Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMaceration › A serenade of agony

Maceration › A serenade of agony

8 titres - 41:03 min

  • 1/ Intro-Silent lay the gentle lamb
  • 2/ A serenade of agony
  • 3/ Transmogrified
  • 4/ Pain and pleasure incarnate
  • 5/ The watcher
  • 6/ The mind rampant
  • 7/ Reincarnation-Time flies
  • 8/ The forgotten

enregistrement

Redhouse studios, Odense, Sept. 91.

line up

Lars Bangsholt (guitare), Jakob Schultz (basse, guitare), Jacob Hansen (batterie, guitares), Day Disryaah (chant, claviers)

remarques

Réédition chez Die hard records avec une nouvelle pochette.

chronique

Styles
metal extrême
death metal
Styles personnels
death metal

Ah ce nom, Maceration, d'entrée ça me plait. C'était le temps où le dictionnaire des mots dégueulasses n'avait pas encore été totalement utilisé pour monter un groupe de death. Maceration, c'est en vérité un projet "one shot" entièrement créé par Jacob Hansen, que l'on connait actuellement principalement pour ses qualités de producteur, mais également comme guitariste de feu Invocator. Il y tient ici principalement la batterie, et ma foi le bougre joueb diablement bien ! Histoire d'en rajouter une couche niveau people, le (rabbi) jacob (j'etais obligé) fit appel à son pote Dan Swanö pour les voix. Résultat un disque de gros death de l'époque, complètement old school, rappellant immédiatement les vieux Edge Of Sanity, voire plus particulièrement Loudblast et son album "Disincarnate". Certains riffs semblent vraiment tirés du fameux album des français. Le groupe évite l'écueil du trop primaire, et propose des morceaux plutot chiadés (excepté la Sepultura-ienne "Transmogrified" et "The forgotten"), aux structures complexes... voire carrément longuettes. Et le truc, c'est que malgré une execution assez irréprochable, un son plutôt cool, et bien le manque de riffs cartons, de breaks qui cassent, se fait cruellement sentir : en bref, on s'emmerde vite malgré la déferlante de décibels. Néanmoins, les amateurs de Loudblast devraient se pencher dessus, car n'étant pas fan des français période death metal, je ne souhaiterai pas mal diriger nos fidèles lecteurs (slurp). Bref "A serenade of agony", c'est du death metal plus bossé que la moyenne, et en 92, ce n'était pas si courant, notamment lorsqu'explosait les gros blockbusters surbrutaux comme Deicide ou Suffocation. Maceration boxe d'ailleurs plus du côté de la scène ricaine que des suèdois, certains riffs sentent bon la scène floridienne, et les solos font très Deicide, mais rien n'y fait, la sauce ne prend qu'à moitié. Le genre d'albums cool mais sans plus. Résultat : moitié de note.

note       Publiée le dimanche 26 août 2007

Dans le même esprit, pokemonslaughter vous recommande...

partagez 'A serenade of agony' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "A serenade of agony"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "A serenade of agony".

ajoutez une note sur : "A serenade of agony"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "A serenade of agony".

ajoutez un commentaire sur : "A serenade of agony"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "A serenade of agony".

Potters field › dimanche 26 août 2007 - 16:45  message privé !
Oh putain le flashback. je l'ai quand même bien écouté celui-là quand il est sorti, et c'est vrai que je m'en étais lassé assez vite. je crois me rappeler que le son etait pas top mais je m'en vais le ressortir de son etagere "antiquites" de ce pas.
Powaviolenza › dimanche 26 août 2007 - 13:28  message privé !
avatar
ça a l'air quand même foutrement cool, je vais pécho ça !