Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAshram › Ashram

Ashram › Ashram

cd • 15 titres

  • 1Fairy wind
  • 2For my sun
  • 3Forever at your mercy
  • 4Spirit of the rising moon
  • 5Lucky's song (my dog)
  • 6Nevermore sorrow
  • 7Horizons
  • 8Forgive me
  • 9She's fiddling
  • 10Fragile
  • 11Elisewin
  • 12Oceans
  • 13I've lost myself
  • 14Sweet autumn
  • 15Silver eyes

enregistrement

Il Parco Studio, Naples, Italie, 2001

line up

Luigi Rubino (piano), Sergio Panarella (chant), Alfredo Notarloberti (violon), Leonardo Massa (cello), Fluvio Gombos (double basse)

remarques

chronique

Styles
folk
Styles personnels
dark folk / néoclassique

Ashram est une jeune formation italienne dark-folk composée de trois membres, la voix Sergio Panarella, le piano Luigi Rubino et au violon Alfredo Notarloberti. Cet opus est leur premier album et espérons-le surtout pas le dernier ! Avant d’aller plus en avant, on notera que pour une musique dite dark-folk, Ashram a réussit à développer un style qui leur est propre. La voix de ténor du chanteur détonne et est superbe ! Les instruments classiques donnent toutes leur beauté aux compositions. Donc à priori un ensemble très simple, mais quel résultat ! A la première écoute on se laisse directement prendre par la douceur de cet album. C’est comme une succession de tableaux aux visages tantôt tristes, mélancoliques et songeurs. La sensibilité est présente à chaque morceaux; un doux frisson envahit l’auditeur. Le premier titre « Fairy wind » est une véritable invitation au rêve. La voix de Sergio est comme un doux murmure à nos oreilles. La piano est très présent rappelant sans cesse la pluie ou un élément liquide. On se laisse emporter sans résistance. Le violon nous arrache presque les larmes tout comme la voix de Sergio. Cet album invite à la rêverie. En l’écoutant on se sent coupé du monde. Chaque morceau est une nouvelle sensation « Forever at your mercy » est comme une déclaration d’amour pleine de moments d’hésitation, d’espoir infini, sensation très bien traduite par le violon. « Spirit of the rising moon » est d’une superbe tristesse, dialogue entre le piano et le violon comme deux amants vers la fin d’une histoire d’amour. La tristesse vient nous accaparer de plus en plus, doux mélange telle cette chère « saudade »; la voix n’est plus qu’un long sanglot... « Lucky’s song (my dog) est surprenante. Si l’on se réfère au titre elle serait dédiée à la chienne décédée du chanteur. Une vraie perle. « Nevermore sorrow » est très lyrique, un sentiment de colère et de passion. La voix du chanteur se fait grave et profonde. Le texte inspire la fuite, la douleur et le doute, le refus presque total de souffrir à nouveau. « Horizons » nous plonge dans l’histoire d’une vie finie… interprétation personnelle, superbe morceau instrumental. On entend un vieux son de disque vinyle. Le piano nous prend à la gorge avec un arrière goût amer, comme une musique qui nous était connue mais que l’on a pas encore finie d’écrire ou de comprendre… «Fragile » apporte comme un sentiment de béatitude, morceau instrumental, un vrai régal. « Océans » détone avec une ambiance ethnique, mélange de différentes voix qui vous prend aux tripes. On regrette juste qu’il ne dure que 40 secondes ! Alors pour les amoureux absolus de musique mélancolique, pas une seule seconde d’hésitation !

note       Publiée le dimanche 19 janvier 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Ashram".

notes

Note moyenne        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Ashram".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Ashram".

cyprine › jeudi 2 juin 2011 - 09:48 Envoyez un message privé àcyprine

Pas reconnu Jeff Buckley, en revanche Pascal Obispo...

Note donnée au disque :       
pokemonslaughter › vendredi 1 août 2008 - 12:28 Envoyez un message privé àpokemonslaughter
avatar
superbe, le chant me fait carrément penser à Jeff Buckley, c'est dire..
sinical › samedi 13 octobre 2007 - 01:18 Envoyez un message privé àsinical
bah disons juste que le second est encore un brin plus "mielleux" que le premier. Mais bon c'est pas le problème: c'est juste beau. Appaisant. Non vraimen y a des moments (comme juste maintenant d'ailleurs) où ca colle tellement parfaitement...c'est baroque, romantique, mélodique, mélancolique et vaguement déprimant
Theyoungod › samedi 8 septembre 2007 - 15:59 Envoyez un message privé àTheyoungod
Un très bel album, une voix magnifique, des instrus bien bossées et émouvantes. Si certains pourrait trouver l'ensemble trop mielleux, il ne faudrait vraiment pas avoir de coeur pour ne pas apprécier des pistes comme Spirit of the rising moon ou Forever at your mercy. Leur deuxième album (Shivering silver skies) est en revanche un peu moins bon mais plaira à coup sûr au fan du premier.
the_guts_of_darkness › dimanche 18 février 2007 - 23:35 Envoyez un message privé àthe_guts_of_darkness
"Forever At Your Mercy" est vraiment d'une beauté troublante. comment ne pas être touché par cette maitrise incontestée de la mélodie ?