Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesUUK Decay › New hope for the dead

UK Decay › New hope for the dead

cd • 11 titres

  • 1Shak 'em up
  • 2Heavy metal jews
  • 3Next generation ????
  • 4Killer
  • 5This city is a cage
  • 6Woman with a black heart
  • 7Revolutionary love song
  • 8Shout
  • 9All the faces iin history
  • 10I feel good
  • 11Drink

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

The Ecology Rooms, Deal, Kent, Grande-Bretagne

line up

Abbo (chant), Spon (guitare, clavier, fx), Eddie B (basse), Raymondo (batterie)

remarques

chronique

Le punk n'a pas su vaincre le pouvoir politique ni changer la société; presque quarante ans après son émergence, on constate une régression dans pas mal de domaines, le capitalisme triomphe plus que jamais, les jeunes perdent le goût de rêver et de se battre, la condition des femmes se dégrade, la religion opère un retour en force, la conformité est redevenue norme...Le pouvoir politique et capitaliste n'a pas su vaincre le punk, ce moribond ridicule et splendide a laissé dans sa chute des cicatrices indélébiles; le DIY est plus présent que jamais depuis l'accès à tous de l'informatique, les contacts facilités permettent à chacun de trouver des personnes partageant ses convictions, la prise de conscience écologique et sociale est plus forte que jamais...L'ère Thatcher paraissait avoir écrasé pour de bon les revendications et les aspirations prônées par l'anarcho-punk...Rien du tout, tel l'Hydre, le mouvement a perdu bien des têtes mais il en est toujours qui repoussent et la situation économique et sociale (cette fameuse crise dont on nous rabâche les oreilles et qui profite au final bien à certains) leur fournit nourriture et philosophie. C'est ainsi que que ceux que l'on croyait vaincus reprennent la bannière, eux qui au final n'ont jamais cessé de vivre en accord avec leurs convictions. On apprend que The Mob repartent en guerre suivis des Disrupters, Conflict qui n'ont jamais cesser de gueuler, des rejetons naissent en la forme des Dystopian Society, Horror Vacuii, Silent Scream, des formations fédérant les idéaux du genre croisés à ceux du goth rock originel. Et voilà que l'un de ceux que l'on considère comme l'une des pierres d'angle du mouvement gothique, l'un de ceux qui se tenait parmi les premiers à opérer un virage entre le chaos du punk rock et une forme de noirceur existentialiste, quasiment mystique, UK Decay, non content de rééditer son premier album, de multiplier les concerts, nous sort un nouvel album plus engagé que jamais. Musicalement, la donne n'a guère changé, c'est toujours du post punk goth combattif et musclé, mené fièrement par le chant flamboyant de Abbo; la colère est là, nourrie par l'actualité mondiale, notamment les valeurs véhiculées par les USA, le fanatisme religieux, avec un message fort en opposition: ne pas juger les gens selon les conneries de leurs gouvernement, ne jamais renoncer. Mais le groupe va plus loin, use de l'ironie comme arme avec des compositions plus nuancées comme le final 'Drink' présenté comme un poème triste sur lit d'orgue et de violon, un véritable hommage à la boisson pour aider à supporter les turpitudes de la vie. On constate que le combo sait se montrer tranchant et jouer avec les nerfs comme sur 'Shout', tendu comme une corde de piano, qu'on s'attend à entendre exploser à tout moment et qui ne le fait pas, nous laissant pantelants à la fin du morceau. UK Decay dégage toujours cette puissance de frappe (magnifique rythmique avec Raymondo derrières les fûts) qu'on était en droit d'attendre, tant dans la musique que dans les textes percutants et vitriolés comme jamais. Ce n'est pas un hasard si de telles formations reprennent du service à notre époque, on peut s'en réjouir, musicalement du moins, mais après tout ? Qui sait ce que demain nous réserve, un blessé est toujours plus dangereux qu'un cadavre et les morts peuvent croire à nouveau...

note       Publiée le lundi 9 septembre 2013

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "New hope for the dead".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "New hope for the dead".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "New hope for the dead".

Shelleyan aka Twilight › mardi 10 septembre 2013 - 16:58  message privé !
avatar

@Cyberghost, pour la voix, je comprends ton ressenti. La première écoute ne m'a pas emballé à 100%, c'est venu dès la deuxième et les suivantes fois...

cyberghost › mardi 10 septembre 2013 - 13:51  message privé !

Coïncidence, je suis justement tombé dessus à Gibert la semaine dernière... Pour l'instant je ne sais trop quoi en penser, cela sonne quand même moins goth qu'à leurs débuts, plus actuel, mais pas en mal cela dit, le résultat est plutôt péchu et catchy, mais va t'en savoir pourquoi, la voix me semble moins bien fonctionner qu'avant, sur le début du disque notamment... à réécouter ceci dit, ça m'avait quand même laissé globalement une bonne première impression