line up

Eric Axelson (basse, claviers), Jason Caddell (guitare, claviers), Joe Easley (batterie), Travis Morrison (chant, guitare)

remarques

chronique

Styles
rock
pop

"Change" est tout sauf équivoque sur son contenu. Le groupe de Travis Morrison n'a jamais fait d'infidélité au label qui les paye et signe donc sur celui-ci un disque que certaines majors auraient bien aimer s'approprier afin de conquérir de nouveaux marchés. Le succès critique et artistique de "Emergency & I" a fait en sorte que beaucoup ont enfin posé leur regard sur The Dismemberment Plan. Et Jeff Ament, bassiste de Pearl Jam, est un de ceux-là. La suite logique de cet épisode entraîna The Dismemberment Plan à faire l'ouverture des concerts du groupe de Seattle sur une quinzaine de leurs dates européennes. Il est d'ailleurs amusant de constater que la voix du chanteur ressemble de plus en plus à celle d'Eddie Vedder, bien que jamais rien de tel ne le laissait présager, comme on peut l'entendre sur "Sentimental Man". Leurs attaques rock n'ont plus le côté frénétique des débuts et pourraient éventuellement aussi faire songer à une influence de Pearl Jam, plus en profondeur qu'on ne le croit ("Pay for the Piano", "Come Home", "Secret Curse"). S'il ne reste apparemment plus grand chose de leur excentricité légendaire - un côté qui les rendra sans doute plus facilement assimilable auprès des plus frileux d'entre nous - si ce n'est l'exercice pop/drum'n'bass de "The Other Side" qui en incarnerait les derniers soubresauts, ils portent fièrement et à bout de bras l'aisance mélodique qui est la leur et qui fait encore des étincelles sur des titres comme "Automatic", "Time Bomb" ou le superbe "Superpowers", très réminiscent de "The City". Pas sombre, ni expérimental pour un sou, avec "Change", The Dismemberment Plan a tiré un trait sur son histoire en réalisant un album pop bien gentil, excellemment produit, agréable... mais inoffensif.

note       Publiée le samedi 1 novembre 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Change".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Change".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Change".

zen › samedi 5 juin 2004 - 01:29  message privé !
Je te trouve un peu dur, c'est vrai que ce disque est super lisse et pop et fait penser à une version light de "emergency and i" mais y a quand même de très grands moments... Par contre là ou je te suis pas c'est sur la comparaison avec pearl jam, ok ils ont tourné ensemble mais Pearl jam c'est du revival rock 70's (et que j'aime pas des masses d'ailleurs par son manque de subtilité, mais c'est juste moi) alors que ce groupe était vachement plus inspiré par le rock des années 80... talking heads meets Fugazi ! très bon disque même si il manque le petit truc qui faisait de "Emergency and I" un disque majeur...