Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesIIon Dissonance › Solace

Ion Dissonance › Solace

10 titres - 41:47 min

  • 1. Play Dead...and I'll Play Along
  • 2. O.A.S.D
  • 3. Cleansed by Silence
  • 4. She's Strychnine
  • 5. Nil:: Solaris 6. Lecturing Raskolnikov (Or How to Properly Stab an Old Widow)
  • 7. You're Not Carving Deep Enough
  • 8. Shut Up, I'm Trying to Worry
  • 9. Signature
  • 10. Prelude of Things Worse to Come

line up

Gabriel McCaughry - Vocals and Lyrics Antoine Lussier - Guitar Sebastien Chaput - Guitar Xavier St-Laurent - Bass JF Richard – Drums

chronique

Styles
hardcore
new school
metal extrême
Styles personnels
résumé new school

Le problème d'Ion Dissonance, c'est d'avoir été trop ultime et jusqu'au boutiste avec son précédent brûlot. De fait, son actuelle présence dans les sphères du hardcore metal extrême moderne s'avère inutile de par son existence même. Autrement dit, Ion Dissonance ne sert plus à rien. "Solace" nous le prouve: il ne s'agit ni plus ni moins que du même album précédent. Un son énorme, super énorme, carrément colossal, des mosh parts de folie (mais vraiment de folie), des structures labyrinthiques vertigineuses, une voix grassement puissante, etc… Pour une description plus détaillée du contenu, vous n'allez qu'à voir ma chronique du disque antérieur. Je ne m'attarderais ici que sur les maigres différences séparant les 2 albums, et ça tient en un mot: la technique. Tout est pareil, strictement pareil. Mais encore plus technique qu'avant. La batterie est affolante de rapidité (la grosse caisse est saisissante; vous qui preniez Pete Sandoval pour un dieu, accrochez votre ceinture, ça risque de vous faire tout drôle), les riffs déboulent à une vitesse supra humaine, mais ils changent à une vitesse en plus supra que méga humaine: ça va trop vite. Ca change tout le temps, dans des gimmicks déjà-vu (forcément). Le maître mot serait ici: trop. TROP. Trop de tout, trop de technique, trop de structures identiques (pourtant extrêmement complexes), trop de descentes de manches, trop de branlette. Bien entendu, le tout demeure d'une puissance inégalable, car l'effet du troupeau de mammouth sous amphet' dans la gueule est réel, mais, dans l'absolu, et pour qui a posé une oreille sur le fabuleux "Breathing…" restera sur sa faim - même on savait qu'un autre album d'Ion Dissonance serait forcément voué à l'échec (le syndrome Strapping Young Lad). Tout n'est pas perdu, bien sûr, car le dernier titre, du haut de ses 11 min et de son aspect doom moderne lourdement écrasant, sous accordé - s'extrayant ainsi du lot - reste une piste intéressante à explorer… à voir pour le prochain album. En attendant, vous pouvez passer à côté de celui-ci sans trop vous mordre les doigts, à la seule condition de vous ruer sur le précédent. Pour fans et curieux.

note       Publiée le mercredi 21 décembre 2005

partagez 'Solace' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Solace"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Solace".

ajoutez une note sur : "Solace"

Note moyenne :        8 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Solace".

ajoutez un commentaire sur : "Solace"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Solace".

saïmone › mercredi 9 juillet 2014 - 14:30  message privé !
avatar

La chro de NTM m'a donné envie de m'envoyer OASD, grand bien m'en fasse

Note donnée au disque :       
blub › dimanche 27 avril 2008 - 21:23  message privé !
Autant j'adore le premier et le deuxiéme autant le troisiéme j'ai vraiment du mal... c'est plus le même groupe ont dirais (le chant n'y est pas étranger) beaucoup trop d'influences death a la gratte! Là où le premier ont entendais une surenchére early Dillinger/early The End dans le troisiéme ont dirais plus de la surenchére Gorguts! C'est pas ce qui en fait un mauvais skeud pour autant mais pour ceux qui comme moi préfére le hardcore au death ont ne peux qu'être déçu vu le passé du groupe!
Note donnée au disque :       
born to gulo › dimanche 27 avril 2008 - 20:38  message privé !
en amateur de moustache, j'aime bien le troisième, et j'ai du mal avec la prod du premier, qui en dehors de quelques (très) bonnes idées, m'emballe pas encore des masses
blub › dimanche 27 avril 2008 - 20:02  message privé !
En fait ils ont changé de chanteur pour le 3éme...
Note donnée au disque :       
blub › mardi 15 avril 2008 - 18:28  message privé !
Moins bon que le premier c'est indéniable! plus technique... mouais, on sent plus clairement une influence death metal pour les grattes sur celui-la je trouve (encore plus flagrant sur le 3éme ou ils versent carrément dans le deathcore)! la voix pert un peu de folie aussi (encore plus flagrant sur le 3éme ou le chanteur ne gueule plus hardcore mais prend une voix death/black mollement puissante)! Un album de transision pour le 3éme album Minus the Herd donc, où là effectivement (et malheureusement) ils se rapprochents de toute cette vague deathcore (Despised Icon, Suicide Silence, Beneath the Massacre, See you Next Tuesday, Arsonists Get all the Girls and co) en plus barré quand même! Un immense gachis, vivement le prochain Psyopus!
Note donnée au disque :