Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesXXimeng / Domenico Solazzo › Ximeng vs. Domenico Solazzo split EP

Ximeng / Domenico Solazzo › Ximeng vs. Domenico Solazzo split EP

5 titres - 27:43 min

  • 1/ Pouring lawn
  • 2/ Georg und Michael
  • 3/ XMVSDS
  • 4/ Neil and Brian
  • 5/ By lupanar Jackson very

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Titres 01 & 05 joués et composés par Domenico Solazzo. Titres 02 & 04 joués et composés par Ximeng. Titre 03 joué et composé par Ximeng & Domenico Solazzo.

line up

Domenico Solazzo (basse, batterie, electronics, guitares, claviers), Ximeng (guitares)

chronique

Styles
ambient
electro
Styles personnels
la torture mise en musique

Imaginez la rencontre improbable entre deux monstres sacrés, gutsiens jusqu'au bout des ongles... Qu'est-ce que ça peut bien donner ? Un début de réponse se trouve dans les 30 petites minutes de cette galette, un split entre Ximeng (aka. Saïmone, dit "gros phallus") et Domenico Solazzo (aka. Progmonster, dit "Mars Volta lover"). Le principe de ce split reprend plus ou moins celui des albums "War" où deux groupes "s'affrontaient" sur un CD avec des morceaux de chacun des groupes qui s'enchaînent. Voilà, ici, c'est un peu pareil, avec deux titres de Ximeng, 2 de Dom' et un écrit et interprété par les deux ensemble ! Ca commence plutôt mal je dois dire, avec un morceau bruitiste très strident et à tendance un peu indus. C'est trop pour moi et mes pauvres oreilles, je zappe ce morceau direct. Le deuxième titre, "Georg und Michael" (les deux héros de l'excellent "Funny games" de Michael Hanneke - toi qui nous lis, si tu n'as pas vu ce film, cours vite l'acheter à ton distributeur local !), est déjà plus sympa, tout en progression, à base d'infra basses distordues et ultra-saturées. En fond, on a des extraits de séances de tortures issues du film sus-cité (pas étonnant que la BO du film ait été en partie signée par Naked City et son fameux album "Toture garden" - toi qui nous lis, si tu n'as pas cet album... tu sais ce qu'il te reste à faire ! ;-) ). Et le tout rend vraiment super bien ! Le seul reproche que j'aurais à émettre c'est qu'on a droit à quelques longueurs un peu superflues, mais l'atmosphère générale est bien pesante. Et puis, lorsqu'il s'agit de torture, faut justement que ça dure longtemps, sinon, c'est pas drôle, hein Saï ??!! Le troisième morceau, sobrement intitulé "XMVSDS", est celui où les deux compères ont collaboré. Et c'est facilement le meilleur morceau du split (de loin). Sur fond de musique electro/techno hypnotique mais calme avec un rythme qui s'emballe, comme celui d'un coeur au bord de la crise cardiaque, on a des samples de l'excellent "Seul contre tous" de Gaspard Noé (que si tu l'as pas, hein... je t'épargne la suite...). Les samples choisis sont géniaux, ils montrent à merveille la folie, la paranoïa et le délire total du type. La musique est admirablement bien pensée, avec des parties de guitares et de piano zorniens, bien décalées ! Une vraie réussite ! Le quatrième morceau marque une véritable fracture avec le précédent morceau. Ici, c'est calme, voluptueux et doux, aux synthés, avant que ça ne parte en couilles vers la fin avec encore des samples de films bien choisis et le tout évoluant vers un truc de plus en plus distordu et bruitiste bien saturé, un peu à l'image d'un groupe de post-rock halluciné ! Le dernier morceau commence tout à fait comme une musique de film d'horreur des années 70 assez proche de la BO d'"Halloween" avec un clavier répétitif reconnaissable et ses boucles hypnotiques. Et là encore, ça part vers un délire bruitiste très dense avec des percus saccadés agressives ! Vraiment pas facile à suivre... Au final, on a un split vraiment déjanté, à ne pas mettre entre toutes les mains. Aussi, à son écoute, quand je vois "XMVSDS", je me dis que les deux hommes seraient bien inspirés de créer un véritable groupe ensemble, genre Xilazzo ou Someng, à moins qu'un "XimengSolazzo Orchestral Torture Big Band" ne fasse l'affaire ! Un split pas facile à appréhender, original, totalement décalé/déjanté/dérangé, mais hélas un peu trop inégal pour moi.

note       Publiée le lundi 1 janvier 2007

partagez 'Ximeng vs. Domenico Solazzo split EP' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Ximeng vs. Domenico Solazzo split EP"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Ximeng vs. Domenico Solazzo split EP".

ajoutez une note sur : "Ximeng vs. Domenico Solazzo split EP"

Note moyenne :        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Ximeng vs. Domenico Solazzo split EP".

ajoutez un commentaire sur : "Ximeng vs. Domenico Solazzo split EP"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Ximeng vs. Domenico Solazzo split EP".

E. Jumbo › lundi 8 février 2010 - 19:01  message privé !

J'aime bien la pochette, et aussi la musique, je dois dire. "XMVDS" m'a un peu laissé froid, mais pas les deux premiers titres.

Note donnée au disque :       
saïmone › mercredi 17 décembre 2008 - 20:20  message privé !
avatar

Faudra remettre ça un de ces 4, jeune.

Note donnée au disque :       
Progmonster › samedi 16 février 2008 - 09:19  message privé !
avatar
albums désormais écoutables en ligne sur http://users.skynet.be/carpigstroke
merci pour le fusil... › mercredi 3 janvier 2007 - 23:58  message privé !
normal que ça reste amateur, ça m'etonnerais que ximeng et domenico possède un studio et une table de mixage dernier cri , malgré cela , cette réalisation est originale et recherchée donc si le son est pourri, la qualité est la.
Note donnée au disque :       
tom › mercredi 3 janvier 2007 - 14:05  message privé !
d'accord avec la chro XMVSDS est le meilleur morceaux , ça veut pas dire que ce soit une tuerie, globalement le mix est franchement pas terrible et les titres sont trop long , les drones sont limite , pouring lawn a un ambiance et des sons interessant , mais globalement ça reste amateur (comparer ça a naked city c'est on ne peut plus abuser)
Note donnée au disque :