Articles

Vous êtes ici › ArticlesInterviews › NEMESIS - Interview avec Ami (claviers, guitares, basse)

Ce document est lié :
 - au groupe / artiste Nemesis

NEMESIS - Interview avec Ami (claviers, guitares, basse)

par Nicko et Phaedream › dimanche 8 octobre 2006

Nemesis, un groupe de MÉ Finlandais, qui n'a vraiment aucune frontière musicale, lançait dernièrement un cd qui regroupait les meilleurs moments du groupe, lors de concerts donnés en Finlande; Audio Archeology Vol 1. Je me suis entretenu avec Ami Hassinen, co fondateur de Nemesis, l'autre membre de Nemesis étant Jyrki Kastman.

Comment se porte la carrière de Nemesis ?

Ami : Nemesis est un projet qui a débuté avec Jyrki, quand nous étions écoliers en 1987. L'idée était de faire la musique sans modèle spécifique, juste les bruits que nous avons aimés. Nous tenions absolument à faire le genre de musique qui nous inspirait. Depuis, notre carrière va assez bien.



Depuis la formation du groupe, en 1987, Nemesis n'a produit que 5 cd, alors que la majorité des groupes en sortent 1 par année. Est-ce que Nemesis est plus pointilleux dans ses productions où le groupe a peu de temps pour enregistrer son matériel ?

Ami : Nous n'avons pas vraiment de contrat de disque. Donc, nous n'avons pas cette pression de réaliser des cd à tout prix. Habituellement, nous enregistrons quand nous jugeons que nous avons assez de matériel. Ce qui peut prendre une couple d'années (Sourires)

Comment votre dernier cd, Audio Archeology Vol. 1 fut accueilli par vos fans et la critique ?

Ami : Nous avons d'excellents commentaires.ça regarde mieux que dans le milieu des années 90. Ce qui est vraiment une bonne chose, selon moi. Il n'y a pas beaucoup de groupes techno, de qui le vieux matériel sonne bien de nos jours.

On s'attend à ce qu'il y ait un Volume 2, est-ce que Nemesis a un bon contact avec son auditoire en concert ?

Ami : Oui, un autre volume est en preparation. Nous espérons produire un nouvel opus en studio avant de sortir le volume 2.

Doit-on s'attendre à un DVD prochainement ?

Ami : Je ne pense pas, car nos concerts n'ont pas d'aspect visuel spéciaux. C'est seulement que 3 gars qui jouent leurs instruments. Probablement que si nous ferions un DVD, ça sera un genre de documentaire ou des images de la nature ou autres choses pour compléter notre performance en concert.

Plusieurs artistes sont découragés devant les faibles assistances lors des concerts de MÉ. Est-ce votre cas ?

Ami : Eh bien.nous jouons seulement quelques concerts par année, mais c'est un peu vrai. Ce n'est plus très à la mode de jouer de la MÉ, donc c'est seulement nos vrais fans qui assistent à nos concerts. Mais Nemesis tente d'avoir une plus grande ouverture, une plus grande vision, face à la musique. Donc nous espérons attirer ceux qui aiment les choses non conventionnelles afin qu'ils viennent à nos concerts un moment ou l'autre.

Selon vous, est-ce que la MÉ est un véhicule culturel viable pour un artiste ?

Ami : Définitivement ! J'ai joué plusieurs styles de musique et avec différents groupes. Je pense que Nemesis est le plus fluide et le plus intéressant groupe avec qui j'ai joué. La MÉ donne l'espace nécessaire pour réaliser les choses d'une façon différente... malheureusement, il y a beaucoup de MÉ qui n'est pas vraiment géniale, créative. Ce qui est compréhensible, parce qu'il y a tellement de gens qui font de la MÉ de nos jours. Par contre, il y a autant de bon matériel que de mauvais.

Sentez-vous que cet art est boudé par les médias? Si oui, quelles sont les causes ?

Ami : La MÉ n'est pas vraiment intéressante pour les affaires et la mode... aussi, les musiciens ne sont pas nécessairement des vedettes de cinéma ou des ''bums''. Donc, il y a peu de personnages intéressants pour les médias. (Sourires)



Est-ce que la MÉ survit bien aux évolutions musicales ?

