Vous êtes ici › Les groupes / artistesJJaks › Hollywood Blood Capsules

Jaks › Hollywood Blood Capsules

cd • 11 titres • 27:44 min

  • 1Dumbwaiter3:33
  • 2Black Paper1:58
  • 3Cock Of The Walk2:23
  • 4The Conversation Lags2:05
  • 5Spit Mudd3:22
  • 6Del Chimneys2:30
  • 7Spider2:29
  • 8Fidgecake And Pismire1:46
  • 9Merrily The Gore2:28
  • 10Master P2:30
  • 11Shake3:15

enregistrement

Par Steve Albini, aout 1994

line up

Jessica Ruffins (basse), Shawn Gates (batterie), Sean Antanaitis (guitare), Katrina Ford (voix)

remarques

chronique

Styles
rock alternatif
noise rock
Styles personnels
"je vois la vie en rouge"

JAKS JAKS JAKS… le nom a des résonnances d’aboiement aux oreilles de l’auditeur. Le disque est glissé avec précaution dans la platine, doucement, pour éviter d’attirer l’attention du clébard prêt à mordre. Trop tard ! on se fait sauter à la gorge dès les premières secondes. Jaks a eu une vie assez courte… tout juste le temps d’enregistrer un album, épaulé d’une paire d’EPs, et puis basta. Faut dire que Jaks était pas du genre à faire dans la dentelle. Pas très costaud, plutôt sec même mais avec une fâcheuse tendance à vite monter dans les tours. Et quand un tempérament sanguin comme celui là se trouve dans un corps aussi nerveux, il faut s’attendre à ce qu’il y ait des dégâts quand ça voit rouge... Et ça voit rouge assez souvent croyez moi. Une demi heure passée avec ces maniaques, les yeux injectés de sang tous les quatre, on a bien vite fait d'y laisser sa peau. La musique de Jaks est saccadée. Trop d’idées qui fusent, rarement assez de temps pour les exprimer. Ou plutôt une seule idée en fait, qui tourne à l'obsession. Celle d'assouvir sa soif de sang et de vengeance, façon Orangina Rouge. Jaks ne sait pas trop ce qu’il veut, ne prends pas le temps de se poser la question surtout... à quelques moments peut être, on sentirait des airs bluesy qui essaient de trouver leur chemin jusqu'à la surface, bravant les syncopes. Pas de doute, eux aussi on été traumatisés pas les méfaits passés du Birthday Party. Avec les gueulantes saturées de Katrina en place de la voix rauque de Nick Cave. Et tant qu'on est dans les légendes, Steve Albini n'est pas loin non plus. Physiquement je veux dire : c'est lui là bas, qui tourne les potards derrière la console. Je suis tout à coup moins étonné d'avoir la persistante impression d'entendre un album de Shellac passé en accéléré. Et c'est peut être ça qui finit par poser problème : cette formule qui fonctionne au poil chez des groupes comme Shellac, ou les Dazzling Killmen, à savoir l'intensité sonore entrecoupée de passages à pied levé histoire de laisser l'auditeur s'angoisser tout seul, Jaks ne parvient pas à l'appliquer, trop excité qu'il est à charcuter non-stop. Si bien qu'une fois passé Dumbwaiter, le tube qui ouvre l'album, on est assez vite fatigué par toute cette énergie déployée dans toutes les directions à la fois, et on finit par sortir plus étourdi que défoulé de ce sympathique petit disque. Idéal pour éclater une Piñata ceci dit.

note       Publiée le dimanche 10 mai 2020

Dans le même esprit, sergent_BUCK vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Hollywood Blood Capsules" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Hollywood Blood Capsules".

notes

Note moyenne        2 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Hollywood Blood Capsules".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Hollywood Blood Capsules".

Klarinetthor Envoyez un message privé àKlarinetthor

et pour ce Jaks déjà écouté selon mon compte courant; mon opinion n'a pas changé, c'est un peu trop faible en écriture, ainsi qu'en son, finalement, même si on leur pardonne, eux ça ne pardonne pas trop ce coté un peu rond de la basse et de la batterie, et la voix trop confinée manquant de puissance. N'est pas Unsane ou dazzling oui ou Unsane qui veut. Déjà que ça arrive à ces derniers de se rater. Mbref.. je ne connaissais pas ce label noise Choke, ça va être l'occasion de découvrir Craw.

Note donnée au disque :       
Klarinetthor Envoyez un message privé àKlarinetthor

oui, oui... Oui, revenez tous. Mais on est 50 à lire, et je sais pas si on a tous le temps de lire tout, ce qui nous intéresse. En plus c'est la période des blinds tempoconsumateurs.

Note donnée au disque :       
dariev stands Envoyez un message privé àdariev stands
avatar

Youpi, le Sergent is back !! bon, ok, il manque plus que moi, quoi, en gros. Et Saï (et SK, ok... allez les gars, re-chroniquez).

sergent_BUCK Envoyez un message privé àsergent_BUCK
avatar

Ma note est quand même un peu sévère, faut se dire que si le morceau 'Dumbwaiter' était sorti en single il aurait eu un 5/6 direct... et puis c'est le genre de groupe qui devait tout retourner en live, souvent quand c'est le cas, le passage en studio y perds beaucoup.

Note donnée au disque :