Forums de discussions

Vous êtes ici › Forums de discussionsMusiques sombres & expérimentales › Vinyle, CD, mp3, rouleau de cire d'abeille, formats etc...

Recherche dans les forums


Sujet ou corps des messages :    Auteurs :    


Vinyle, CD, mp3, rouleau de cire d'abeille, formats etc...

résultats 81 à 85 sur un total de 85 • page 5 sur 5

Message
GrahamBondSwing › mercredi 20 mai 2020 - 16:34

A propos de bricolage, de K7 et de collection :
https://sites.google.com/view/boomb...

Message
Raven › mercredi 20 mai 2020 - 16:37
avatar

Tiens bah tu vous faites bien de causer bricolage, parce qu'à ce propos j'ai ce petit souci avec ma 2ème platine, elle crache plus les CD une fois sur deux, j'ai beau avoir graissé le mécanisme je pense que c'est grippé au niveau de l'emboîtement de la façade du plateau. Je prends un tournevis plat du coup pour faire levier, et putain d'ta mère salope, ça marche impecc' ! Bon ça dure depuis un petit bout de temps, mais j'avoue que je le vis assez bien, ce handicap technologique, même si je perds à coup sûr un peu plus de secondes que si javais un lecteur mp3 optimisé avec interface intuitive et navigation fluide. Mais je dirais que ça finalise mon feng shui.

Message
nicola › mercredi 20 mai 2020 - 19:36

Pour avoir contacté un jour un musicien à propos d’une éventuelle sortie en CD de son premier album, il m’a dit qu’il n’avait pas les moyens. Pourtant, il a bossé avec Trilok Gurtu et Claude Nougaro, bref, pas vraiment un inconnu complet.

Message
Scissor Man › samedi 23 mai 2020 - 14:37

-

Message
Dun23 › dimanche 24 mai 2020 - 17:26

Intéressant comme débat, j'ai commencé avec les vinyles (oui, tout petit, à me faire offrir les génériques de mes dessins animés préférés en 45 tr), puis les cassettes, les bonnes compils perso pour la caisse, a effectivement toujours calculer le dernier morceau de chaque face pour avoir le moins de temps gâché avant l'auto reverse, souvenir, souvenir, comme le chantait Jean Philippe. Maintenant, c'est le lecteur MP3 en lecture aléatoire à se faire un mini blind test à chaque trajet en bagnole.
Et d'avoir connu la cassette, ça ne me rend absolument pas nostalgique du format et j'ai du mal à comprendre la hype actuelle autour de l'objet. Le vinyle, oui, ok, c'est un bon support à la base, donc oui, j'arrive à comprendre le fétichisme mais la cassette, ça me dépasse.
Et donc, suivi par le CD qui continue à avoir une place ridiculement importante chez moi et le mp3, bien sur.
mp3 dans des taux de compression dégueulasses au début, histoire de découvrir un truc, puis on s'améliore au fur et à mesure que les débits augmentent. Tous mes achats sont systématiquement convertis en FLAC pour la sauvegarde et en MP3 320kbps pour le nomade. Car oui, mes oreilles ne font pas forcément la différence, qu'un disque pété ou détérioré ou perdu ou prêté à la mauvaise personne, ça arrive, que ça me rassure d'avoir un backup de qualité de ce que j'ai pu acheter un jour. Un esprit de collectionneur à la con qui a du mal à se débarrasser d'albums pas forcément folichons mais bon.
Moi aussi, j'aime bien Bandcamp, découvert des trucs très cools chez eux mais je télécharge systématiquement tout ce que j'y achète en numérique, pas envie de me retrouver dépendant des réseaux. Le numérique a du bon, quand même, un disque dur prend moins de place mais c'est moins joli pour la déco.
Après, les sites de streaming, c'est cool aussi, peut être, encore que, j'ai du mal avec le concept de payer pour ne pas posséder au final. La musique, je veux y accéder même sans wi-fi, dans le trou du cul du monde ou à New York, sans me dire, putain, j'ai pas de réseau. Pas cool pour les artistes, clairement, quand tu sais qu'un Geoff Barrow avait déclaré avoir reçu à peine plus de 1000€ pour des dizaines de millions d'écoutes de Portishead, ça laisse songeur. Mais les artistes n'ont jamais été les plus prioritaires dans la répartition des richesses qu'ils engendrent.
Mbref, j'écoute aussi pas mal sur youtube, si je bosse à la maison, ça a le mérite d'être gratuit et c'est surtout dans l'optique découverte. La qualité sonore n'est parfois pas au rendez vous mais c'est pas grave, ça donne une petite idée. j'officialise ou pas, ça dépend, si j'ai aimé bien sur et si c'est trouvable à prix décent ou trouvable tout court. On tombe parfois sur de belles raretés underground et/ou oubliées mais pour lesquelles il te faut vendre un rein pour te les procurer. C'est quand même une super époque pour découvrir facilement un artiste.