Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSepultura › Bestial devastation

Sepultura › Bestial devastation

cd | 5 titres | 12:33 min

  • 1 The curse
  • 2 Bestial devastation
  • 3 Antichrist
  • 4 Necromancer
  • 5 Warriors of death

enregistrement

Enregistré et mixé en deux jours sur un 8 pistes au J.G. Estudios, Belo Horizonte, Brésil, août 1985

line up

Igor Cavalera (batterie), Max Cavalera (chant, guitare), Paulo Jr. (basse), Jairo T. (guitare)

remarques

Réedité et remasterisé quelques temps plus tard avec le lp morbid visions dans un seul et même cd

chronique

Styles principaux
metal extrême
Styles personnels
death / thrash metal

Il s'agit là du tout premier enregistrement de Sepultura. Datant de 1985, ce EP commence par une introduction assez glauque, avec une voix vraiment rauque et sombre. Ensuite les Brésiliens nous offrent un thrash métal des plus primaires. En effet, ici il n'est pas question de compositions fouillées, de maîtrise technique ou de production de qualité, loin de là. Néanmoins, Sepultura parvient à s'en sortir la tête haute grâce à une certaine efficacité des riffs de guitares. Les rythmiques quant à elle ne sont jamais vraiment très rapide, et tombent même parfois dans la lenteur. Deux titres ressortent particulièrement de ce "Bestial Devastation", "Antichrist" et "Necromancer" (qui est en fait le tout premier titre qu'avait enregistré le groupe bien avant la sortie du EP). Au final, malgré ce manque cruel d'effort du groupe, on se surprend plus d'une fois à headbanguer sur ce mini album qui ne fait qu'entamer une longue et fructueuse carrière pour nos quatre Brésiliens. (jeudi 26 avril 2001)

note       

chronique

Styles principaux
metal extrême
Styles personnels
thrash

En 1985, les terres de la musique extrême étaient quasiment vierges... Pourtant, il aura fallu qu'un dénommé Slayer réveille les esprits les plus sauvages chez certains pour lancer un style nouveau : le thrash. Et cela arriva jusqu'au Brésil ! Un petit combo, guidé par un certain Max Cavalera, voit le jour. Son nom ? Sepultura ! Bon soyons honnête, autant le nom fait peur, autant la musique un peu moins... Le thrash joué sur ce "Bestial devastation" est on ne peut plus basique, enregistré sur un 8 pistes, avec des instruments (mal maîtrisés) de pauvre qualité. Les titres oscillent entre le bon et le mauvais : contrairement à Stéphane, je qualifierai "Antichrist" de daube, par sa rythmique stressante et son chant ignoble, ce morceau atteint pour moi un niveau de médiocrité qu'heureusement Sepultura ne reverra plus jamais (ah tiens si avec "Against" !). Sinon, il faut reconnaître que les autres morceaux restent attachants : les riffs sont simples mais efficaces (notamment celui de "Necromancer"), certains solos également ("Warriors of death"). Bref, soyons honnête, sans casser des briques, ce 1er ep n'a pas à rougir pour son âge, surtout lorsqu'il est replacé dans son contexte... (samedi 31 août 2002)

note       

ajoutez des tags sur : "Bestial devastation"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Bestial devastation".

ajoutez une note sur : "Bestial devastation"

Note moyenne :        27 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Bestial devastation".

ajoutez un commentaire sur : "Bestial devastation"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Bestial devastation".

taliesin › jeudi 11 avril 2013 - 16:02  message privé !

Perso je préfère de loin les premiers albums que ceux qui suivent 'Beneath The Remains'...

Note donnée au disque :       
varg › lundi 20 juin 2011 - 19:18  message privé !

je trouve ça rigolo. c'est tellement approximatif que ça colle on ne peut mieux au style du groupe. c'est le chaos au sens propre comme au figuré

saïmone › lundi 20 juin 2011 - 17:29  message privé !
avatar

Putain Igor sur Antichrist il abuse quand même

metalheadoldschool › mardi 2 mars 2010 - 14:42  message privé !

les riffs sont efficaces , argneux, pas complexes mais d'une lourdeur inouie, cela montre que sepultura est parti du death pur jus, et en est un des pionniers

metalheadoldschool › mardi 2 mars 2010 - 14:39  message privé !

pas le même délire, morbid est plus black dans le son, mais dans cette doublette, ca qui ma mis sur le cul, c'est cette barbarie,comment ne pas resister à la puissance d'un "antichrist" qui t 'arrache la tronche avec le cris mega déchiré est surpuissant de max dans les aigus(16 ans je crois)et son enfoiré de frangin(14 ans!) qui te mattraque déjà la gueule avec un blast beat de la mort apocayptique, on ne le cite pas , mais citez moi un groupe de death avant eux qui ont incorporé du blast dans du death, morbid angel l'a fait avec pete sandoval, mais igor, c'était avant, rappelons nous que cette barbare et groovy galette sortie des entrailles de l'enfer date de 1985!, donc avent