Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesWRobert Wyatt › Ruth is stranger than Richard

Robert Wyatt › Ruth is stranger than Richard

cd | 9 titres | 39:07 min

  • 1 Muddy Mouse [00:50]
  • 2 Solar Flares [05:35]
  • 3 Muddy Mouse [00:50]
  • 4 Five Black Notes and One White Note [04:58]
  • 5 Muddy Mouse [06:11]
  • 6 Soup Song [05:00]
  • 7 Sonia [04:12]
  • 8 Team Spirit [08:26]
  • 9 Song for Ché [03:36]

enregistrement

The Manor, Londres, Angleterre, 1975

line up

Laurie Allan (batterie), Brian Eno (claviers), Fred Frith (piano, violon), John Greaves (basse), Bill Maccormick (basse), Gary Windo (clarinette, saxophones alto et ténor), Robert Wyatt (batterie, claviers, chant), George Khan (saxophone)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné japonais à tirage limité

chronique

Styles principaux
jazz
progressif
pop

Il était bien évidemment impossible de faire aussi personnel et profond que "Rock Bottom". Toutefois, Wyatt ne perd pas de temps et rentre rapidement en studio pour sortir ce curieux album constitué de petites pièces aux univers pourtant toujours aussi introvertis. Le disque vinyle d'origine n'avait ni face A, ni face B, mais une face Ruth et une face Richard pour être fidèle à l'esthétique dictée par le titre de l'album. Du coup, le choix de la version du cd, qui débute par la face Ruth, est tout à fait arbitraire. Cette face subdivise en trois parties une collaboration entre Wyatt et Fred Frith au piano par deux pièces instrumentales, "Solar Flares" et le poignant "Five Black Notes and One White Note", adaptation très libre d'un thème d'Offenbach. La face Richard est nettement moins neurasthénique. En effet, y brillent une fois encore les mésestimés et injustement méconnus Gary Windo et Mongezi Feza, du groupe de jazz sud africain, Brotherhood of Breath. C'est d'abord l'enlevé "Soup Song", puis, "Team Spirit", la pièce sans doute la plus progressive réalisée par Wyatt, en compagnie des Quiet Sun, Bill MacCormick et Phil Manzanera. Sans la moindre complaisance, "Ruth is Stranger than Richard" reste un album de très bonne facture qui n'a comme seul défaut que de venir à la suite d'un album éternel et inégalable. (jeudi 30 mai 2002)

note       

ajoutez des tags sur : "Ruth is stranger than Richard"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Ruth is stranger than Richard".

ajoutez une note sur : "Ruth is stranger than Richard"

Note moyenne :        10 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Ruth is stranger than Richard".

ajoutez un commentaire sur : "Ruth is stranger than Richard"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Ruth is stranger than Richard".

Kid A › jeudi 27 janvier 2011 - 17:49  message privé !

Je reste scotché par "5 black notes" et "Solar Flares"... Il y a certainement un rapport à faire avec un certain ambiant d'avant le mot, celui d'Another Green Land ou de Low ! Avec toutefois une poussée plus collective dans le façonnement de la sculpture, plus "jazzy" (guillemets!) et d'autant plus florissante... Ah, c'est beau...

Kid A › lundi 24 janvier 2011 - 15:53  message privé !

Petite correction par rapport à la chronique : si j'en crois le livret, le CD commence par la face Richard (avec les "Muddy Mouth"). Et celle-ci est tout à fait extraordinaire. Stranger than Ruth, indeed. On nous sert un genre d'easy-listening ambiant bizarroïde, lumineux, répétitif et organique (à rapprocher peut-être du plus renfermé "A short break"), entrecoupé de petites pièces pour piano/voix. Poésie,fantaisie, quand tu nous tiens... Voilà qu'arrive le scat de "Muddy Mouse", qui fait assurément partie de ce que j'ai entendu de plus beau dans ma vie.

HiM › samedi 8 janvier 2011 - 16:00  message privé !

"5 black notes..." est censé être une (libre) adaptation de la barcarolle des Contes d'Hoffmann d'Offenbach (que j'ai personnellement du mal à reconnaître...), je sais pas si c'est de ça que tu parles.

Note donnée au disque :       
The Gloth › samedi 8 janvier 2011 - 13:57  message privé !

J'ai l'impression que "Team Spirit" est basé sur une valse ou une musique d'opera très connue, mais je n'arrive pas à mettre le doigt dessus.

Edit : pas sûr que ce soit ce morceau-là, l'affichage des titres est assez capricieux.

Note donnée au disque :       
HiM › jeudi 16 décembre 2010 - 20:48  message privé !

Le premier Wyatt solo qu'il m'ait été donné d'écouter. Je n'avais pas accroché du tout, et j'avais même été déçu (je découvrais Soft Machine avec beaucoup de plaisir). Puis il y eut Rock Bottom. Grosse claque dont je ne me suis toujours pas remis, et j'ai laissé toute la carrière solo du père Robert de côté (à part Matching Mole, je sais pas pourquoi). Et là je réécoute par hasard celui-ci : excellent, ça prends! Et effectivement, Muddy mouth est un sublime morceau. Maintenant à quel album m'attaquer? Je crois que ça sera "Old rottenhat"

Note donnée au disque :