Vous êtes ici › Les groupes / artistesFFudge Tunnel › Creep Diets

Fudge Tunnel › Creep Diets

cd • 11 titres • 45:49 min

  • 1Grey
  • 2Tipper Gore
  • 3Ten Percent
  • 4Face Down
  • 5Grit
  • 6Don't Have Time For You
  • 7Good Kicking
  • 8Hot Salad
  • 9Creep Diets
  • 10Stuck
  • 11Always

line up

Alex Newport (voix, guitare), David Ryley (basse), Adrian Parkin (batterie)

remarques

chronique

Les apparences sont parfois trompeuses... Il faut regarder de plus près... Ce qui semble sans danger l'est parfois. Inversement, ce qui semble dangereux ne l'est pas toujours. L'insecte sur cette pochette ressemble à une guêpe. Mais c'est un syrphe. Juste un syrphe. Le syrphe est sans danger. Il leurre ses prédateurs potentiels en prenant lui-même l'apparence d'un prédateur, technique de défense vieille comme le monde. Fudge Tunnel c'est le même principe mais à l'envers, dans le sens de ce qu'il aurait fallu comme emballage à cet album - du moins ce qui n'est pas la plante aux couleurs criardes - empoisonnée ? - c'est à dire une pochette avec une guêpe qui ressemble à une mouche, plutôt qu'une mouche qui ressemble à une guêpe. Un truc vicieux. Car Fudge Tunnel, quand on écoute la première fois, "vite fait", on peut penser à du grunge énervé-édenté lambda, et ce dès ce "Grey" qui porte foutrement bien son titre, aussi bien que ce duduche du centre aéré portait son t-shirt Fido Dido tout troué en 1993. Du grunge ouais, cette musique de porteurs de lunettes de mouche... Alors que c'est pas vraiment du grunge, Fudge Tunnel. Ou alors du grunge infusé au post-hardcore, ou à l'indus rural ? Oui, l'indus rural existe. Il faut regarder de plus près... Les éléments industriels ne sont pas implantés que dans les zones urbaines : il y en a au milieu des champs, aussi. Et une cabane à proximité d'un pylône électrique, c'est vachement indus. Fudge Tunnel jouent dans cette cabane, inspirés à la fois par l'isolement précaire et la pollution électromagnétique. Ils sonnent ricain à première écoute. Ils mettent deux-trois passages sudistes pour leurrer, un peu comme Mick Jagger quand il se la joue natif du Mississippi. Parce que Fudge Tunnel sont anglais. Encore un déguisement... Mais en fait à bien les scruter ils sonnent comme s'ils ne pouvaient être qu'anglais, puisqu'ils sont sûrement persuadés d'être sympathiques, entre eux, avec leur nom scatologique. Mais ils ne sonnent pas "sympa" du tout. Quelque chose de trop raide du ionf dans ces riffs bien hachés avec des vrais silences entre chacun, quelque chose de trop rigide dans cet enchaînement de morceaux qui se ressemblent tous rigoureusement sans être vraiment pareils, quelque chose d'une humeur de junkie grisâtre dans la clochardise morne de ce chant, et un mépris absolu pour l'exercice obligé de la ballade dans cette reprise d'une ballade de Black Sabbath pas du tout reprise comme une ballade. "Changes" est ici reconnaissable uniquement grâce au sample de quelques secondes en intro et outro. Preuve parmi d'autres que Fudge Tunnel sont pince-sans-rire, drôles mais pas drôles, en somme : anglais. Qui mettent un ricanement avant de balancer leur tube dégueulasse au riff débile et imparable "Always" - mais qui plombent sans vergogne. Creep Diets c'est un peu l'album que Nirvana n'a jamais sorti - et un peu leur meilleur, en l'occurrence. La référence est pointue, j'en conviens... Mais ce qui a l'air simple ne l'est pas toujours. Il fallait regarder de plus près : le blondin ne s'est jamais suicidé. Il s'est juste reclus loin de Seattle. Dans cette cabane, près du pylône. Pas le temps d'emporter tous ses disques : dans la précipitation il n'a gardé que ses Godflesh et ses Helmet. La carabine de Dylan Carlson ? Il l'a gardée. Elle est accrochée au mur. Toujours chargée, mais pas pour lui... Les apparences sont décidément trompeuses. Qu'il s'agisse des diptères à rayures, ou des zigues à chemises carreautées.

note       Publiée le jeudi 29 août 2019

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Creep Diets" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Creep Diets".

notes

Note moyenne        6 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Creep Diets".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Creep Diets".

born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo

Fudge Tunnel c'est tellement meilleur comme indus, que Nailbomb... "Plus petit commun dénominateur".

Note donnée au disque :       
taliesin Envoyez un message privé àtaliesin

Aaah du Fudge sur Guts, quelle agréable surprise ! Pas assez connu ce groupe ! Clairement on tient ici leur meilleur album (avec le ep Teeth qui sort un poil avant). Grunge, mouais, pour moi c'est plutôt sludge c't'affaire-là ;-) À noter qu'Alex Newport ira s'acoquiner en 1994 avec Max Cavalera pour sortir l'unique mais ô combien tout bon album de Nailbomb, 'Point Blank'...

Note donnée au disque :