Vous êtes ici › Les groupes / artistesTThe Bees › Free the bees

The Bees › Free the bees

  • 2004 • Virgin 578326 • 1 CD

cd • 12 titres

  • 1These are the Ghosts3:09
  • 2Wash in the Rain3:36
  • 3No Atmosphere3:49
  • 4Horsemen3:29
  • 5Chicken Payback3:13
  • 6The Russian5:36
  • 7I Love You4:35
  • 8The Start2:18
  • 9Hourglass4:46
  • 10Go Karts3:44
  • 11One Glass of Water2:40
  • 12This is the Land3:05

enregistrement

Abbey Road Studios, Londres, Angleterre, 2004

line up

Paul Butler (chant, instrumentation), Aaron Fletcher (chant, instrumentation) et le reste du groupe non-crédité...

remarques

chronique

Styles
rock
pop
Styles personnels
revival sixties avarié

Le côté doucement électronique à la Air, les ondes néo-psychédéliques à la Mercury Rev, les claviers rétro, les phrasés de trompette à la John Barry, et le bagage conséquent des anciens ; il y avait tout ça dans "Sunshine Hit Me", le premier effort du duo anglais The Bees. Si leur premier disque, pourtant très frais, n'a pas fait de vagues, on ne peut pas en dire autant de "Free The Bees", un album qui aura sans doute dû leur coûter un pont en promotion, et peut-être même plus que le disque en lui-même. Et on le sait, aujourd'hui, si t'arrives pas à emballer ta merde un peu correctement, on ne pensera jamais un seul instant à parler de toi ! Alors, oui, ça, c'est sûr, on a beaucoup parlé de "Free The Bees". Un peu trop même. Avec toujours ce recours à l'excès, élément nécessaire mais traître qui ne peut jamais retenir bien longtemps ce tissu de mensonges et cette vaste supercherie répétés à l'envi par des magazines qui pensent que pour défendre leur réputation, il faut pouvoir mettre la main sur l'album du siècle à chaque numéro, et d'ailleurs ça arrangerait tout le monde que ce soit précisément le canasson sur lequel la firme de disque vient de parier ses dernières billes... The Bees, on l'aura compris, a signé sur une major, Virgin, et la méthode McGuyver a été rapidement mise au placard. Place aux moyens. Alors, notre duo surdoué n'a pas eu tort de se priver ; il a opté pour un enregistrement à l'ancienne. Des puristes je vous dis. Et si leur came est toujours aussi bien emballée, ils se sont recentrés ici sur une écriture pensée plus concrètement pour une formule de groupe. Car c'est bien de groupe qu'il s'agit aujourd'hui, puisque de deux, ils sont passés à six. L'influence sixties est donc toujours là - mais on lorgne plus du côté des Byrds ou des Kinks cette fois. C'est donc du coup franchement plus nerveux, mais cela n'empêche que "Free The Bees" demeure un disque passéiste. Où sont passées les plages atmosphériques de "Sunshine Hit Me" qui les raccrochait encore un peu à notre puante époque ? "Free The Bees" album de l'année ? En 1968 peut-être... Et encore. On nous prend vraiment pour des cons. À moins que le titre de l'album est un appel au secours à peine déguisé. J'ai bien peur qu'il soit hélas déjà trop tard.

note       Publiée le mardi 5 avril 2005

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Free the bees" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Free the bees".

notes

Note moyenne        2 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Free the bees".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Free the bees".

boumbastik Envoyez un message privé àboumbastik
Je chope cette pochette au hasard des "coups de". J'ai écouté ce skeud à la médiathèque de mon bled (Pessac, Gironde). Il ne m'a pas laissé un souvenir impérissable. Pas nul, non, mais pas grand-chose à retenir non plus.