Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDawn of ashes › The genocide chapter

Dawn of ashes › The genocide chapter

cd | 11 titres

  • 1 Conjuration of the Maskim's black blood [3:08]
  • 2 Nyarlathotep's children of the void [3:20]
  • 3 Seething the flesh in the river of Phlegethon [4:06]
  • 4 Transformation within fiction and mutation [4:26]
  • 5 The ancient draining room [4:01]
  • 6 Reanimation of the Dark ages [1:54]
  • 7 London's anthem for the pleasure of mutilation [3:52]
  • 8 Sacrilegious reflection [3:55]
  • 9 God-like-demon [4:56]
  • 10 Carnal consummation in the empty space [4:57]
  • 11 Epilogue - Beginning of the end [4:55]

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

chronique

Styles
metal extrême
death metal
Styles personnels
grosse merde

Je ne suis pas de ceux qui vont allumer la torche et brandir la fourche si un groupe commet l’hérésie ultime de modifier un tant soit peu son style. De même je ne suis pas de ceux qui pensent que l’usage de l’électronique est une solution de facilité, programmer c’est aussi un art. Enfin, je ne suis pas de ceux qui pensent que, pour être de bonne qualité, une musique underground doit nécessairement être incompréhensible, inaudible, inabordable, mal enregistrée, dissonante, etc… Bref, vous connaissez ma tolérance qui devient légendaire ou clichesque, c’est selon. Seulement là, j’en atteins les limites parce qu’on est dans une situation relativement inédite. Dawn Of Ashes, connu auparavant pour enflammer les dancefloors cybergoth, change complètement son fusil d’épaule puisqu’ils donnent désormais dans le… death metal. Pire, ils ne donnent pas dans le meilleur puisqu’ils proposent un death teinté de black, assez brutal, avec une petite touche de claviers - 3 notes - pour donner un poil de profondeur à tout ça. Car on a beau essayer, la mayonnaise ne prend pas. Le - nouveau - style death blackisant du groupe a été maintes fois entendu, réentendu, copié, recopié, pompé, repompé, classé, déclassé, mis au rencard puis ressorti des cartons avant d’y retourner. Leur musique, sans la moindre originalité, sentirait même un peu le moisi. La reconversion est plutôt ratée, n’est pas Gary Moore qui veut, et il aurait été plus opportun de dissoudre Dawn Of Ashes pour fonder un autre groupe ou, pour le moins, changer le nom du groupe. C’est ce qu’a fait Nysrock : plutôt que de faire faire de la dark electro à Aborym, il a fondé Alien Vampires et le changement a été mieux accepté. Enfin, cerise sur le gâteau, les titres des chansons, pseudo-lovecraftiens, à coucher dehors en pyjama molletonné ! Ri-di-cule ! Bref, une reconversion mal négociée, voire inutile pour un album hautement dispensable et je me pose une question incidente : comment diable vont-ils faire en concert ?

note       Publiée le mercredi 20 octobre 2010

partagez 'The genocide chapter' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The genocide chapter"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The genocide chapter".

ajoutez une note sur : "The genocide chapter"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The genocide chapter".

ajoutez un commentaire sur : "The genocide chapter"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The genocide chapter".