Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGestalt (FR) › Le sommeil du singe

Gestalt (FR) › Le sommeil du singe

cd | 10 titres

  • 1 Deuxième ombre
  • 2 Novi Mundi
  • 3 Mille nuits
  • 4 Le sommeil du singe
  • 5 Mikrokosm
  • 6 V.N.
  • 7 Ditza Berlina
  • 8 De l'autre côté
  • 9 Tcherina
  • 10 Guernica

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Caveau Jazz, Saint-Fons, France, 1987

line up

Jack Bourguignon (chant), Thierry Cottin (guitare), Vincent Dubois (claviers), Gilles Pollet (basse), Philippe Esteve (batterie), Eric Gallay, Sylvie Chareun (accordéon)

remarques

Les titres 8 à 10 sont des bonus

chronique

Des fois, je pourrais me flanquer des baffes ! Dire que je pensais ne pas acquérir ce cd (sans aucune raison valable en plus); bien heureusement, j'ai changé d'avis et là, je pose une question: qu'est-ce qui est mort à l'avènement des 90's ? Question de sensibilité personnelle sans doute mais bon sang, quand on écoute Gestalt, une formation qui, comme Tuxedomoon ou Minimal Compact, aimait à goûter l'internationalisme, se nourrir d'horizons venus tant de l'Ouest que l'Est, faire fusionner l'héritage du cabaret avec la froideur existentielle de la cold wave, laisser se croiser en ses lignes la rebellion du rock et la pureté de la poésie en s'arrangeant pour que tout cela sonne génialement...Pourquoi dégagent-ils des émotions si mélancoliques, si justes et belles sans jamais sombrer dans le ridicule ou le maniéré ? Pourquoi, à une époque où les libertés individuelles sont menacées, où le conformisme affiche ses lettres de noblesse et où le nationalisme n'est pas mort, aucune formation française ne parvient-elle à dépasser le stade du rock gentil et intello (surtout depuis qu'il n'y a plus Noir Désir) ? Version froide et désenchantée de Starshooter, Gestalt avait tout pour réussir: des mélodies en béton, des arrangements impeccables glissant de valses tristes ('Tcherina', 'Ditza Berlina') en accès de colère post punk, un spleen existentiel quasi naturel, des textes intelligents...la suite de l'histoire est hélas très banale: malgré ce disque magnifiquement autoproduit, des concerts remarqués, jamais le groupe ne décrochera le contrat qui lui aurait permis de passer au stade supérieur. Getslat fait donc partie de ces oubliés comme Marquis de Sade, Clair Obscur, Passion Fodder... à qui on peut souhaiter que l'époque d'aujourd'hui rende enfin justice. En plus, trois titres inédits agrémentent cette réédition et 'De l'autre côté' tourne déjà en boucle dans ma platine faisant battre mon coeur un peu plus fort à chaque fois...Gestalt, saltimbanques du bitume, chansonniers punk, voyageurs poètes...ou un peu de tout ça à la fois.

note       Publiée le jeudi 5 juin 2008

partagez 'Le sommeil du singe' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Le sommeil du singe"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Le sommeil du singe".

ajoutez une note sur : "Le sommeil du singe"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Le sommeil du singe".

ajoutez un commentaire sur : "Le sommeil du singe"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Le sommeil du singe".

Hazincourt › mercredi 1 juin 2016 - 10:06  message privé !

ah infrastition, label essentiel ! je n'ai pas connu ce groupe à l'époque, mais graçe a ce cd et effectivement superbe :)

Richard › mercredi 1 juin 2016 - 06:02  message privé !

Oui ! Encore un groupe particulièrement bon. C'était vraiment une époque créatrice où les frontières des genres musicaux semblaient abolies, ces groupes passant délicieusement outre. A l'instar de Complot Bronswik, End of Data ou Norma Loy, Gestalt a sa place comme digne représentant de l'underground hexagonal.

Kagoul › mardi 31 mai 2016 - 19:46  message privé !

Un de mes groupes français favori avec Lucie crie (les voix sont assre proche de plus)! 30 ans après, un son tout aussi merveilleux pour un album qui l'est tout autant :-)

Note donnée au disque :       
Batwings › dimanche 7 septembre 2014 - 04:26  message privé !

Découvert grâce à une des mixtapes d'Inner Frequencies. Excellent groupe de coldwave (lyonnais) ! Dommage qu'ils n'aient fait qu'un album, il y a rien à jeter, tout à écouter.

Note donnée au disque :