Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGotic › Escènes

Gotic › Escènes

7 titres - 37:15 min

  • 1/ Escènes de la Terra en Festa i de la MAr en Calma (4:04)
  • 2/ Imprompt 1 (5:56)
  • 3/ Jocs d'Ocelis (3:35)
  • 4/ La Revolcio (4:11)
  • 5/ Dance d'Estiu (3:34)
  • 6/ I Tu Que Ho Veies Tot Tan Facil (5:43)
  • 7/ Historia d'Una Gota D'Aigua (10:12)

enregistrement

Gema Studio, Barcelone, Espagne, novembre - décembre 1977

line up

Rafael Escoté (basse, percussions), Jordi Marti (batterie, percussions), Jep Nuix (flûte, piccolo, claviers), Jordi Vilaprinyo ( piano, Fender Rhodes, orgue Hammond, violon), Jordi Codina (guitare acoustique), Josep Albert Cubero (guitare)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné coréen à tirage limité

chronique

Styles
progressif
Styles personnels
symphonique

Bien sûr, avec un nom de groupe tel que celui-là, il nous était pour ainsi dire presqu'impossible de passer à côté de ce disque afin de le décortiquer. Et à la lumière de ce petit mot d'introduction, vous aurez vite compris qu'on est loin du compte. Ce groupe progressif espagnol de la fin des années soixante-dix, tout aussi éphémère que des nombreux autres apparus à la même époque n'a rien de gothique. Ses mélodies, dominées par le clavier électrique et une flûte expressive, ont ce caractère champêtre qui ont, de tout temps, séduit les amateurs de symphonisme, de Genesis à Happy The Man. Quelques rythmiques plus élastiques et des sonorités bien choisies (même si datée) au clavier trahissent une influence canterburienne, si bien qu'en définitive le meilleur parallèle que l'on puisse dresser n'a aucun rapport avec les ténors du mouvement mais, bien au contraire, avec une de ces innombrables formations qu'il a inspiré. C'est en effet au deux premiers albums des japonais de Kenso que ce "Escènes" fait songer, deux ans avant leur premier manifeste. Des instrumentaux parfois brumeux, aux ambiances souvent linéaires et apaisantes se succèdent, sans forcer le trait, et constituent la charpente de l'édifice. Les parties musicales plus enlevées ne sont là que pour relever quelque peu la sauce qui a trop souvent tendance à être, elle, dépourvue de toute réelle saveur. Reste un objet rare, à la pochette aguichante comme pas deux. Et si ce disque se trouve dans nos colonnes, c'est bien la preuve que moi le premier je suis tombé dans le piège.

note       Publiée le samedi 22 mars 2003

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Escènes" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Escènes".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "Escènes".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Escènes".