Vous êtes ici › Les groupes / artistesTToxik › Think This

Toxik › Think This

cd • 10 titres • 53:32 min

  • 1Think This
  • 2Greed
  • 3Spontaneous
  • 4There Stood The Fence
  • 5Black And White
  • 6WIr NJn8 / In God
  • 7Machine Dream
  • 8Shotgun Logic
  • 9Time After Time
  • 10Think That

line up

Charles Sabin (chant), Josh Christian (guitares), John Donnelly (guitares), Brian Bonini (basse), Tad Leger (batterie)

remarques

chronique

Cibler Toxik quand on est amateur de thrash ou de heavy, c'est un peu comme avoir envie de se taper un ladyboy avec des prothèses. De là à décider entre savoir si c'est une affaire de perversion ou une question de rigueur esthétique, me demandez pas, j'ai découvert Think This en état d'ébriété, puis jme suis rendu compte post-préliminaires que j'étais tombé sur un truc inavouable. Mon collègue Darkstar Seven avait assez bien cerné l'outrage vocal de leur leader Charles Sabin, et lui-même, pourtant de goûts douteux en matière de métal comme d'autres musiques, reconnaissait toute la grandiloquence castrate de cette voix et crachait même dessus. Ce Charles Sabin (Charles ou Sabine ? faudrait savoir en fait) est-il simplement un énième successeur de Rob Halford ? Boarf... après tout, il fait juste dans le chant aigu heavy assez classique ; quand on peu encaisser King Diamond, Dave Mustaine et quand on arrive à se laisse charmer par Perry Farrell, ça devrait pas tant choquer. Mais il est clair que les riffs - thrash autant que heavy et prog-metal - envoient souvent du flashy dans les esgourdes et sont l'éventail ballistique qui retiendra le chaland... enfin, j'imagine... parce que Toxik à bien y regarder c'est bien plus du power metal qui ne dit pas encore son nom (vous savez, la vague la plus risible du métal avec le black sympho et le néo) que du pur thrash (une musique sale par essence, voire qui sent l'essence). Le chaland retiendra donc surtout du lot les titres les plus typés thrash, comme "Spontaneous", ou les biscorneries outrancières comme "Black and White" ou "Machine Dream" (entre Fates Warning et Megadeth) et reconnaîtra sans mal qu'un titre comme "There Stood the Fence", ben c'est juste du heavy FM et que pour ça, autant s'assumer à l'abri des regards gutsiens et faire péter un Asia ou un Magnum... d'ailleurs les synthés utilisés par Toxik sont aussi gays que chez ces derniers, et... une question me saisit soudain : putain mais comment ce truc a-t-il pu sortir en 89, la même année que le premier Atheist ?! On passera sous silence la reprise abominablement maquillée de Led Zep... En fait Toxik étaient surtout remarquables pour leur technique - ils l'assument d'ailleurs pleinement sur "Technical Arrogance" - mais la technique, quand c'est pas au service d'une puissance ou d'une ambiance marquantes, je suis de ceux qui s'en foutent, sinon j'aurais fait chroniqueur chez Auto Journal... Signalons pour conclure, à l'intention de l'amateur d'esthétiques suprêmes, que la pochette est bien signée Ed Repka et que c'est encore un coup de pute tellement c'est une belle pochette olala. D'ailleurs le logo du groupe + la pochette valent mieux que le contenu sonore... mais vous le saviez déjà, petits gredins.

note       Publiée le samedi 22 février 2014

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Think This".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Think This".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Think This".

pokemonslaughter › dimanche 23 février 2014 - 22:28 Envoyez un message privé àpokemonslaughter
avatar

affreux affreux affreux :)