Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMuziek De Singe › Fermé le lundi

Muziek De Singe › Fermé le lundi

cd | 11 titres | 63:29 min

  • 1 Poisson-Loup [4:18]
  • 2 Hummus [5:34]
  • 3 Sale Inuit [7:45]
  • 4 Uthiopiques [6:16]
  • 5 Manaïs [6:46]
  • 6 Cheval De Trois Et Demi Portion [6:39]
  • 7 Brindisi-Patras [4:55]
  • 8 Poisson-Chou [4:32]
  • 9 Hammam [6:25]
  • 10 Gundelinde [6:01]
  • 11 Valse à Poyette [4:13]

enregistrement

Enregistré par Johann Spitz. Masterisé par Fred Alstadt.

line up

Gilles Kremer (guitare, scie), Maxime Tirtiaux (guitare, ukulélé ténor), Martin Kersten (saxophone), Benoît Dumont (contrebasse), Martin Chemin (percussions)

chronique

Styles
folk
jazz
Styles personnels
tribulations manouches

Ce poisson-cycliste, pédalant après un temps qui semble lui échapper, aurait quelque chose à faire vibrer un psychanalyste en manque de supputations freudiennes ; on le retrouve en compagnie d’un bestiaire tout aussi bariolé en pleine visite d’un muséum d’histoire naturelle qui paraît tiré de l’univers fantastique de Karel Zeman. Voilà messieurs pour la pochette, qui explique pourquoi ce disque ferme ses portes en début de semaine chez Muziek de Singe, groupe farfelu et conservateur de morceaux d'expo hérités d’un jazz manouche transversal, cherchant à nous chatouiller le menton pour nous amener à faire risette, sur le tempo marqué d’un violoncelle. Et quoi ? Du groove, il y en a. Hybride, en effet. Décalé, certes. En revanche, on cherche avec peine et regret l’effet cartoon zappaïen vanté par le hype sticker – qui porte du coup vraiment bien son nom. La cadence simienne développe des ambiances chaloupées et amusantes, mais loin d’être aussi acides et cyniques que le papa des Mothers en son temps ; d’autant plus que les Belges s'en tiennent purement à l’expression instrumentale. Et donc, pas de texte (ni de crasse) pour consolider cette comparaison, finalement un peu gratos. Difficile itou d’extraire un brin d’ADN de Carl Stalling. Ceci étant dit, on ne peut décemment pas retirer au groupe leur désir sain (et plutôt fructueux) de partir un minimum en sucette, même si le mélange n’est pas aussi extravagant que le distributeur tendrait à le faire croire. Les petits gars de Muziek de Singe nous inviteraient à fumer le pétard entre deux coups de sifflets, ils n’en seraient pas moins de bons musiciens, avec de la texture dans les phrasés, de l’audace dans le rythme, de la fantaisie en petite bouteille. Par contre, en dépit des césures et autres mélodies plus complexes que la moyenne, cette sorte de jazz-rock acoustique en fute baba cool ne bouscule pas trop. On pourrait même dire qu’il est très gentillet, sans aspérité – ou alors un peu long dans les déballages électriques (cf. "Sale Inuit"). L’album a le mérite de métisser des ingrédients divers, à la Grecque ou à l’est-africaine, voire du western spaghetti sur "Manaïs", sans sacrifier son essence ni trahir son identité. En cela, il y a du bon dans ce cochon. Je veux dire : dans ce singe. Un médiateur culturel quadrumane, et une visite guidée vers une issue de secours alternative, vers des mondes étranges, et à la fois très familiers.

note       Publiée le jeudi 31 août 2017

partagez 'Fermé le lundi' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Fermé le lundi"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Fermé le lundi".

ajoutez une note sur : "Fermé le lundi"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Fermé le lundi".

ajoutez un commentaire sur : "Fermé le lundi"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Fermé le lundi".