Articles

Vous êtes ici › ArticlesInterviews › P.O.S. - Interview

Ce document est lié :
 - au groupe / artiste P.o.s.
 - au label Rhymesayers

P.O.S. - Interview

par Dariev Stands › mardi 4 août 2009


Style(s) : hardcore / hip-hop / punk

P.O.S., ça ne veut pas seulement dire Plan d'occupation des sols, c'est aussi le pseudo d'un rappeur à suivre précautionneusement, puisqu'il vient de livrer l'une des plus grandes claques en hip-hop de ces dernières années avec Never Better, son 3eme album, sorti en février 2009. Et non, vous ne rêvez pas, une interview d'un rappeur sur guts... où va le monde, ma bonne dame, je vous le demande un peu.

1/ peux-tu te présenter à nos lecteurs ? qui est P.O.S. et qui sont Rhymesayers et Doomtree ?

mon nom est p.o.s. (promise of skill, promise of stress, product of society, piece of shit, pissed off stef, etc. Etc.) rhymesayers est mon label, que j’adore, et doomtree est mon crew.

2/ tu viens d’un background punk/hardcore, dans quels groupes as-tu joué et de quels instruments ?

en fait, quand je ne rappe pas, je chante et joue en ce moment de la guitare et des claviers dans Building Better Bombs. Dans le passé j’ai joué de la batterie pour Cadillac Blindside et quelques autres groupes aussi…

3/ C’est quoi ton genre de punk ou de hardcore ?

Le bon. Ha. Refused, Kid Dynamite, Fugazi, et des trucs plus récents comme Gallows

4/ Beaucoup de nos lecteurs sont de gros amateurs de hardcore mais n’aiment pas le hip-hop, et j’ai lu quelque part que c’était ton cas aussi, à la base, ce qui est assez intéressant pour quelqu’un qui aujourd’hui FAIT du hip-hop. c’était juste une rumeur, ou c’était vrai ?

J’ai toujours aimé le hip hop. Mais j’ai grandi en entendant des choses comme les premiers Death Row, Snoop Dogg, Dr Dre, South Central Cartel . C’était dur de m’y identifier. J’ai commencé à vouloir faire du hip hop tandis que je grandissait et que je découvrait plus de hip hop auquel je pouvait m’attacher aux niveau des lyrics. C’était pas gagné au départ mais les premières sorties de Rawkus et de Rhymesayers ont beaucoup joué pour moi.

5/ Sur guts of darkness, on essaie un peu de creuser le côté sombre et expérimental du hip hop, de chroniquer des choses qui ébranlent les clichés que tout un chacun peut avoir sur le hip hop… C’est notre toute première interview d’un artiste hip hop (on fait peu d’interviews), aussi je pense que je vais devoir te poser cette question : quels sont des artistes ou albums de hip hop sombres et/ou expérimentaux préférés ?

Les trucs sombres et lourds, c’est ce que je préfère. J’aime beaucoup écouter El-p et Aesop Rock. Dalek aussi. Au niveau noise, c’est des tueurs. Personne leur arrive à la cheville.

6/ Des favoris dans le genre crossover rap/rock ?

non, pas vraiment. Rage Against the Machine, si tu veux les compter.

Je pense que c’est mal fait la plupart du temps. Ces groupes tendent à faire ressortir les mauvais côtés des deux genre (à mon avis.)

7/ Qu’est ce qui t’as mis au hip hop ?

Company Flow et mon pote Alexei de Kill the Vultures.

8/ Comment as-tu eu l’idée de mélanger le hip hop avec des éléments punk, avec batterie et guitares live très agressives ? T’es tu inspiré de groupes hip hop qui ont déjà essayé d’utiliser des instruments live, comme les Roots ?

En fait, c’est tout simplement arrivé. Je n’y avais pas trop réfléchi. Je jouait déjà du punk et le style d’écriture m’est resté j’imagine. J’aime ce que je fais. Et j’apprécie vraiment d’essayer de nouvelles choses et de nouveaux styles. 

9/ J’ai lu que tu faisais une allusion aux Seatbelts dans ton morceau Drumroll, ce qui m’a vraiment agréablement surpris…

Seatbelts are sweet. (nddariev stands : j’aime ce type)

10/ Les connections entre hardcore et hip hop existent depuis longtemps (Je pense à RATM et Inside Out, ou At The Drive-In, qui étaient signés sur Grand Royal, par exemple), mais les deux genres semblent quelque peu isolés ces derniers temps, il semble-t-y avoir moins de mélange entre eux. Que dirais-tu à un fan de hardcore qui aimerai se mettre au hip hop mais semble passer à côté ?

Grandissez et cherchez mieux. Les gens se plaignent de la mauvaise qualité du hip hop, mais ils oublient que la plupart du hardcore et du punk actuel est inutile aussi… Tout est une question de creuser toujours plus et de trouver quelque chose qui t’aille. Tellement de styles et de personnalités à découvrir.

