Articles

Vous êtes ici › ArticlesConcerts › Gaahl's Wyrd / Tribulation, Paris, Petit Bain, 26 fev. 2019

Ce document est lié :
 - aux groupes / artistes Tribulation, Gaahl's Wyrd

Gaahl's Wyrd / Tribulation, Paris, Petit Bain, 26 fev. 2019

par Nicko › samedi 2 mars 2019


Style(s) : metal extrême / black metal / death metal

Ce soir à Petit Bain, on nous propose une affiche originale avec deux visions bien distinctes et intéressantes du metal extrême scandinave, à savoir les Norvégiens de Gaahl's Wyrd et les Suédois de Tribulation. En effet, la tournée qui nous intéresse ici rassemble non pas une, mais deux têtes d'affiche qui s'échangent l'ordre de passage soir après soir. Pour Paris, ce sont les Norvégiens qui auront l'honneur de finir la soirée. Les deux formations sont accompagnés par les premières parties composées d'Uada et d'Idle Hands que je n'ai pas pu voir pour cause de contraintes professionnelles.

affiche concert

Comme souvent à Petit Bain, dès lors que l'affluence atteint un certain seuil, il est difficile de profiter dans de bonnes conditions du concert. La visibilité devient réduite assez vite et le son laisse souvent à désirer. De là où je suis j'arrive quand même à voir une bonne partie de la scène et le son est acceptable (la salle s'est vraiment améliorée sur ce point depuis quelques mois). C'est avec la performance de Tribulation que ma soirée va débuter. Les Suédois ont sorti il y a maintenant près d'un an et demi leur quatrième album, "Down below", et après un premier passage parisien l'année dernière pour défendre l'album en première partie d'Arch Enemy, les voilà de retour dans la capitale. Je vous en ai déjà parlés, mais Tribulation en concert, j'adore. Ils arrivent avec un côté visuel très travaillé et un style qui fait mouche. Partant d'une base death metal lorgnant vers le black metal, Tribulation y incorpore une ambiance quasi-new wave/gothique typée années 80 très mélodique et le résultat est particulièrement réussi ! Le groupe sait admirablement bien jouer sur les contrastes de son style avec d'un côté un bassiste-chanteur, Johannes Andersson, dans une mouvance très death metal suédois avec chant roque et profond et de l'autre des guitaristes complémentaires alliant une esthétique et une chorégraphie très travaillées avec une certaine grâce qui n'est pas commune dans le genre. Jonathan Hultén est particulièrement bien mis en valeur avec un accoutrement recherché fait de voilages recouvrant en grande partie son visage ainsi que son corps. Sa prestation est impressionnante tant il est à l'aise dans son rôle androgyne. L'aspect mélodique allié à ses solos de guitares rendent particulièrement bien avec sa prestation. L'autre guitariste, Adam Zaars, n'est pas en reste avec un maquillage et un accoutrement proches de ceux du milieu gothique des années 80. L'ensemble reste très cohérent tant on sent une réelle authenticité chez eux dans leur démarche et le résultat est très cohérent avec la musique personnelle proposée. Le groupe n'en perd pas pour autant son aspect brutal et extrême. Depuis la dernière fois que je les ai vus, j'ai pu noter une plus grande maîtrise et aisance sur scène. Cette facilité dans leur manière d'enchaîner leur set nous permet d'être directement scotchés par leur performance. Les morceaux du dernier album s'insèrent à merveille avec les autres morceaux de leur discographie. Tribulation reste à part dans la scène et c'est certainement en partie ce qui fait son succès. A nouveau, les Suédois ont su proposer un concert excellent en tous points, très grosse perf' pour ma part ! Je ne peux que vous encourager à découvrir leur univers unique.

