Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesFP.Paul Fenech › Skitzofenech

P.Paul Fenech › Skitzofenech

cd • 14 titres

  • 1The lost (P)
  • 2What kind of spell you use (to hold my demon heart)
  • 3That's mean of you baby
  • 4A bastard's advice
  • 5Just killing time
  • 6Nick and the preacher
  • 7I'm so bad
  • 8This fucking world (ain't big enuff)
  • 9So gaddamned hot
  • 10One eyed Jacks
  • 11Inselaffen (stand your ground)
  • 12Damned happy
  • 13Ring of fire
  • 1432 Nightmares

line up

P.Paul Fenech (chant, guitare, basse, batterie, sons) + guests.

remarques

chronique

Si je connais un peu la carrière des Meteors (près de quinze albums, sans compter les live, les best of, etc), c'était la première fois que je me trouvais face à un disque solo de P.Paul Fenech (alors que notre homme en est à son cinquième ou sixième essai), l'un de ces musiciens boulimiques pour qui les mots 'sommeil' ou 'pause' sont à jamais bannis du vocabulaire. Bon, à priori, les deux premiers morceaux m'emmenaient en terrain connu: une intro garage un brin gothabilly avec son orgue et ses guitares héritées des Shadows et un 'What kind of spell you use' dans une veine psychobilly pas trop rapide mais bien rythmée, mené de voix de maître par le timbre rocailleux du sieur Fenech. Très bon tout ça, surtout que 'That's mean of you baby' semblait confirmer le tir avec sa touche Stray Cats. Je ne m'attendais certes pas à ce qui allait suivre: un 'A bastard's advice' très country dans ses orchestrations qui glisse progressivement vers quelque chose de plus celtique, un 'Just killing time' rockabilly soft avec choeurs féminins et de nouveau des influences redneck pour 'Nick and the preacher'. Visiblement, P.Paul Fenech a plus d'une corde à son arc et il a voulu s'en donner à coeur joie sur cette galette. Au moment où je commençais à me demander si l'ambiance un brin 'légère' allait se révéler la marque de fabrique de l'album, voilà que débouche un bon psychobilly typique des Meteors ('I'm so bad') confirmé par la chanson suivante. C'est pourtant dans le mélancolique 'One eyed Jacks' que j'ai déniché mon titre favori, guitares hispaniques, ambiance 'Tex Mex', une mélodie profonde, tragiquement sensuelle...J'ai tellement apprécié que le choc a été assez rude avec le garage sale (très Cramps dans l'atmosphère) de 'Inselaffen'. Pas évident de se couler dans un état d'esprit dans ce patchwork d'influences si diverses surtout que la fin continue de brouiller les pistes avec notamment une belle reprise de Johnny Cash et un '32 Nightmares' final plus agressif (pas si éloigné du style des Psychochargers), truffé de samples. Après les diverses écoutes nécessaires pour se forger un avis plus ou moins définitif, j'en suis venu à comprendre la pertinence du titre. On pourra reprocher à P.Paul Fenech de glisser sans cesse d'un genre à un autre, sans installer de réelle ambiance; d'un autre côté, l'homme nous montre que le psychobilly n'est pas un genre si fermé que ça et qu'il peut être décliné sur bien des thèmes. Son savoir-faire fait de 'Skitzofenech' plus qu'un exercice de style puisque chaque morceau dégage une réelle profondeur. Je ne raffole certes pas des touches country de 'A bastard's advice' ou 'Nick and the preacher' mais elle sont largement rachetées par des compositions telles que 'What kind of spell you use' ou 'One eyed Jacks'.

note       Publiée le jeudi 27 novembre 2008

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Skitzofenech".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Skitzofenech".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Skitzofenech".

taliesin › jeudi 10 juin 2010 - 21:45  message privé !

Je ne connais pas, mais 'tain, le nom de la maison de disques ;-)))

sebcircus › mercredi 9 juin 2010 - 12:24  message privé !

J'aime beaucoup cet album, sauf la reprise de Ring of Fire qui est un véritable naufrage, sinon le reste est très honnête

Note donnée au disque :       
Solvant › jeudi 27 novembre 2008 - 00:23  message privé !

Les Meteors sur Guts ! Vin Diou !