Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPThe Psycho Realm › The Psycho Realm

The Psycho Realm › The Psycho Realm

cd | 14 titres | 57:33 min

  • 1 Psycho City Blocks/Psycho Interlude
  • 2 Showdown
  • 3 The Big Payback
  • 4 Premonitions
  • 5 Interlude/Stone Garden/Interlude
  • 6 Temporary Insanity
  • 7 Doors Intro/Confessions Of A Drug Addict
  • 8 Who Are You Interlude/Bullets
  • 9 Love Letters Intro/Love From The Sick Side
  • 10 R.U. Experienced/Outro
  • 11 Psyclones
  • 12 Lost Cities
  • 13 La Conecta Intro/La Conecta (Pt. 1)
  • 14 La Conecta (Pt. 2)/Goin' In Circles Outro

line up

B-real (MC), Jacken (production), Duke (MC)

Musiciens additionnels : Eric Bobo (percussions, basse, claviers), Jason Roberts (basse), TRT (scratches)

chronique

Styles
hip-hop
Styles personnels
quatrième cypress avant le quatrième

J'vais te la faire basique, bacille de mouscaille. C'est l'heure de rendre des comptes à mes tendances psycho, c'est l'heure de canarder les mots comme colvert puis comme corvus corax. Oui, tu as déjà lu ce genre d'accroche tant de fois, dans tant de textes, tu es si blasé, si cynique, si au courant de tout, de tout sur tout, tu t'attends à tout, tu sais déjà tout, hin hin p'tit Gaspard va, internet todo, contrôle de ta culture dans le creux de ta main, pendant que les cultures de bibi mettent des semaines à pousser sous UV, ces beaux pieds chéris dans les placards à cachets, drôle de monde que celui-ci - tu lis ? C'est touchant. You patient. Oh, tu t'éloignes déjà, comme c'est dommage fffff -...- pfffff... Je m'en moque, je suis là, quelque part où tu ne devines pas. Pas dans ton cul non, pire que ça : je te cause depuis l'intérieur de ta cabeza, coño ! Oserais-tu contester la voix qui parle en toi ? P'tit maligno va, attends un peu que j'expire tout ça là où il faut. Par tes muqueuses, puis dans ton sang, mon hip-hop low-down va griller tes synapses. Asile shit. Tu vas comprendre, attends un peu... Mettez vos masque à gaz les gars. Toi, tu fais les chœurs gangsta bien badass. Toi, tu me fais l'accent avec ta voix de taulard crari Mystikal. Et toi tu te démerdes pour me dégotter ton Muggs gothique, t'en es pas capable j'm'en fous, démerde-toi je veux du collant, du crépitement, du papier peint qui fait des cloques, do it sinistre tu m'entends, sinistre ! - Moi ? Je descends des Temples du Boom, pendejo, en fait c'était trop loin pour moi, l'enfer par feuilles à sept pales tout ça, cool, fffffff - ... - pppffffff, et là je suis d'humeur à fumer un tibia, voire utiliser un crâne pour en faire une pipe, reste juste à savoir quel orbite servira d'embout, alors prépare-toi pendejo. Tu sens cette odeur. L'odeur de la psychiatrie abandonnée par les autorités... L'odeur de mon hip-hop infiltrant les couloirs tes cauchemars. Mon flow coin coin devenu coin de chiottes de manoir coin de chiottes de manoir. Glaglaglagla, homie. Au début tu peux éventuellement croire à un truc récréatif, eheh, nous autres faisons effet lentement mais sûrement... Vers le milieu, réaliser que tout ça va te coller au bulbe comme une vieille suée de pupe, j'imagine que c'est un sentiment exquis... "Love From the Sick Side", victima ! Sois ce mur pisseux, sois ce fils de rien que je tartine de ma mouise, vautre-toi sur ce tapis humide confortable, you pensionnaire, sens ce très haut contrôle de ma totale humeur cancrelate. Ffff pfff fff pfff. Latte sur latte, je les décolle une à une, certissant les plinthes d'un morne humus, affligeant mon funk nasal d'un respirateur artificiel, respirant sous capuche, conviant l'ombre du Marshall Mathers ouvreur de coffre de bagnole et manieur de pelles, plutôt qu'en personne. Tu kiffes tu kiffes pas, cannaboumouk viendra à toi. Les docteurs qui flottent dans l'air m'ont dit que la radiocativité passait pas à travers un k-way. Or je savais déjà la vérité... Dr. Verdigris'thumb. Je vais te raconter, viens... Ce son est celui du gangsta west-coast dans son creuset gugugugutsien, cloporte. Alors approche enfin, au lieu de trembloter comme un naufragé de Lampedusa bahuté sur son esquif, que je te fasse ta souflette.

note       Publiée le samedi 6 juin 2015

partagez 'The Psycho Realm' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The Psycho Realm"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The Psycho Realm".

ajoutez une note sur : "The Psycho Realm"

Note moyenne :        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Psycho Realm".

ajoutez un commentaire sur : "The Psycho Realm"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Psycho Realm".

M-Atom › mercredi 8 juin 2016 - 20:43  message privé !

bestial "check the flow"...je confirme ;-)

Note donnée au disque :       
nowyouknow › mercredi 8 juin 2016 - 20:27  message privé !

NTM a repris l'instru de Psycho City Blocks sur leur Live de 98. Ça s'appelle Check the Flow et j'ai jamais rien entendu d'aussi bourrin et jouissif à la fois en rap, Onyx et MOP peuvent aller se rabiller.

M-Atom › mercredi 8 juin 2016 - 20:06  message privé !

celui la, Temples of boom et la messe est dite...

Note donnée au disque :       
dimegoat › jeudi 11 juin 2015 - 00:48  message privé !

Un de mes premiers albums de rap (faut dire le côté "side-project-de-B-Real-de-Cypress-Hill" était écrit en gros sur un sticker). Enormément écouté pendant quelques années et puis les voix ont fini par me gaver. Et quand B-Real s'y met, c'est vraiment Duck Hunt avec le gros chien à la voix enrouée qui grogne derrière.

necromoonutopia666 › samedi 6 juin 2015 - 19:54  message privé !

grande classe!

Note donnée au disque :