Ami : La MÉ n'est pas si technologique que les gens peuvent croire. Au début, les synthétiseurs digitaux créaient de la musique ''plastic''. Mais de nos jours, ils sont si bons, si évolués que ce n'est plus un problème. Nemesis a toujours tenté d'utiliser le bon instrument, pour le bon effet, donc nous n'avons aucun plan pour prioriser l'un tant que l'autre. On utilise tout ce qui est bon pour notre musique. Personnellement, j'aime mieux les vieux synthés analogues. Ils sont si faciles pour improviser, on a un accès direct à tous les paramètres sonores. Pas de menus sans fins, ni de sous menu comme les synthés digitaux.

On dit de ceux qui font de la MÉ, qu'ils ne sont pas de vrais artistes, mais plutôt des génies de la console. Êtes-vous d'accord avec cette énoncée ?

Ami : Eh bien.dans un sens c'est vrai. Il faut avoir de bonnes habilités techniques pour travailler sur la plupart des synthés. Mais la vision artistique est aussi importante.sans cela, la musique deviendrait seulement qu'une démonstration technique.

Quel fut votre principale source d'inspiration ?

Ami : J'aime une variété de styles. La MÉ des années 70 est très près de mon cour, comme vous pouvez l'entendre sur la musique de Nemesis J . J'aime aussi le Kraut Rock; Cluster, Can, Amon Duul II, Kraan et plusieurs autres. L'Allemagne avait plusieurs groupes magnifiques à l'époque du début des années 70. Jyrki aime Ozric Tentacles et la musique ethnique, alors que Joni, notre dernier membre aime bien Jean Michel Jarre.

Comment se porte la MÉ en Finlande ?

Ami : Les meilleurs années étaient 1998-2001. Je suis vraiment fier d'en avoir fait parti. Certes, personne ne savait à l'époque que c'était les années d'or. Mais, en tout pour tout, il y a beaucoup de groupes de nos jours, et ils n'ont pas beaucoup d'exposition ou de présences dans les médias. La Finlande est un pays de heavy metal (Nightwish, HIM et autres).

Quels sont les 5 albums qui vous ont marqué ?

Ami : Peut-être que cette liste est tout à fait appropriée :

  • Tangerine Dream: Rubycon
  • Amon Duul II: Wolf City
  • King Crimson: Lark´s Tongues in Aspic
  • Hawkwind: Space Ritual
  • Godspeed you Black Emperor: Lift your skinny fists...

Avant la MÉ, y avait-il d'autres préférences musicales ?

Ami : J'aimais le heavy Rock comme Blue Oyster Cult et Black Sabbath. J'étais, et je le suis encore, un gros fan de Pink Floyd.

Vous caressez plusieurs styles musicaux ; Berlin School, Electronica et Ambiant. Ne pensez-vous pas que ça peut déstabiliser vos fans ?

Ami : Honnêtement, nous nous pensons pas à cela. Si nous pensons que c'est bon, on va le faire. Je pense que les autres l'aimeraient aussi.

Avec quel style vous êtes le plus à l'aise ?

Ami : Probablement l'improvisation de section électroniques, qui sont à la fois très ambiant et, parfois, très féroce et pesant. Nous n'aimons pas créer des petits titres avec seulement un style. J'aime les titres longs qui font voyager l'auditeur à plusieurs places.

Musicalement, à quoi doit-on s'attendre du prochain cd studio de Nemesis ?

Ami : Le produit usuel J Il va y avoir de plus courte, du matériel plus clair en addition avec les improvisations. Une couple de surprises est aussi emmagasinée.

Quels sont les prochains projets pour Nemesis ?

Ami : Un nouvel opus en studio et la suite de notre Live Archive.

Aucun projet solo ?

Ami : J'ai 6 compositions de prêtes. si je trouve le temps d'en produire plus, il y aurait un cd solo pour moi l'an prochain.

Au nom des lecteurs de GOD, merci pour votre patience et votre musique.

Ami : ça m'a fait plaisir, merci à bien le bonjour à vos lecteurs Internautes.

Mots clés : Nemesis, , Finlande, Phaedream, interview et électro

Dernière mise à jour du document : dimanche 8 octobre 2006

Si vous étiez membre, vous pourriez réagir à cet article sur notre forum : devenez membre