Set-list Tribulation :
  • Lady Death
  • Melancholia
  • The lament
  • The motherhood of God
  • Suspiria de profundis
  • Cries from the underworld
  • The world
  • Ultra silvam
  • Nightbound
  • Strange gateways beckon
  • Lacrimosa

C'est ensuite au tour des Norvégiens de Gaahl's Wyrd d'investir la scène de la péniche. Le groupe est centré autour de son créateur, Gaahl, ex-chanteur de Gorgoroth et de God Seed, entre autres, et véritable icône de la scène black metal norvégienne. Le concept de Gaahl's Wyrd jusqu'à présent a été d'interpréter des morceaux de trois des groupes de Gaahl, à savoir Trelldom, Gorgoroth et God Seed, c'est-à-dire trois visions différentes du black metal norvégien et en les retranscrivant dans un même groupe. Un concert de Gaahl's Wyrd va donc proposer des atmosphères différentes et c'est un peu ce à quoi nous allons être confrontés pour finir cette soirée. Trelldom propose un black metal dans la plus pure tradition norvégienne, aérien, cru et sans fioritures. Gorgoroth est plus dans une approche d'agression constante alors que God Seed joue plus dans un style moderne, opaque et surtout extrêmement oppressant. Sur scène, Gaahl reste au centre de l'attention avec son style si inimitable. Il marche sur scène lentement avec son indéboulonnable perfecto noir, il s'arrête par moment et fixe l'audience avec ses yeux perçants tout en restant impassible. Son chant est toujours aussi profond, cru, criard et puissant, tout en donnant l'impression d'en garder sous le pied, constamment, toujours sous contrôle, de son art et du public. Pourtant, quand il gueule, ça envoie du pâté ! Il garde tout au long du set une prestance totalement magnétique. Ce type ne vient pas de la même planète que nous ! Le son reste le léger point noir du concert. Il manque d'agression pure. C'est puissant et ample, mais pour les morceaux issus de Gorgoroth, le rendu est moins impressionnant. La situation s'améliore dans la deuxième partie du set à partir de "Wound upon wound" avant un "Incipit Satan" de folie ! Les morceaux de God Seed s'en sortent pas trop mal avec un son bien massif et pesant. A noter que nous avons eu droit à un véritable morceau estampillé "Gaahl's Wyrd", à savoir "Ghosts invited". Gaahl est véritablement un chanteur à part dans la scène et il l'a montré à nouveau ce soir. Je reste assez curieux de voir ce que pourrait donner de nouvelles compositions de sa part, surtout avec ce nouveau groupe au concept assez particulier. En tout cas, ce soir, son groupe aura prouvé qu'ils ont tous les atouts pour proposer un black metal dans la pure tradition de son pays.

Set-list Gaahl's Wyrd :
  • Sign of an open eye (reprise de Gorgoroth)
  • Carving a giant (reprise de Gorgoroth)
  • From the running of blood (reprise de God Seed)
  • Aldrande tre (reprise de God Seed)
  • Slave til en kommende natt (reprise de Trelldom)
  • Ghosts invited
  • Høyt opp i dypet (reprise de Trelldom)
  • Awake (reprise de God Seed)
  • Wound upon wound (reprise de Gorgoroth)
  • Sannhet, smerte og død (reprise de Trelldom)
  • Incipit Satan (reprise de Gorgoroth)
  • Exit - Through carved stones (reprise de Gorgoroth)
  • Alt liv (reprise de God Seed)
  • Prosperity and beauty (reprise de Gorgoroth)

Franchement, l'affiche de ce soir ne pouvait pas être bien plus cohérente pour les têtes d'affiche tellement chacune d'elles propose une musique et une performance unique et originale. Tribulation et Gaahl's Wyrd nous ont régalés avec leur style respectif, ce fut excellent et très pro ! Encore merci à Garmonbozia d'avoir organisé une date si intéressante !

Mots clés : Nicko, concert, black metal, death metal, Suède, Norvège et Petit Bain

Dernière mise à jour du document : samedi 2 mars 2019

Si vous étiez membre, vous pourriez réagir à cet article sur notre forum : devenez membre