Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBlood Wisdom › The death poses of a DNA idol

Blood Wisdom › The death poses of a DNA idol

cd • 10 titres

  • 1Shadow cells
  • 2Ex-dreams
  • 3Hunter's glyph
  • 4Oedipus Hex
  • 5Night of whispering hate
  • 6A feral glance
  • 7Wolves in mirrors
  • 8Six moons
  • 9Chimera
  • 10Where the birds don't sing

enregistrement

Echo Chamber, Echo Park/Los Angeles, Californie, USA, 2016-18.

line up

Eaden Rosvein Palmer (chant, guitare, collages K7), Ed Dymek (guitare-synthé), Magdalena (basse), Michelle Vokes Sharples (batterie)

remarques

https://bloodwisdom.bandcamp.com/album/the-death-poses-of-a-dna-idol-2018-album

chronique

Le sang, c’est simple, essentiel, vital, alors quand on intitule son projet ‘Blood wisdom’, il est logique de créer une musique simple, essentielle; vitale, je ne sais pas mais mystique et mystérieuse, c’est certain, comme les contours de l’existence au sein d’une biologie occulte. Conçu à la base comme une aventure solo, Blood Wisdom s’articule autour de lignes épurées qui cherchent à dire beaucoup sans souffrir d’empatement musical. D’une certaine manière, Eaden Rosvein Palmer m’évoque un jeune Billy Idol aux poumons moins goudronnés, son écriture a un faux air de goth’n’roll mais baigné d’une aura nettement plus mélancolique. De fait, plusieurs titres pourraient démarrer comme des démos: batterie, gratte, voix… Insensiblement pourtant, on se laisse capter par ce chant pour réaliser qu’on est en réalité dans un morceau construit, épuré mais profond et riche en émotions. La musique de Blood Wisdom est ferme mais jamais agressive, elle n’hésite pas à ménager ses effets par des cassures, des montées, des suggestions. C’est sa force et sa faiblesse car autant ‘The death poses of a DNA idol’ se montre séduisant, mystérieux, nous imbriquant adroitement dans ses tentacule de manière insidieuse avec ses accords bien sentis, cette atmosphère mi sombre mi triste, dépouillée, autant vers la fin, l’impression générale se dilue. On ne s’ennuie jamais réellement dans ce mysticisme sobre mais l’intérêt décroit un chouia. Drôle de zique, tellement goth dans ses thèmes et ses intentions mais plus proche d’une forme de rock mystique dans la forme. Je parlais de Billy Idol mais je pourrais ajouter Jeff Buckley pour les accents mélancoliques (c’est flagrant sur l’ultime chanson); une forme de feeling blues qui ne s’exprime pas par le blues, avec un fort penchant occulte en prime.

note       Publiée le lundi 31 octobre 2022

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "The death poses of a DNA idol" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "The death poses of a DNA idol".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "The death poses of a DNA idol".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "The death poses of a DNA idol".