Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAabsinthe › In Search Of Light

Aabsinthe › In Search Of Light

cd | 7 titres

  • 1 A Darkened Sky
  • 2 Dead Leaves
  • 3 Fragments
  • 4 Gravity Leads To Dark Places
  • 5 Bitterwrath
  • 6 In Search Of Light
  • 7 A Long Walk To Touch The Sun

enregistrement

Recorded and mixed by Sylvain Biguet during june and july 2007. Mastered at Altho mastering, Lyon.

chronique

Styles
romantique
metal atmosphérique
metal extrême
death metal
Styles personnels
death moderne et élégant

Pfiuw, plutôt retors, ce disque. Après une vingtaine d'écoutes, j’arrive enfin à cerner (je crois) ce deuxième album des français d'Aabsinthe, qui se ballade allègrement entre le mauvais goût et le génie - la marque des grands groupes assurément (Sigh?). J'ai au moins cette certitude : le metal d'Aabsinthe est tout sauf ordinaire et dispose très certainement de tout ce qu'il faut pour faire suivre au groupe un parcours d'exception, à l'instar de leur principale influence sur cet album, Gojira. Car inutile de se voiler la face, même s'il est évident qu'Aabsinthe fait preuve d'une forte personnalité malgré l'ombre de la baleine du metal français qui plane au dessus de leur tête, trop de mimétismes subsistent : la voix est identique (mêmes gimmicks mi-hurlés / mi-chantés), le son est identique (Studio des Milans), les triolets chugga-chuggesques sont partout, tout comme les harmonies Morbid Angeliques... Bref. C'est dit. Passé ce "détail", le death progressif et (ultra)riche d'Aabsinthe est une très bonne surprise, tirant son épingle du jeu (à l'image d'un groupe comme Rune) avec des influences post-machinchose disséminées ici et là (parfois franchement grossièrement : le début du final "A Long Walk To Touch The Sun" ne vous rappelle rien?), mais surtout avec des arrangements classiques omniprésents (piano, violoncelle) créant une ambiance très élégante des plus agréables, pouvant évoquer des groupes tels que Winds ou Subterranean Masquerade - ça ne m'étonnerait d'ailleurs pas de voir ces mecs finir sur The End records. Ajoutez à cette science de l'arrangement des riffs la plupart du temps fort bien gaulés harmoniquement (s'aventurant parfois même dans de la dissonance bien chouette) : "In Search Of Light" a de quoi marquer les esprits. Outre son problème de personnalité, je lui reprocherais principalement quelques passages vraiment moins bons qui, couplés à un certain manque d'intensité / dynamique générale (les morceaux sont très étirés) et par extension une durée bien trop longue, donne parfois une impression de remplissage assez désagréable - et m’amène trop souvent vers une certaine somnolence. Nul doute que le prochain album - plus court et (encore) plus personnel, je l'espère, sera le chef-d'oeuvre qui propulsera Aabsinthe à la hauteur de ses ambitions ; mais ce "In Search Of Light", bien que doté de qualités indéniables, est encore perfectible à mon goût. Tout de même un (très) bel effort.

note       Publiée le dimanche 16 décembre 2007

partagez 'In Search Of Light' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "In Search Of Light"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "In Search Of Light".

ajoutez une note sur : "In Search Of Light"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "In Search Of Light".

ajoutez un commentaire sur : "In Search Of Light"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "In Search Of Light".

Zbider-Mane › dimanche 16 décembre 2007 - 20:05  message privé !
Le précédent, "The loss of illusions" était une autoprod de qualité assez exceptionnelle, alliant, pour simplifier, le Dark Tranquility de Projector avec du Isis tout en restant personnel et riche mélodiquement... Je redoute la direction "Gojira" qui risque de ne pas me plaire (jamais compris ce que tout le monde trouve à ce groupe).