Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSonnenbrandt › Gestern

Sonnenbrandt › Gestern

cd • 15 titres

  • 1Herz Aus Geld 4:54
  • 2Was Tun 4:03
  • 3Rotes Telefon 5:07
  • 4Diskolied 4:36
  • 5Lars Vom Mars 3:40
  • 6Ohne Peter Wären Wir Nichts 4:26
  • 7Radio 3:47
  • 8Hollywood 4:36
  • 9Der Lustige Konsument 2:37
  • 10Urlaubsgruss 4:40
  • 11Amoureux Solitaires2:54
  • 12Hollywood (Alternative Mix) 4:36
  • 13Urlaubsgruss (Minipops Mix) 4:34
  • 14Radio (Extended Mix) 8:25
  • 15Kunstkopf (Remix) 4:16

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Herr Brandt, Frau Brandt, Kpt.Korg

remarques

chronique

Styles
electro
new wave
pop
Styles personnels
neue-neue deutsche welle

Rarement une pochette n'aura été aussi trompeuse. Sous des allures passéistes et au clin d'oeil évident à Joy Division se cache en fait une pop électronique furieusement entraînante, en plein revival Neue Deutsche Welle (pensez Nena, Grauzone ou Jacno, dont ils reprennent ici 'Amoureux solitaires' écrit à l'origine pour Lio). Maintenant que j'ai sûrement perdu la moitié des lecteurs, concentrons-nous sur ceux que cela intéresse : sachez ici qu'il n'est nulle question de réchauffé forcé ni de reliquat nostalgique à la Xeno & Oaklander (je n'ai rien contre non plus, ceci dit) mais bien d'une joyeuse renaissance, porté par le couple Brandt – madame à la voix, monsieur en seconde voix, à la guitare et aux compositions, soutenu par l'insolent talent du machiniste analogique Kpt. Korg alias Stefan Bornhorst que l'on connait surtout à travers son projet solo The Silicon Scientist, dont on reconnait la patte sur les instrumentaux tels que 'Ohne Peter Wären Wir Nichts'. La chanteuse nous entraîne avec elle dans une ronde de textes chantés soit en allemand soit en francais (et plutôt correctement, par rapport au niveau général dans cette scène lorsqu'ils s'essaient à cet exercice). Il y a tout au long de ce disque solaire une multitude de tubes en puissance, depuis le premier titre donnant déjà le ton - rythme soutenu, mélodie entêtante - aux étonnants 'Rotes Telefon', 'Hollywood', ou encore cette reprise d'Amoureux Solitaires'. Certains titres tombent carrément dans la minimal wave ('Der Lustige Konsument' qui plaira aux amateurs de Deux) quand d'autres, admettons-le, tirent un peu vers la facilité FM ('Discolied,' 'Radio') même si la qualité reste constante au niveau de la production et des sonorités. Le disque se termine sur quelques remixes et démos un brin redondantes dont la version vinyle ne s'encombre pas. Très subjectivement c'est un disque que j'adore et remets avec plaisir sur la platine, surtout en soirée mondaire. Le ton plus «joyeux» de l'ensemble a beau détonner dans une scène plus généralement nostalgique et mélancolique, il n'en est pas moins profond et conserve intact la candeur douce-amère d'un genre né dans des conditions difficiles et mort prématurément, noyé dans ses dérives commerciales. 4,5/6

note       Publiée le jeudi 24 janvier 2013

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Gestern".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Gestern".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Gestern".

Twilight › vendredi 25 janvier 2013 - 17:49  message privé !
avatar

Palais Schaumburg, j'en ai un, pour le reste par contre...

novy_9 › vendredi 25 janvier 2013 - 10:11  message privé !

bonne minimal wave sans prétention, mais entraînante, un ou deux tube dancefloor comme on dit, j'aime beaucoup cet album , mais je ne connais pas les remix du cd ... je n'avais jamais fait la relation avec Silicon Scientist ! que j'aime beaucoup merci pour l'info :)

Note donnée au disque :       
mangetout › jeudi 24 janvier 2013 - 22:09  message privé !

Je vais en causer deux mots à l'excellent label germain Bureau B qui en réédite certains.

Wotzenknecht › jeudi 24 janvier 2013 - 21:48  message privé !
avatar

Si tu me les offres, cher mangetout, c'est avec plaisir que je m'en chargerai

mangetout › jeudi 24 janvier 2013 - 21:15  message privé !

Je vais jouer mon rôle de vieux con réac de service, rôle dont je me délecte à endosser, mais quitte à parler de "Neue deutsche welle" cher Paul et tout en ne connaissant rien à ce disque tiens-je à preciser, ne pourrait-on pas parler plus sérieusement de groupes comme PALAIS SCHAUMBURG, IDEAL, DER PLAN, PYROLATOR ou DIN A TESTBILD à l'origine, entre autres, de cette fameuse nouvelle vague allemande et qui, sauf erreur, ne brillent pas par leur présence en ces lieux ?