Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAlpha Wave Movement › The Regions Between

Alpha Wave Movement › The Regions Between

cd | 8 titres | 47:04 min

  • 1 1 From the Ether 4:05
  • 2 2 Nucleogenesis 4:50
  • 3 3 Solar Dub 5:00
  • 4 4 Rubicon 4:43
  • 5 5 Desert Light 6:01
  • 6 6 Distant Nebula 9:59
  • 7 7 Sun Tempel 7:59
  • 8 8 Metamorphic Dawn 5:07

line up

Gregory T. Kyryluk: Synthétiseurs Korg et Korg Wavestation, séquenceurs, é-guitare et effets électroniques

chronique

C’est la toute 1ière fois que mes oreilles croisent la musique d’Alpha Wave Movement, projet musical du synthésiste Américain Gregory T. Kyryluk. Autant le dire d’emblée, je n’étais pas très entiché à l’idée de découvrir la musique du musicien du Massachusetts. D’autant plus que The Regions Between est une collection de titres oubliés, composés entre 2001 et 2006 et qui n’avaient pas trouvé leurs places sur aucun des albums d’AWM, dont la musique se situe aux frontières de l’ambiant sombre, avec une légère approche mélodieuse qui respire les sentes d’un Kitaro post Silk Road et les atmosphères très vaporeuses de la Berlin School, style Ashra et Tangerine Dream des années 70. Des paradoxes musicaux dont, faut avouer, ne peuvent qu’attiser la curiosité…et j’ai été agréablement surpris. Un lointain vent d’éther ouvre le très ambiant From the Ether. Un titre doux, aux suaves mouvements venteux, agrémenté de fins arpèges solitaires qui baignent dans une paisible ambiance spatiale. Un titre à l’approche cosmique où les accords se perdent dans l’infini, tout comme sur le sombre et nébuleux Distant Nebula. Nucleogenesis est un assez beau titre qui immerge dans une ambiance très Vangelis avec un synthé symphonique qui souffle parmi de grosses notes aux résonnances bien grasses, avant qu’une belle ligne séquencée dessine un délicat tempo qui pulse sur 3 accords. Un tempo qui sautille légèrement dans une constellation sonore qui s’enroule autour du mouvement qu’un suave mellotron aux orchestrations langoureuses recouvre d’un poétique manteau musical. Malgré sa rythmique qui embrasse de tendres effluves techno, Solar Dub conserve la mielleuse approche musicale qui parfume cette collection de titres oubliés. Un titre animé d’accords échotiques et hachurés qu’un synthé enroule de longs savoureux solos et dont la portée rythmique est attendrie par la brumeuse d’un mellotron. Avec son intro légèrement jazzy et sa cadence ceinturée d’accords qui frétillent comme les ailes d’une libellule sur des frappes de percussions feutrées, Rubicon est un croisement entre Nucleogenesis et Solar Dub, ne serait-ce que par son approche ‘’night club’’. Un titre doux et plein de romantisme qui bouille légèrement d’une délicieuse vie active, sous une belle approche synthé/mellotron très près des terroirs de Vangelis. Après une lente intro aux souffles désertiques, Desert Light s’anime d’une approche séquentielle à la Steve Roach. Un titre très surprenant qui nous plonge au cœur des rythmes tribaux de Roach, avec ses flamboyantes strates synthétisées qui noircissent un ciel déjà lourd. Une autre belle trouvaille sur cette compilation qui aurait trouvé sa place sur Drifted Into Deeper Lands, dont il faudrait bien que je mette les oreilles dessus, un de ses quatre. Un autre très bon titre est Sun Tempel, qui se veut un hommage à Manuel Göttsching. Des accords sautillent sur une belle et intense ligne mellotronnée, qu’un synthé enroule de ses solos suavement langoureux. Une douce danse pour esprits calmes qui accentue la cadence avec une é-guitare dont les brefs solos se faufilent parmi de sobres percussions et un étonnant jeu de séquences aux frappes déroutantes. Respectant la signature musicale de The Regions Between, Sun Tempel est enrobé d’un lourd manteau mellotronné qui surdimensionne l’approche mélodieuse qui prend des airs légèrement chtoniens avec ce mélange de souffles synthétisés et d’é-guitares. Metamorphic Dawn toise une approche New Age avec une forte essence à la Kitaro où un larmoyant mellotron enveloppe de ses suaves orchestrations des percussions tibétaines, amenant Metamorphic Dawn aux frontières de Silk Road. Eh bien, j’ai été agréablement surpris par The Regions Between. Je ne dits pas que c’est génial, mais très surprenant. Un beau mélange des genres qui fait revivre les douceurs nostalgiques de Kitaro, les méandres occultes de Steve Roach et les douces mélancolies d’un Vangelis aux arrangements accroche-cœur. Un très beau disque de chevet qui adoucit les tourments noctambules et qui me donne le goût de partir à la découverte d’œuvres plus entière d’Alpha Wave Movementé

note       Publiée le jeudi 11 février 2010

partagez 'The Regions Between' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The Regions Between"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The Regions Between".

ajoutez une note sur : "The Regions Between"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Regions Between".

ajoutez un commentaire sur : "The Regions Between"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Regions Between".