Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesFFrozen Shadows › Hantises

Frozen Shadows › Hantises

8 titres - 50:08 min

  • 1/ As old as time itself
  • 2/ Des siècles d'épitaphes
  • 3/ Battered souls
  • 4/ A l'ombre du mal
  • 5/ Through fields of mercilessness
  • 6/ Darkness enfolds
  • 7/ Strangled by fear
  • 8/ Towards the chambers of nihil

enregistrement

Enregistré et mixé au studio Revolu-son par François Coderre en octobre-novembre 2003.

line up

Alvater (guitares); Melkor (batterie); Myrkhaal (claviers, vocaux); Namtar (guitares, basse)

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
black metal

Holy Records est sans pitié : "5 années après leur cultissime album "dans les bras des Immortels" [...] un black sombre, maléfique et vraiment malsain...". Par cette présentation du nouvel album de Frozen Shadows, le fameux label vient de me plonger dans un abîme de perplexité. Je sais que le propre des oeuvres cultes est d'être, entre autres choses, peu connues, mais ignorer jusqu'au nom d'un groupe de black metal qui a pondu une galette "cultissime", ça m'en fout un coup... et puis ces précisions : maléfique, sombre, rapide, malsain... là encore un gouffre d'ignorance s'ouvre en moi : serais-je resté à l'écart de toute une scène??? Un black metal positif, lumineux, lent et curatif??? Qu'est-ce qui se cache derrière le graphisme douteux et les teintes magnifiques de cette pochette?? C'est très simple : une véritable bombe. Plus de dix ans après l'orage, très très rares sont les groupes qui peuvent sortir en 2004 un album de black metal pur qui se révèle indispensable. Avec "Hantises", Frozen Shadows devient l'un d'eux. Sans rien inventer, le groupe québécois, servi par un son absolument parfait entre puissance, noirceur et authenticité, livre un chef-d'oeuvre de violence, d'atmosphère et d'obscurité. Ni originalité, ni nouveauté, ni pluralité, le black metal de Frozen Shadows accède à la grandeur par sa seule qualité, sa patte extraordinaire. Attention, ce n'est pas du basique non plus, le tout est très construit, plutôt complexe et chirurgical... Un torrent de guitares, un déluge de blasts atroces, un magma d'harmonies ténébreuses et opaques, une pincée infime et suffisante de clavier: l'efficacité du travail de Frozen Shadows est fantastique. Prenez vous "Through fields of mercylessness" et sa fin surviolente dans la gueule. Les riffs sont trempés dans l'occulte massif comme seuls le furent ceux de Dissection, la fureur du pillonage dépasse Dark Funeral, et la jouissive épaisseur harmonique sans cesse entretenue par les deux guitaristes nous condamne à l'ensevelissement, dans la vitesse dévastatrice comme dans la lourdeur apocalyptique. Voici donc le sens des mots "sombre", "violent"... "maléfique". Frozen Shadows nous emporte dans le tourment, l'ambiance est incroyable, les guitares en appellent constamment à la nuit, sans relâche, la basse est absolument terrible, elle gronde, elle frappe, elle est le démon... le batteur est subjuguant. C'est vrai... il existe un black plus sombre qu'un autre... plus noir, plus violent et occulte, plus puissant... plus impitoyable. Je veux bien croire que le précédent recueil des québécois ait frappé les esprits. Finalement je ne savais pas grand chose, Holy Records avait raison. Mais ce qui me rassure, c'est qu'au milieu des innombrables floraisons du renouveau true black, l'écoute de ce "Hantises" révèle au moins une chose : ce savoir que possède Frozen Shadows, je ne suis pas le seul à l'ignorer...

note       Publiée le lundi 12 avril 2004

partagez 'Hantises' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Hantises"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Hantises".

ajoutez une note sur : "Hantises"

Note moyenne :        22 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Hantises".

ajoutez un commentaire sur : "Hantises"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Hantises".

HUDJ0679790 › lundi 22 octobre 2007 - 03:00  message privé !
Je trouve les textes de l'oeuvre particulièrement bien soigné.
Note donnée au disque :       
Icare › mardi 10 juillet 2007 - 12:50  message privé !
Un peu trop répétitif et assomant pour moi quand même, véritablement malsain et sans concession, mais trop linéaire, j'ai du mal à me l'enfiler en entier... Je préfère largement leur mini Cd "Empire de Glace", qui joue plus sur les ambiances avec quelques passages délicieusement funèbres et lugubres!
Iormungand Thrazar › mercredi 11 octobre 2006 - 19:49  message privé !
en effet. C'est d'ailleurs le batteur de Thesyre ainsi que de Aufkrema qui sortira son album ds qqs mois sur ce label: www.those-opposed-recs.fr.nf (promo inside hehe)
Icare › mardi 10 octobre 2006 - 22:45  message privé !
le batteur est un veritable monstre...
krazaxis › lundi 19 juin 2006 - 08:51  message privé !
À l'ombre du mal #1 pis ça fesse en esti, vraiment trop hot!
Note donnée au disque :