Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesVVirgin Black › Elegant... and dying

Virgin Black › Elegant... and dying

9 titres - 74:24 min

  • 1/ Adorned in ashes
  • 2/ Velvet tongue
  • 3/ And the kiss of god's mouth part 1
  • 4/ And the kiss of god's mouth part 2
  • 5/ Renaissance
  • 6/ The everlasting
  • 7/ Cult of crucifixion
  • 8/ Beloved
  • 9/ Our wings are burning

enregistrement

Produit par Rowan London. Enregistré et mixé par Camren Harm.

line up

Rowan London (chant, piano et clavier), Samantha Escarbe (guitare, violoncelle), Dino Cielo (batterie), Craig Edis (guitare et chant), Ian Miller (bass et chant)

remarques

chronique

Styles
metal
gothique
Styles personnels
atmosphèrique

Je l’attendais depuis longtemps celui-ci ; après leur premier album qui fût une grande réussite artistique, Virgin Black remet le couvert avec Elegant… and dying. Et croyez le ou non, mais celui-là est encore meilleur ! L'album est à la fois plus gothique et en même temps a pris un petit côté doom. On retrouve cette voix désenchantée propre à Rowan London, une voix pleine d'émotion, de souffrance, un timbre unique qui fait vibrer l'auditeur, tétanisante et terriblement mélancolique, voilà qui définit à merveille cette voix. Les compositions se sont allongées ; ne faisant que rarement moins de sept minutes et dépassant les dix-sept minutes sur le titre The everlasting. Les guitares pleurent, laissent s'échapper de longs sanglots plaintifs, possédant des sonorités on ne peut plus appropriées et variées, faisant durer les douloureuses notes. Les passages au piano, plus nombreux que sur Sombre romantic, enfoncent encore plus l'auditeur dans le monde désolé de Virgin Black. Elegant… and dying, je ne vois aucun autre album méritant mieux ce titre, absolument aucune faute de goût, juste beauté, élégance et désespoir. Impossible d'apercevoir une once de lumière tout au long des neufs titres qui sont de purs joyaux de noirceur. La musique dépouillée de tout artifice superflu touche directement l'âme de ceux qui l'écoutent, on ne ressort pas indemne de Elegant… and dying, un grand vide s'est crée en nous ! S'agirait-il du meilleur album de 2003 ?

note       Publiée le dimanche 29 juin 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Elegant... and dying".

notes

Note moyenne        16 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Elegant... and dying".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Elegant... and dying".

varg › lundi 4 avril 2011 - 21:21  message privé !

des années sans l'écouter, des murmures lointains d'un romantisme sombre, mais le constat est le même, presque 10 ans après, ce disque frôle la perfection, tout y est fin et maîtrisée, avec émotion, et ça fait du bien.

Note donnée au disque :       
utumno › dimanche 25 octobre 2009 - 13:27  message privé !

Comme KingBanana, je trouve Mezzo Forte ... les mots me manquent pour décrire un tel chef-d'oeuvre, à écouter d'urgence pour tous ceux qui ne connaissent pas!

Note donnée au disque :       
juj › lundi 14 avril 2008 - 22:45  message privé !
y a un truc pas mal, mais quand la guitare s'emballe, direct tu visualises Brandon Lee sur le toît de son immeuble ; fâcheux
KingBanana › dimanche 10 juin 2007 - 22:10  message privé !
Mezzo forte est tout simplement magistral !
Manumal › dimanche 11 février 2007 - 14:03  message privé !
Un gothic/doom metal de qualité ,très épuré ,il en ressort une impression de pureté .Mention spéciale au chant vraiment unique.
Note donnée au disque :