Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesVVessel of Light › Vessel of Light

Vessel of Light › Vessel of Light

cd • 6 titres • 21:06 min

  • 1Where My Garden Grows01:42
  • 2Dead Flesh and Bone04:11
  • 3Meant to Be04:29
  • 4Descend into Death04:34
  • 5Living Dead to the World02:34
  • 6Vessel of Light03:36

enregistrement

Enregistré par Connor Metsker et Noah Buchanan, Branchild Recording Studio, Avon, Ohio, juillet/aout 2017

line up

Nathan Jochum ([Nathan Opposition] voix, batterie, paroles, mélodies vocales), Dan Lorenzo (guitare, basse, musique)

remarques

chronique

Je les avais foutu dans un coin, oubliés, parce que je n'avais pas apprécié leur dernier album "33" à nos chers Ancient Vvisdom : leur sauce satan folk virait vraiment trop en tambouille boy scout tout fier d'avoir appris son missel à l'envers par cœur. Et puis je vois dans le même paquet commandé à ce label italien une collaboration entre donc un des frères Jochum et ni piu ni moinçe que Dan Lorenzo, guitariste de Hades, groupe 'à fond la caisse métal' ayant caracolé le long des années 1980 et 1990 dans un univers qui fut sans doute loin du mien, mais qui m'a mis la puce à l'oreille comme ça... Ce gars me semble être la synthèse du hardos qui fait la couverture d'Enfer Magazine ou de Hard n'Heavy, à l'instar d'un Dave Navarro, autres temps, autres moeurs : visage symétrique, permanente impeccable, marcel bien repassé, sourire / grimace immaculée, muscles saillants - le gendre idéal. Et nous le voilà donc sorti du congélo à chanter Satan avec l'autre damné là... ça nous donne donc toujours ces chansons "petits chanteurs à la croix de bois à l'envers" sauf que là c'est gros son de gros guitariste qui balance ses gros power chords, ressemblant donc à du doom de camionneur qui va bien avec la voix très claire de N. Opposition. Voici donc un album ressemblant à du métal ! Ouf, Satan peut se rassurer : finito les barbecues avec les guitares sèches comme chez Cabrel ! Et vu que je suis attaché aux certitudes, j'arrive à le garder, un peu, comme un album qui saura remplir une demi-heure de non-activité, comme si on n'avait pas tous ces albums de David Bowie ou de King Crimson à réécouter, plutôt. Enfin, on fait ce qu'on peut. Ce disque existe pour ceux qui sont curieux de tout. Du hard rock. Du Satan. De la musique facile comme cette fille dans le dernier chapitre de la Bible là, avec toutes les têtes ! Celle qui fait peur ! Bouh !

note       Publiée le vendredi 21 décembre 2018

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Vessel of Light".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Vessel of Light".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Vessel of Light".