Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesUUK Decay › For madmen only

UK Decay › For madmen only

cd • 19 titres

  • 1Werewolf
  • 2Jerusalem over (the white cliffs of Dover)
  • 3Rising from the dead
  • 4Testament
  • 5Duel
  • 6Battle of the elements
  • 7Shattered
  • 8Stage struck
  • 9Last in the house of flames
  • 10Unexpected guest
  • 11Sexual
  • 12Dorian
  • 13Decadence
  • 14Mayday malady
  • 15For madmen only
  • 16Barbarian
  • 17Black cat
  • 18Unwind
  • 19For my country

line up

Abbo (chant), Steve Harle (batterie), Spon (guitare, piano), Martin 'Segovia' Smith (basse), Ed 'Twiggy' Branch (basse), Kreeton Kaos (basse)

remarques

Morceaux 1-4 tirés de 'Rising from the dead'; titres 5-15 tirés de 'For madmen only'; titres 17 tiré de 'The Black cat'; titres 18 et 19 tirés de 'For my country'

chronique

Ca a commencé par un sondage sur leur site, puis ce fut la nouvelle et enfin cette attente, interminable, avec des délais de sortie repoussés...Mais la voilà et elle valait l'attente ! Je parle de la réédition de l'album 'For madmen only' de UK Decay, l'un des premiers groupes, avec Killing Joke notamment, à faire basculer le punk dans la noirceur gothique. Les choses ont été bien faites puisque outre le LP en question, ce sont sept bonus extraits de trois EPs qui sont également compilés. Uk Decay, c'est d'abord une rythmique redoutable, une véritable machine de guerre tribale toute de roulements, ce sont ensuite des vocaux passionnés et flamboyants, d'où la touche quasi épique des morceaux du groupe. La réédition débute avec le EP 'Rising from the dead', probablement la quintessence du son UK Decay; après une intro jouant sur les nerfs avec ces vocaux déformés comme des grognements de bête, la musique éclate, torturée, puissante, combative, trouvant son aboutissement dans le superbe 'Testament'. Suivent les dix morceaux de 'For madmen only', véritable guide de ce qu'on peut qualifier de post punk goth: cette fameuse rythmique dont je parlais précédemment, ces guitares tranchantes encore marquées des stigmates du punk, louchant parfois vers ce qu'on appellera deathrock un an après aux USA ('Unexpected guest') et des thèmes plus existentiels que politiques. Abbo a une voix qui a incarné UK Decay comme elle incarnera Furyo par la suite, dramatique, passionnée, du genre qui frappe à l'estomac et remue quelque chose à l'intérieur. Même un titre comme 'Dorian' qui démarre de manière plus tranquille, un brin cold wave, se teinte vite d'une menace sourde (renforcée par le piano perdu dans l'arrière-plan). 'Barbarian' conclut de guerrière façon ce LP avec une batterie plus formidable que jamais et cette phrase scandée en français, 'ça ne fait rien'. 'Black cat' tiré du single du même nom est le plus ancien ici puisqu'il date de 1979, rageur et puissant. Encore deux chansons du mini 'For my country' et s'achève ce ballet incroyable, véritable champ de bataille où s'affrontent conscience et réalité, paradis et enfer; un classique, pierre angulaire de la musique gothique, qui se doit de figurer dans toute collection bien faite; 'The lion roars as never before'

note       Publiée le lundi 12 octobre 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "For madmen only".

notes

Note moyenne        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "For madmen only".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "For madmen only".

Twilight › jeudi 15 octobre 2015 - 23:49  message privé !
avatar

Bien vu Mangetout, c'est excellent In Excelsis...J'ai un vinyl à chroniquer depuis des années d'ailleurs...

mangetout › jeudi 15 octobre 2015 - 20:43  message privé !

Je ne sais pas si quelqu'un connait (j'en doute, à l'époque c'était ultra-underground), mais le guitariste de UK DECAY, Steve Spon, avait monté un groupe juste après leur séparation en 1983, IN EXCELSIS, je vous conseille vivement l'écoute de leur unique album "Prey" sorti en 1985 (ils se sont séparés dans la foulée), ça vaut son pesant de cacahuètes dans le genre gothique qui sort des sentiers battus ! Petit extrait (une version dub, terrible, de ce morceau est présente sur "Prey") : One day

MaxwellsDemon › samedi 1 octobre 2011 - 20:18  message privé !

Magistral, mais ils ont oublié ça ! http://www.youtube.com/watch?v=wywbs6PwPGE

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › lundi 6 décembre 2010 - 10:54  message privé !
avatar

Hahaha "Werewolf" mais quelle boucherie, Bauhaus peut aller se rhabiller !

ericbaisons › mardi 31 août 2010 - 15:01  message privé !

Ca sert de lire les chros... Ca permet de trouver des disques moins cher!! Gutsofdarkness, vous ne viendrez plus nous lire par hasard!

Note donnée au disque :