Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDecrepit Birth › ... and time begins

Decrepit Birth › ... and time begins

8 titres - 30:19 min

  • 1/ Prelude to the apocalypse
  • 2/ Condemned to nothingness
  • 3/ Thought beyond infinity
  • 4/ The infestation
  • 5/ Rebirth of consciousness
  • 6/ Shroud of impurity
  • 7/ Concepting the era of genocide
  • 8/ ...and time begins

enregistrement

Enregistré aux studiosLegion, santa cruz, Californie. Ingénieurs : Matt Stelo et Derek Boyer, Ingénieur batterie : Damon Cisneros. Produit par Decrepit Birth.

line up

Tim Yeung (batterie), Bill Robinson (Vocaux); Derek Boyer (basse, vocaux); Matt Sotelo (guitare, vocaux)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
death metal
grindcore
Styles personnels
grind/death metal

Ce n'est pas parce-que le vocaliste ressemble à un Corbier du grand nord que Decrepit Birth joue des comptines du froid. C'est du death/grind abyssal et technique, surspeed et surbrutal... bref : du bourrin. Truffée de breaks et de riffs, "... and time begins" force le respect par la technique des musiciens et leur volonté de se creuser la tête dans un registre pourtant rarement visité par la matière grise. Les vocaux extrêmement (mais alors extrêmement!!!) gutturaux n'arrivent forcément pas à jouer la même carte de vitesse que ses potes instruments; il marmonne donc son insondable inhumanité statique, tel Shub-Niggurath exprimant ses primaires opinions... une souffle de dragon cancéreux et vérolé jusqu'à la glotte, qui survole la musique comme un drap presque opaque. A ce léger décalage s'ajoute les défauts de production : guitares un peu faiblardes, batterie en carton et voix surmixée, qui finissent de déséquilibrer, et de manière très dommageable, l'impact de la musique de Decrepit Birth. C'est dommage, car dans ce registre très limité le groupe tire pourtant très bien son épingle du jeu en assumant sa brutalité simpliste, sans renier une incontestable sophistication, ruptures, breaks, volte-faces... le mix et le son des guitares rendant malheusement trop lointain l'aspect mélodique des riffs, pourtant très bien trouvés, et que l'on sent tourner seulement à pleine allure, sans réelle distinction. La vitesse est tout simplement ahurissante et la précision du batteur incalculable, tout ce petit monde s'enfonce dans les abysses les plus sordides, sursaute et se retourne, frappe, repart, frappe, mélodise et repart... il émane de la musique de Decrepit Birth une aura incontestable, l'horreur aveugle et propre au grind, servie ici par l'intelligence et les outils d'un death inventif et fou furieux. Les entrailles terrifiants de cette très belle pochette ne sont plus très loin. Très rares sont ceux qui les atteignent car à cette vitesse là, vouloir peser si lourd relève du tour de force... ce ne sont pas les essais qui manquent, mais les réussites. Decrepit Birth souffre d'un son impropre, le reste leur est acquis.

note       Publiée le lundi 19 janvier 2004

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "... and time begins" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "... and time begins".

notes

Note moyenne        5 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "... and time begins".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "... and time begins".

vargounet Envoyez un message privé àvargounet
C'est vrai que le petit nouveau n'est pas trop dégueu dans son style. Plus mélodique avec même un petit feeling épique dans certains titres qui passe pas mal. Après c'est loin d'être la révélation de l'année et ce groupe reste très surrestimé, mais ils se rachètent un peu à mes yeux sur ce coup-là. Je me demande ce que la patte Unique Leader va donner pour le nouveau Vomit Remnants du coup ...
Note donnée au disque :       
Powaviolenza Envoyez un message privé àPowaviolenza
avatar
CQFD !
Note donnée au disque :       
gab Envoyez un message privé àgab
Donc tu le turbokiffes?
Powaviolenza Envoyez un message privé àPowaviolenza
avatar
Le nouveau est surkiffant !
Note donnée au disque :       
KlaY Envoyez un message privé àKlaY
Plutôt chiant ce disque en fait... mais j'ai écouté par curiosité les extraits du prochain, bah putain ça va changer : c'est frais, original et mélodique pour du brutal death. Bref, un album plutôt casse-burnes (pakpakpakpakapakpakpakpakpak traaaaaaaaaaaaalouuuuum riffriffriffriffriff pakpakpakpakpakpakpakpakpak gruuuuuuu yauuuu pakpakpak BOUM... et on recommence) que celui-ci, mais un groupe plutôt prometteur...
Note donnée au disque :