Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDead Moon › Echoes of the past

Dead Moon › Echoes of the past

cd 1 | 26 titres

  • 1 Graveyrad
  • 2 Evil eye
  • 3 I hate the blues
  • 4 Dead moon night
  • 5 My escape
  • 6 A miss of you
  • 7 Walking on my grave
  • 8 Johnny's got a gun
  • 9 I'm out nine
  • 10 Kicked out, kicked in
  • 11 Unknown passage
  • 12 Jane
  • 13 Dagger moon
  • 14 DOA
  • 15 Over the edge
  • 16 Running scared
  • 17 Room 213
  • 18 54/40 or fight (live)
  • 19 A fix on you
  • 20 Sorrow's forecast
  • 21 Castaways
  • 22 Down the road
  • 23 Fire in the western world
  • 24 Can't do that
  • 25 13 going on 21
  • 26 Destination X

cd 2 | 23 titres

  • 1 Black September
  • 2 Poor born
  • 3 Cast will change
  • 4 Running out of time
  • 5 Psychodelic nightmare
  • 6 Area 51
  • 7 Somewhere far away
  • 8 Diamonds in the rough
  • 9 Going south
  • 10 I won't be the one
  • 11 Point of no return
  • 12 Last train
  • 13 Rescue
  • 14 On another plane
  • 15 Ricochet
  • 16 The way it is
  • 17 These times with you
  • 18 40 miles of bad road
  • 19 Never again
  • 20 Sabotage
  • 21 Day after day
  • 22 It's ok
  • 23 Too far gone

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré entre 1987 et 2006

line up

Fred Cole (chant, guitare), Toody Cole (chant, basse), Andrew Loomis (batterie)

chronique

Dead Moon, c'est un peu l'agence La Bricole du rock, une philosophie DIY reprise par des formations plus connues telles que les White Stripes...C'est d'abord un trio, Fred Cole (chant, guitare), sa femme Toody Cole (basse) et leur pote, le batteur Andrew Loomis, un point c'est tout, et la formule ne changera pas de 1987 à 2006, date de leur séparation (le groupe, pas le couple qui a aussitôt fondé un nouveau projet, Pierced Arrows). Ce sont également plus de dix albums studio, quasiment entièrement réalisés et masterisés par Fred (sans compter quelques live) certains sortis sur le label Tombstone Records crée par...devinez qui ? Fred et madame, bingo ! On n'est jamais si bien servi que par soi-même. Un label allemand, Music Maniac Records, finira quand même par les remarquer, ce qui leur permettra de tourner en Europe, base de leurs fans, les USA leur ayant surtout consenti un succès d'estime (Pearl Jam va tout de même reprendre deux de leurs compositions). Il faut dire que Dead Moon n'a jamais cherché à se vendre ni à faire le moindre compromis; oeuvrant dans un mélange de garage punk enfant des Stooges, il conservera une production brute jusqu'au bout, privilégiant la sincérité et l'énergie électrique du rock'n'roll à toute forme de dilution...Vite, bien, sombre, semble avoir été le fil de ces vingt ans de carrière résumés sur deux cds débordant de musique, la parfaite introduction à l'univers underground pure jus de cet infatigable trio. Alternant entre le timbre particulier, tremblotant et aigu de Fred Cole et celui plus punky de sa femme, les morceaux défilent en charriant dans leur sillage des odeurs de clope, de whiskey, de bars peu éclairés, de pissoirs inondés et de cuirs trempés de sueur, magie de cette production âpre et sans fioriture, l'électricité faisant le reste. Pour être franc, s'enfiler la discographie complète pourrait devenir plutôt indigeste à force, mais le résumé de cette compilation est rigoureux et efficace, de 'Graveyrad' à 'It's ok' en passant par du plus énervé, du plus tendu, du plus tranquille...Tout ce qui fait le rock, le vrai...

note       Publiée le mercredi 19 janvier 2011

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'Echoes of the past' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Echoes of the past"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Echoes of the past".

ajoutez une note sur : "Echoes of the past"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Echoes of the past".

ajoutez un commentaire sur : "Echoes of the past"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Echoes of the past".

Klarinetthor › samedi 11 novembre 2017 - 00:17  message privé !

Lui aussi vient de canner, Fred Cole. Putain de chanteur des Rats et de Dead Moon...

Note donnée au disque :       
Twilight › mercredi 9 mars 2016 - 06:44  message privé !  Twilight est en ligne !
avatar

Hé bien, c'est maintenant Andrew Loomis qui a cassé sa pipe...Quelque chose de cancéreux, je crois...

ericbaisons › jeudi 20 janvier 2011 - 18:49  message privé !

Ah oué quand meme pour se taper la totalité de la compil d'une traite faut etre d'humeur! En fait c'est vraiment le premier albumn(The graveyard) qui est le meilleur, et le plus atypique avec le melange garage/psyché et la voix à l'arrache. La suite est plus purement garage avec une larme de melancolie en plus de ces groupes génériques qui ont pullulé(oui, beaucoup d'albums sans doute un peu trop semblable, comme seuls les groupes garage en sont capables, cf Billy Childish et ses 50 albums)

dariev stands › jeudi 20 janvier 2011 - 01:42  message privé !
avatar

conseillé par l'ami Eric Baisons, écouté, pas apprécié car typiquement le genre de "garage-punk" que j'aime pas, trop typé 80's mais sans l'identité marquée d'un gun club, d'un cramps voire d'un mudhoney... Eh le pire c'est que Fred Cole n'est autre que l'ancien leader des Lollipop Shoppe, dont le "you must be a witch" figure parmi les morceaux les plus psychés du coffret Nuggets (67!!). Bien qu'on appelle toujours ça "garage", les deux n'ont strictement rien à voir, c'est même deux esthétiques qui s'opposent selon moi. Surprenant.

Lord Sébastyén › mercredi 19 janvier 2011 - 20:09  message privé !

Le côté rétro garage peut "rendre dubitatf" sur le quand et comment ça a été enregistré mais on sent la sincérité dans leur son et leur musique. Tout du moins pour ce que j'ai écouté... vais tenter de me le trouver celui là...