Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNemo › Si partie 1

Nemo › Si partie 1

5 titres - 57:44 min

  • 1/ Douce mort 16.26
  • 2/ Ici
  • maintenant 6.27
  • 3/ Miroirs 6.44
  • 4/ Si 8.00
  • 5/ Apprentis sorciers 20.05

enregistrement

Enregistré par Olivier Soumaire, assisté de Guillaume Ninon. Mixé par JP Louveton asisté de Guillaume Ninon. Mastérisé par Guillaume Ninon.

line up

JP louveton (guitares, chant); JB Itier (batterie, voix); Lionel B. Guichard (basse, voix); Guillaume Fontaine (claviers, voix)

chronique

Styles principaux
progressif
rock
Styles personnels
classic prog

"Si partie 1" pourrait revendiquer face à "Prélude à la ruine" le statut de meilleur album de Némo. Comme son prédecesseur, c'est de fait un album à l'équilibre parfait, forgé dans une grande cohérence sonore et qui se donne très exactement les moyens de ses ambitions : rien de plus, mais rien de moins. Le bémol, c'est justement l'ambition, plus symphonique, de ce nouvel album; ambition impeccablement assumée, avec classe et sobriété comme toujours chez les français, mais aux saveurs malheureusement un peu fannées par l'histoire et le temps, entre autres écueils. Ca commence au mieux avec un "Douce mort" dont la gravité harmonique et mélodique répond à la nouvelle grandiloquence du groupe : rythme lent et lourd, thème appuyé et fataliste, grondements d'orgue et même, détail Ô combien symptomatique : du mellotron!!! (et ben guigui? On sort du bois?). Il est clair, également, que l'attirance naturelle du claviériste pour le piano trouve dans cette nouvelle volonté symphonique une pertinence particulière. Mais même si Némo a su trouver dans cet album sombre les mélodies et les accords tristes prompts à plus de monumentalisme, et malgré la justesse avec laquelle il traite son nouveau penchant, il masque aussi une partie non négligeable, voire essentielle de sa personnalité, dans un alourdissement rythmique inévitable. Thèmes pesants, choeurs graves, lenteurs théatrales, Némo n'est plus ce groupe enlevé et mordant qui pouvait aligner 8 minutes de groove et de rythmes à t'en filer la banane. "Miroirs" ou "Apprentis sorciers" restent certes portées par ce plaisir de la rythmique et de l'accent et on retrouve toute la technique dynamique du groupe dans ses discours intrumentaux... mais tout cela est plus froid, plus sérieux et distant, et s'il rajoute des cordes à son arc, le groupe n'y excelle ni plus qu'ailleurs, ni plus que d'autres. A la vérité, Némo n'a rien à gagner à travailler dans la grandeur. Ce n'est pas là qu'il se distingue d'entre tous, et ce n'est certainement pas ce qui fait défaut au mouvement dans lequel il s'inscrit, très loin s'en faut. Ce que le groupe possède, plus qu'un autre sur ce terrain d'exercice, ce qui le rend précieux et lui confère une identité incontestable malgré le quasi dogmatisme avec lequel il pratique sa musique, c'est sa chaleur. La gourmandise dynamique qui caractérisait le groupe est ici asséchée par une tendance harmonique et mélodique à l'effet quelque peu pervers. On ne doute pas une seconde de la sincérité constante du quatuor mais la distance imposée par ce style plus pompeux la masque et la déforce, là où "Présages" brillait notamment par la générosité pudique de ses envols et de ses effets. Pour autant, et malgré cette liste un peu soigneuse de regrets, "Si partie 1" reconduit la qualité, constante, du travail de Némo. Tout est dosé avec goût, justesse et élégance, tout révèle le sens du travail bien fait, rien ne dépasse. (mercredi 14 mars 2007)

note       

ajoutez des tags sur : "Si partie 1"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Si partie 1".

ajoutez une note sur : "Si partie 1"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Si partie 1".

ajoutez un commentaire sur : "Si partie 1"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Si partie 1".