Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMausoleum › Cadaveric displays of ghoulish ghastliness

Mausoleum › Cadaveric displays of ghoulish ghastliness

cd • 9 titres • 38:55 min

  • 1Flesh Fiends05:02
  • 2Entombed In The Womb04:12
  • 3Absolution For The Living Dead04:16
  • 4Cadaveric Displays of Ghoulish Ghastliness04:31
  • 5Regurgitated Rebirth05:56
  • 6Mortal Extinction03:16
  • 7Horrifying World of Disembodied Souls03:15
  • 8Tombs of The Blind Dead03:53
  • 9Destined To Fester (Autopsy cover)04:34

line up

Rick "slim" Boast (Chant, Batterie), Adam Regg (Guitares), Phil Newbaker (Guitares), Rob Yench (Basse)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
death metal
Styles personnels
zombie cult death metal !

On a souvent tendance (à juste titre), à résumer les groupes issus du bourbier Razorback records à un creuset d’influences puisées chez le séminal trio Carcass / Impetigo / Autopsy. De ce coté là, Mausoleum se place totalement dans l’esprit du label, gommant au passage assez largement les 2 premiers cités pour régurgiter un premier et pour le moment unique carnage sous la forme d’un Mental Funeral bis, mention élève très appliqué, mais peu créatif (eux appellent ça du "Zombie cult Death metal", au moins on sait où on va !). A partir de là, les sensations sont connues, on y retrouve restituée à la p’tite giclette de sang sur le mur près l’atmosphère gluante qui caractérisait les 2 premiers méfaits de la bande à Reifert, avec ses alternance de crises de «tétanie / épilepsie", le tout emballé par une production… glaireuse… Comme un air de déjà-vu dans la méthode de dépeçage, et il est certain que vu de cet angle là, l’intérêt peut paraître minime. Mais, comme chez les suédois de Murder squad, le manque de personnalité est rattrapé par le coté assumé de la démarche et surtout par cette foutue ambiance poisseuse à laquelle beaucoup de groupes se sont essayés sans succès, alors qu’ici le sang et la bile semble jaillirent littéralement par les enceintes, jusqu’à la reprise finale de "Destined to fester" façon copie carbone, évidemment. Ici encore, la note n’a pas vraiment de valeur, tant le public ciblé est restreint… mais ceux là apprécieront, sans aucun doute.

note       Publiée le lundi 19 octobre 2009

Dans le même esprit, yog sothoth vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Cadaveric displays of ghoulish ghastliness".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Cadaveric displays of ghoulish ghastliness".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Cadaveric displays of ghoulish ghastliness".