Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesOOberkampf › Cris sans thèmes

Oberkampf › Cris sans thèmes

  • 2005 - Garage, Gar 2005 06 (1 cd)

cd | 12 titres

  • 1 Chrysanthèmes
  • 2 Condamnés
  • 3 Haine song
  • 4 Hôpital (drôle d')
  • 5 Attends (qu'il s'en aille)
  • 6 Quel temps ?
  • 7 Mes amis sont morts
  • 8 Yovoa
  • 9 Johnny sois mauvais (demo 81)
  • 10 Poupée de cire (demo 79)
  • 11 Irrelle (demo 79)
  • 12 Dub (83)

enregistrement

Studio Garage, France

line up

Joe Hell (chant), Pat Kebra (guitare), Buck Dali (basse), Ballat (batterie)

remarques

les titres 8 à 12 sont des bonus
cette version est inclue sur la réédition double cd

chronique

Styles
gothique
post punk goth
punk
Styles personnels
punk funèbre

Le punk ou l'art du deuil...Oberkampf s'avance le regard cerclé de noir, le cri étouffé dans la gorge, les poings serrés...Faut-il encore chanter ou juste s'accrocher à ce micro et se tordre dans la lumière le regard ébloui par les lueurs froide et la fumée ? 'P.L.C.' n'était déjà pas bien gai mais 'Cris sans thèmes' l'est encore moins. Si les premiers accords de guitare de 'Crysanthèmes' sonnent toujours vaguement inspirés par les Sex Pistols, la rythmique lourde, les vocaux maladifs ne trompent pas, si Oberkampf plaît à certains goths ce n'est pas pour rien. Les thèmes sont plus désenchantés et existentialistes que jamais (asile, deuil, drogue, le temps qui passe...), les riffs bien que pêchus sont également empreints d'une profonde mélancolie (le thème final de 'Chrysanthèmes', les montées du refrain de 'Haine song'), ils grincent, ils se tordent, ont mal...comme ces pauvres fous que l'on gave de médicaments ('Drôle d'hôpital'). Avant que le groupe ne se reforme, cet opus a marqué leur rupture; comment pouvait-il en être autrement ? 'Cris sans thèmes' à l'image de son titre n'a rien à revendiquer, c'est juste l'expression d'une blessure qui ne trouve pas de réponse. Du coup, cette touche funèbre qui le caractérise en fait un album poignant aux mélodies fortes ('Attends qu'il s'en aille', 'Drôle d'hôpital', 'Chrysanthèmes' ou même le désespéré 'Mes amis sont morts', apothéose de cette descente aux enfers), un enregistrement incontournable à mes yeux...'Hey Seigneur, hey Satan, regardez-moi souffrir...Pourquoi, pourquoi ?' Oui, pourquoi donc ?

note       Publiée le mardi 4 mars 2008

partagez 'Cris sans thèmes' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Cris sans thèmes"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Cris sans thèmes".

ajoutez une note sur : "Cris sans thèmes"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Cris sans thèmes".

ajoutez un commentaire sur : "Cris sans thèmes"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Cris sans thèmes".

Solvant › mercredi 5 mars 2008 - 01:36  message privé !
C'etait complètement inimaginable leur retour. Et puis cette voix. Comme OTH quoi. On adore ou on déteste, pas de choix mitigé.
Note donnée au disque :