11/ Qu’as tu appris en jouant du punk rock ?

Que la musique peut être basée sur l’énergie et le feeling sans sonner mélodramatique. Et bien plus encore, j’en suis sur, mais c’est tout ce qui me vient à l’esprit là tout de suite.

12/ Les 4 premières pistes de Never Better sont comme une baffe, on dirait que tu es à l’aise avec n’importe quel style, tu passes du rap au chant, du hip-hop à la drum’n’bass... Quel impression veut-tu susciter chez la personne qui écoute cet album ?

Je veux que les gens soient prêts à écouter et essayer quoi que ce soit. Du boom bap classique à n’importe quoi pourvu que ça sonne cool. Je sais pas, je veux faire des chansons que j’aime, et j’aime tous les styles de musique.

13/ Ton nom veux dire Pissed off Stef... qu’est ce qui te casse les couilles ? (Pissed off = emmerdé, dans le sens de quelqu’un qui en a ras le bol)

Les gens qui ont peur d’essayer. Ou de faire quelque chose qui sort de leur monde. Les faux-culs. Et toi qu’est ce qui te saoule ?













1/ can you introduce yourself to our readers ? who is P.O.S., and what is Rhymesayers and Doomtree ?

my name is p.o.s ( promise of skill, promise of stress, product of society, piece of shit, pissed off stef, ect. ect.) rhymesayers is my record label that i love and doomtree is my rap crew.

2/ You’re from a punk/hxc background, in which bands did you played and which instruments ?

as well as rapping i currently play guitar and keyboards and sing in building better bombs. in the past i played drums for cadilac blindside and a few other bands as well.

3/ What kind of punk or hardcore are you fond of ?

the good stuff. ha. refused, kid dynamite, fugazi. and some newer stuff like gallows. .

4/ A lot of our readers are hardcore fans but don’t like hip-hop, and I read that it was your case too, at the beginning, which is quite interesting for someone who’s now MAKING hip-hop, was it true or just a rumor ?

i always liked hiphop. but i grew up hearing things like early deathrow, snoop dogg and dr. dre. south central cartel. it was hard to relate to. i started wating to make it as i got older and found more hiphop i could get behind lyrically. it was hard at first but i early  rawkus records and rhymesayers did a lot for me.

5/  On guts of darkness, we try do dig the dark and experimental side of hip-hop, we try to reviews stuff that challenges the clichés that anyone can have about hip-hop... It is our very first interview of a hip-hop artist (we rarely do itws), so I’m guess I’ll have to ask you this question : what are your favorites dark and/or experimental hip-hop albums or artists ?

dark and heavy stuff is my favorite. i like a lot of el-p and aesop rock. also dalek. they kill it on the noise side. there is nothing like them.

6/ Any rap/rock crossover favorites ?

no. not really. rage against the machine if you wanna count them. i think its usually poorly done. those bands tend to emphisise the wrong sides (in my opinion) of both genres.

7/ What got you into hip-hop  ?

company flow and my friend alexei from kill the vultures.

8/ How did you got the idea of mixing hip-hop with punk elements, with very agressive live drums and guitars ? Were you inspired by hip-hop artists who already tried to use live instruments, like the Roots?

it mostly just happened. i didnt really think too hard about it. i was already making punk and thewriting style just stuck i guess. i love what i do. and i really enjoy trying new things and styles.

9/ I read that you reference the band The Seatbelts in your song Drumroll, which really surprised me (in a good way!) is that true ?

seatbelts are sweet.

10/ The connections between hardcore and hip-hop have existed for a long time (i’m thinking of RATM and Inside Out, or At the drive-in, who was signed to Grand Royal, for exemple), but the two genres seemed to be secluded nowadays, there seem to be less mixing between them. What would you say to a hardcore fan who’d like to appreciate hip-hop but seems to miss the point ?

grow up and look deeper. people complain about how bad hip hop can be forgetting that most hardcore and punk these days is worthless too. its all about digging deeper and finding something for you. so many styles and personalitys to choose from.

11/ What did you learned from playing punk rock ?

that music can be based on energy and feeling without being over dramatic. im sure more but i cant think of it right this second.

12/ The first four tracks on Never Better are like a slap in the face, you seem to be at ease with any style, it goes from rapping to singing, from hip-hop to drum’n’bass... How do you want the listener to feel when listening to that album ?

i want people to be ready to hear and try anything. from the classic boom bap to anything crazy that  still sounds cool. i dont know. i want to make songs that i enjoy, and i like all kinds of music.

13 / your full name is Pissed off Stef… what pisses you off ?

people who are afraid to try. or think. or do anything out of their box. liars. fakers. what pisses you off?

Mots clés : pos p.o.s. pissed off stef rhymesayers doomtree interview itw

Dernière mise à jour du document : mardi 4 août 2009

Si vous étiez membre, vous pourriez réagir à cet article sur notre forum : devenez membre