Vous êtes ici › Les groupes / artistesCThe Crystelles › Attach/Detach

The Crystelles › Attach/Detach

cd • 12 titres

  • 1My faith obscure
  • 2Black water
  • 3The perception of a number
  • 4Life is stranger than fiction
  • 5The ship of the unforgiven
  • 6Song for a politician
  • 7Pig rag
  • 8Outcast of society
  • 9A dream that is evah near
  • 10Deadmen town
  • 11Hip bone
  • 12The river

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les écouter : devenez membre.

line up

Gitane Demone (chant, guitare), Zara Kand (batterie, percussions), Roy Rounseville (basse)

remarques

Sorti à la base sous forme de LP.

chronique

Comme l'affirme l'adage, 'On n'est jamais si bien servi que par soi-même', c'est donc presque entièrement en famille que Gitane Demone s'est mise au travail pour The Crystelles puisque si elle-même assure chant et guitare, c'est sa propre fille Zara qui joue de la batterie et des percussions. Et le bassiste, c'est son fils ? Non, Sevan ne participe pas au projet, occupé qu'il est à chanter avec son propre groupe The Sixth Chamber. Tant pis, ils en ont recruté un. Voilà belle lurette que madame ne s'était trouvé impliquée dans une vraie formation, surtout en tant que leader, l'expérience a donc de quoi titiller notre curiosité. Il y a quelque chose d'assez simple et brut dans les orchestrations des morceaux, quelque chose hérité du Velvet Underground mais version post punk, avec une production poisseuse évoquant davantage la campagne que la ville. Zara use d'un jeu pas forcément académique tout en martèlements, quant au son, il oeuvre en continu, sans réelle recherche de construction en couplet/refrain, quelques accords un peu sales et la messe est dite. Le chant lui-même s'inclut dans cette perspective crue ; un peu trop en retrait au mixage à mon goût, il n'exploite pas toute l'extraordinaire palette des possibilités de Gitane, conservant cette logique de prise directe sans fioriture. Un bon potentiel se dégage de ce premier album avec des compositions telles que 'Outcast of society', 'My faith obscure' , 'Deadmen town' mais il est difficile de l'évaluer objectivement en faisant abstraction du reste de la discographie solo de madame Demone. D'un autre côté, je puis imaginer pour elle le plaisir libérateur et sain de se lancer dans une musique simple, émotionnelle, sans prise de tête, symbole de partage avec sa fille. Une galette intéressante et plaisante dans ses tourments post punk bluesy mais pour laquelle j'aurais souhaité une production moins roots, un essai qui appelle confirmation en quelque sorte.

note       Publiée le mercredi 14 mars 2012

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Attach/Detach".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Attach/Detach".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Attach/Detach".