Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCComa Void › Stormking twilight

Coma Void › Stormking twilight

14 titres - 68:52 min

  • 1/ Stormking twilight
  • 2/ Lord of the lights axe
  • 3/ Opal hill mining disaster of 1911
  • 4/ Cast into misery / Cast into distress
  • 5/ Coma void
  • 6/ Shadow beneath the web
  • 7/ Stone of the seers
  • 8/ Cave gimp
  • 9/ High desert freeze
  • 10/ Crab-witchs head
  • 11/ Animal wisdom
  • 12/ Setting a bad tone
  • 13/ Planetarium quaalude
  • 14/ (ghost track)

enregistrement

Enregistré au Blacklake (theblacklake@hotmail.com) en fin d'année 2000.

line up

Timothy Fouch (guitares, chant), Dave Hoopaugh (basse, chant), Shad Justice (batterie)

remarques

A noter qu'il y a environ 15 minutes de blanc avant le ghost track.

chronique

La pochette laissait présager du pire, mais non, ce "Stormking twilight" est franchement une excellente surprise ! Il s'agit d'ailleurs à mon avis du meilleur disque paru à ce jour sur l'obscur label slovaque Metal age. En effet, les américains de Coma Void possèdent ce petit quelque chose qui fait la différence : le talent. Le style du groupe oscille entre un death rapide et un metal lourd assez lent. Le groupe maitrise très bien les changements de rythmes et assène des riffs puissants et bien sentis. Côté chant, outre un chant death/black du meilleur effet, on a droit à des hurlements proches des Neurosis du début des années 90. De plus les compositions sont recherchées, avec de nombreux samples qui rendent les ambiances très visuelles : on se croirait perdu au fin fond de forêts mystérieuses et inquiétantes. Que dire de plus si ce n'est que l'ensemble forme un concept qui fonctionne à merveille et qui reste parfaitement crédible et cohérent de bout en bout. Attention, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit : ce premier album de Coma Void reste néanmoins bourré de petits défauts de jeunesse, son principal soucis résidant toutefois dans une production pitoyable, carrément terne et faiblarde. N'hésitez cepedant pas à découvrir ce groupe ; il mérite votre attention.

note       Publiée le jeudi 18 octobre 2001

chronique

Et bien voilà un groupe ma foi original. Se décrivant lui même comme un mélange de black, de death, de grind et d'autres rejouissantes délicatesses, je dois dire qu'aux premières écoutes, j'ai eu du mal à y trouver mes marques ! Pour une raison simple : la production est (volontairement ?) abominable. Du coup, le disque se retrouve plongé dans une ambiance complètement roots et décalée, la violence sonore provient du son à proprement parler, et de leurs côtés, les riffs en profitent pour se détacher d'accroches facile à base de grésillements, d'accords jouées plus bas que terre ou encore de doubles croches déblatérées en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Et c'est là qu'arrive la grande force du groupe : si dans la forme, le résultat est incontestablement extrême, dans le fond, ce n'est que grâce à des lignes de grattes évidentes, lourdes et géniales que l'on reste scotché. Le chant est excellent, la spontanéité de Timothy est bluffante, il enchaîne ses beugles et ses parties lyriques avec une facilité déconcertante, toujours doublé de ce son cacophonique qui rend la distinction des côtés extrêmes / posés si délicate. En ce qui concerne les structures, la formation mise sur énormément de boucles (un peu à la manière d'un Neurosis), des compos complètement expédiées héritées du grind, où interminables, insistant jusqu'à étouffement. Un disque vraiment intéressant, pour autant que l'on passe le stade du rejet de cette production infecte...

note       Publiée le samedi 24 août 2002

partagez 'Stormking twilight' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Stormking twilight"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Stormking twilight".

ajoutez une note sur : "Stormking twilight"

Note moyenne :        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Stormking twilight".

ajoutez un commentaire sur : "Stormking twilight"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Stormking twilight".

merci pour le fusil... › mardi 25 août 2009 - 00:26  message privé !

foutraque bouillie !! coincé on ne sait où dans l'espace-temps -juste imbattable-

Note donnée au disque :