Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCatapilla › Changes

Catapilla › Changes

  • 1972 • Akarma AK 132 • 1 CD digipack

4 titres - 37:47 min

  • 1/ Reflections (12:11)
  • 2/ Charing Cross (6:44)
  • 3/ Thank Christ for George (12:07)
  • 4/ It Could Only Happen to Me (6:45)

enregistrement

Angleterre, 1972

line up

Robert Calvert (saxophones alto, soprano et ténor), Graham Wilson (guitare), Ralph Rolinson (orgue, piano électrique), Carl Wassard (basse), Brian Hanson (batterie), Anna Meek (chant)

remarques

chronique

Outre Black Sabbath, le label Vertigo avait pour but de promotionner une certaine idée du progressif, avec un penchant marqué pour tout ce qui se complaisait dans l'excès de décibels. Aussi est-ce sans doute dans le soucis de faire de l'ombre à la concurrence (le label Neon, sous licence RCA, plus porté vers les inclinaisons jazzistiques) qu'un groupe tel que Catapilla y fût signé. "Changes" est pourtant le second (et dernier) disque que le groupe réalisera. Il y adopte, plus encore que sur son prédécesseur, une esthétique progressive, qui se manifeste par de longues explorations thématiques sur un simple accord, emportées par des échanges impétueux entre voix, saxophone et guitare. C'est cependant le saxophone de Robert Calvert qui domine, que ce soit à l'alto, au ténor ou au soprano. Ce penchant marqué pour le postbop se manifeste sans complexe tout au long des quatre plages du disque, toutes acquises à la cause des explorations modales plutôt qu'harmoniques. Il s'en dégage une atmosphère tendue que l'on pourrait rapprocher des moments les plus fébriles du premier King Crimson, en moins débridé tout de même, mais aussi en plus ouvert. Le chant de Anna Meek est à situer quelque part entre ces fameux space whisper dont le copyright revient aujourd'hui à Gilli Smyth et les jongleries de Miss Julie Driscoll. Elle accompagne sur pratiquement toute leur longueur les titres de ce recueil, un détail qui pourrait en rebuter quelques uns. Au contraire, c'est là un des aspects qui en subjuguera d'autres sur des titres aussi propices aux délires que "Reflections" ou "It Could Only Happen to Me". Cette combinaison d'éléments solistes donne à la musique de Catapilla ce petit plus qui les permet de se démarquer des autres productions échappées du jazz britannique ou de l'école, dite, de Canterbury. Nul ne sait ce que sont devenus les autres membres du groupe après son split. Il n'y a en définitive que le saxophoniste, Robert Calvert, pour avoir poursuivi sa carrière, en le retrouvant, notamment, impliqué, à des degrés divers, dans l'aventure Hawkwind.

note       Publiée le dimanche 23 mai 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Changes".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Changes".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Changes".