Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMartin Circus › Acte II

Martin Circus › Acte II

18 titres - 77:51 min

  • 1/ Boudjateelack (2:29) - 2/ Pourquoi tous ces cris (3:43) - 3/ Chevauchee fantastique (5:05) - 4/ Poème (8:00) - 5/ Ti'Bill (2:08) - 6/ Poussières (4:59) - 7/ J'ai perdu (6:23) - 8/ J'suis une groupie (3:50) - 9/ Ouvrez vos mémoires (4:14) - 10/ Je m'éclate au Sénégal (4:10) - 11/ Le tromblon magique (4:12) - 12/ Hyznogod (3:29) - 13/ Images (2:39) - 14/ À dada sur paranoïa (4:32) - 15/ Façon de parler (6:27) - 16/ O'secours Bob (3:48) - 17/ J'aimerai bien te faire flipper un p'tit peu (4:08) - 18/ Ma guitare (3:35)

enregistrement

France, 1970-1971

line up

Gérard Blanc (chant, guitare, percussions), Gerard Pisani (saxophones, clarinette, flûte, trombone, percussions), Sylvain Pauchard (orgue, piano, vibraphone, accordéon, choeurs), Alain Pewzner (guitare, orgue, percussions, choeurs), Bob Brault (basse, flûte, percussions, choeurs), René Guerin (batterie, violon, percussions, choeurs)

remarques

http://www.martincircus.com/

chronique

Il arrive que l'actualité nous rattrape. En cette dernière semaine de janvier, nous apprenions le décès de Gérard Blanc. Si le personnage est resté gravé dans la mémoire du plus grand nombre comme un chanteur pour midinettes de plus à avoir sévi dans les années quatre-vingt, non sans un certain succès, c'est oublier que l'homme eut un passé, et que celui-ci fût intimement lié au devenir des Martin Circus. Tout comme Michel Fugain et son Big Bazar, Jean-Jacques Goldman au sein de Taï-Phong ou, plus obscur et impensable encore, Pierre Bachelet avec Résonance, lorsque Gérard Blanc rejoignit les Martin Circus pour leur second album en 1971, celui-ci affichait une prétention artistique qui allait bien au-delà d'un simple désir de reconnaissance populaire. Animé d'une véritable démarche artistique qui leur valu très rapidement l'appui des jeunes médias en quête de nouvelles idoles susceptibles de provoquer l'émergence d'une véritable scène pop hexagonale, les Martin Circus accomplirent ensemble avec "Acte II" quelque chose dont ils peuvent effectivement se montrer fier. L'impulsion première, c'est à eux que nous le devons. C'était là l'occasion de le rappeler. Et même s'ils élèvent le débat en opposition aux nombreux artistes yé yé qui squattent encore les juke-box, en guise de récompense pour tant d'efforts, ils rencontreront tout de même le succès avec leur délirant 45tours "Je m'éclate au Sénégal" (avec-une-copine-de-cheval-je-suis-à-poil). Mais "Acte II" recèle en son sein les germes de tant de déclinaisons progressives qu'il devient difficile d'en occulter l'importance. Comment ne pas écouter "Poème" sans songer que Ange n'a pas encore enregistré la moindre note ? Et le plaisir sournois avec lequel les Martin Circus s'amusent à emprunter des chemins tortueux nous fait prendre conscience aussi que Eton Fou Leloublan n'a pas encore vu le jour... Bien ancré dans son époque, "Acte II" combine les arrangements précieux de "Sgt.Pepper's Lonely Hearts Club Band" et "Hot Rats" réunis sous forme ... d'un double album !!! Un quitte ou double qui s'avère payant pour une entreprise qui avait tout du suicide commercial annoncé. Mais les Martin Circus assurent comme des bêtes pendant près d'une heure vingt, un vrai bonheur, les deux disques croulant littéralement sous les références, qu'elles soient musicales ou en français dans le texte. Impossible de passer à côté de ce disque si vous n'êtes pas insensibles aux vibrations et à la fougueuse inventivité de cette époque bénie.

note       Publiée le samedi 31 janvier 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Acte II".

notes

Note moyenne        6 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Acte II".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Acte II".

Seb de Super › mardi 17 février 2009 - 13:26  message privé !

Il y a t'il un sillons sans fin (Lock Groove) vers la fin Je m'éclate au Sénégal sur le 2ème vinyle ou c'est mon disque qui est rayé?

saïmone › vendredi 6 février 2009 - 20:25  message privé !
avatar

Oh Babybel

jeanfi › vendredi 6 février 2009 - 16:50  message privé !

http://www.youtube.com/watch?v=XgbtKg9g1jI

Rien que pour ça, ça mérite son 6/6

The Gloth › vendredi 6 février 2009 - 16:02  message privé !

Je suggère de chroniquer Hubert-Félix Thiéfaine. Et pourquoi pas Dick Annegarn...

Sheer-khan › vendredi 6 février 2009 - 11:04  message privé !
avatar

Ce disque est en effet louable, très largement, pour plein de raisons... mais l'évocation de St pepper's et hot rats, combinée à la même note, suprême, que les deux précités, là, j'avoue, c'est à mon humble avis totalement disproportionné... mais alors totalement...