Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHowls of Ebb / Khthoniik Cerviiks › With Gangrene Edges ​/​ Voiidwarp

Howls of Ebb / Khthoniik Cerviiks › With Gangrene Edges ​/​ Voiidwarp

cd | 8 titres | 39:41 min

  • Howls of Ebb
  • 1 Babel's Catechism [05:28]
  • 2 With Gangrene Edges​.​.​. [03:36]
  • 3 Bellowed [05:29]
  • Khthoniik Cerviiks
  • 4 Ketoniik Katechesiis [02:24]
  • 5 Spiiral Spiire Stiigmata [12:24]
  • 6 Traumantra [00:28]
  • 7 Come to the Subeth [09:09]
  • 8 Paralaxiis [00:43]

enregistrement

Enregistré à Bell Collars Bizarre et au studio Blackout.

line up

Howls Of Ebb, Khthoniik Cerviiks

remarques

Sorti en cd (I, Voidhanger), vinyle, téléchargement et lecture sur bandcamp (Iron Bonehead).

chronique

Howls of Ebb. On ne sait toujours pas de quoi ils parlent ! Ça c'est ce que j'appelle de l'occulte, c'est un peu comme James Joyce, il faut saigner pour essayer de suivre, c'est comme certaines expériences plus ou moins paranormales, vaut mieux ne pas chercher à comprendre, laissez-vous aller à la danse des mots, à la valse des sons. Enfin, la valse, je dirais plutôt la bourrée ou la marche militaire. Le son est encore bizarre, la batterie est bien en avant avec le gars qui hurle des trucs, et des bouts de basse, des bouts de bruits, laissant beaucoup de silences, permettant encore une fois à la malfaisance d'aiguiser ses couteaux, à l'illumination d'engluer nos paupières ou à vos viscères d'être mises à nu pour dévoration par quelque démon local. L'éveil, ça se mérite, il faut savoir se laisser découper les membres un par un, et surtout faut aimer le black / death très haché, très original, bizarre et inattendu. Et pour une fois, Howls of Ebb partage sa chambre avec des allemands, avec beaucoup de i dans le titre. Et c'est pour ça que je ne donnerai pas beaucoup de jaune à cet album, et que je ne donnerai peu de la durée de vie de ce titre finalement : comme dans tous les splits, le bât blesse quelque part, et la responsabilité n'est pas partagée, y en a un qui rame, et pi c'est tout. Ce un qui rame, Khthoniik Cerviiks, fait également dans le discours syncopé avec beaucoup d'accords différents, assez voivodesque parfois, assez longuet souvent, avec deux gros morceaux de presque dix minutes, démoniaques, pentaclaires comme il faut, pas inintéressants, mais les ambiances posées par Howls of Ebb au début de ce split mettent la barre tellement haut que les pauvres cerviques chtoniques restent un peu en bas à regarder, en haut. Éternel problème of the split, même si le packaging est joli, même si le discours se déplace dans le même champ (invocations, mystères mystérieux, attrait pour le côté dissonant du métal, goût voire maitrise totale d'arts de défonce et/ou de rituels abjects pour passer le temps, etc.) ; même si, finalement, la troisième roue du vélo n'est pas si mauvaise que ça, on reste donc le doigt pausé sur pause après la troisième piste. Ainsi écrivit le chroniqueur avant de se faire désintégrer par un sort de tonnerre interne envoyé via l'hyperspace depuis un bled en Allemagne branché sur internet...

note       Publiée le mardi 10 octobre 2017

partagez 'With Gangrene Edges ​/​ Voiidwarp' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "With Gangrene Edges ​/​ Voiidwarp"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "With Gangrene Edges ​/​ Voiidwarp".

ajoutez une note sur : "With Gangrene Edges ​/​ Voiidwarp"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "With Gangrene Edges ​/​ Voiidwarp".

ajoutez un commentaire sur : "With Gangrene Edges ​/​ Voiidwarp"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "With Gangrene Edges ​/​ Voiidwarp".

Jesuis › samedi 14 octobre 2017 - 19:42  message privé !

Khthoniik Cerviiks c'est pareil ça devrait split aussi, ils ont déjà tout dit avec leur superbe démo Heptaëdrone

yog sothoth › mercredi 11 octobre 2017 - 12:11  message privé !
avatar

c'est pas plus mal... on les retrouvera bien dans d'autres projets, les gus

Rastignac › mercredi 11 octobre 2017 - 08:37  message privé !
avatar

J'étais pas au courant non plus... ça fait conclusion en peu en vrac alors.

Note donnée au disque :       
born to gulo › mardi 10 octobre 2017 - 17:42  message privé !

Ah merde... ou pas. Ces morceaux, pour être honnête, m'ont aussi fait envisager la possibilité qu'ils souffrissent avec moi d'un syndrome Portal prématuré.

mrinquisitor › mardi 10 octobre 2017 - 17:32  message privé !

Ouais, d'autant plus dommage qu'il n'y aura pas d'autre album de Howls of Ebb, le divorce étant maintenant consommé.