Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRSonny Rollins › Way out west

Sonny Rollins › Way out west

6 titres - 43:36 min

  • 1/ I'm An Old Cowhand [from the Rio Grande] (5:40)
  • 2/ Solitude (7:51)
  • 3/ Come
  • Gone (7:51)
  • 4/ Wagon Wheels (10:10)
  • 5/ There is No Greater Love (5:15)
  • 6/ Way Out West (6:29)

enregistrement

Contemporary's Studio, Los Angeles, Californie, USA, 7 mars 1957

line up

Shelly Manne (batterie), Sonny Rollins (saxophone ténor), Ray Brown (contrebasse)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné japonais à tirage limité. Cette édition comprend trois prises alternatives de "I'm An Old Cowhand" (10:09), "Come, Gone" (10:28) et "Way Out West" (6:38) portant la durée de l'album à 70:58

chronique

Styles principaux
jazz
Styles personnels
hard bop

Ou "Il était une fois Sonny Rollins"... Première réalisation du saxophoniste ténor venant de mettre un terme à son contrat Prestige, on trouve sur ce disque tout ce qui pourrait définir l'essence même de l'artiste ; le goût de l'aventure, la générosité, une élégance sans pareil, un swing indéfectible, et même une pointe d'humour ! Dans une formation inédite en trio où il évolue en compagnie de Ray Brown à la contrebasse et le vétéran Shelly Manne à la batterie, la verve du souffleur n'a aucune peine à s'exprimer sur "I'm An Old Cowhand" et surtout "Come, Gone". Toutefois, on ne peut s'empêcher de faire la moue, caressant le doux espoir que Rollins ait pu alors inviter un quatrième larron à cette session tant cela vire parfois avec complaisance dans le monologue. Heureusement, le sens du rythme inné du saxophoniste lui permet d'avoir du répondant et les interactions qui se produisent entre lui et la section rythmique attestent de la joie communicative dans laquelle nos musiciens baignaient lors de l'enregistrement. Sur des plages plus posées comme "Wagon Wheels" ou "Solitude", Rollins évolue comme un poisson dans l'eau, le râle chaud de son instrument enrobant de manière langoureuse ces douces invitations au far niente. "Way Out West", au-delà de sa particularité, demeure un classique de Rollins, ne serait-ce que pour les amoureux du son du saxophoniste ténor qui n'auront ici d'oreilles que pour lui. Accomplissant peu après encore quelques coups d'éclats pour le label Blue Note, le saxophoniste sera un des rares à refuser de participer à de nouvelles sessions d'enregistrement avant longtemps, considérant, à juste titre, qu'il avait déjà fait le tour de la question... (lundi 26 juin 2006)

note       

ajoutez des tags sur : "Way out west"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Way out west".

ajoutez une note sur : "Way out west"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Way out west".

ajoutez un commentaire sur : "Way out west"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Way out west".

Coltranophile › mardi 20 novembre 2007 - 11:15  message privé !
C'est vrai mais je trouve ce disque bien plus intéressant que "Saxophone Colossus" pour ma part. Ici, il y a une prise de risque, et l'interaction avec la section ryhtmique ouvre des perspectives au-delà du hard-bop justement. Rollins joue avec les harmonies que l'absence de piano laisse ouvertes, il utilise le ryhtme de façon spectaculaire. Et Shelly Manne n'a pas joué avec Giuffre et Ornette par hasard. Cela montre que Rollins n'a pas été qu'un suiveur qui s'est lancé par la suite dans le free parce qu'il avait développé un complexe d'infériorité vis-à-vis de Coltrane ou je ne sais quelle théorie oiseuse dans ce genre. C'était aussi un aventurier.
Note donnée au disque :       
empreznor › mardi 20 novembre 2007 - 10:55  message privé !
En ce qui concerne l'indifference vis-à-vis de ce disque sur GOD: il fait pas bon etre un disque de hard bop sur guts. Sorti la meme année que Colossus par dessus le marché...pas de chance
Note donnée au disque :       
Coltranophile › mardi 20 novembre 2007 - 10:43  message privé !
A mon sens, un chef d'oeuvre ou tout près, Rollins en pleine possession de ses moyens, la musique est bien plus subtile qu'elle ne le laisse supposer à première écoute. L'interaction avec la section ryhtmique est superbe. Mais un peu plus tard arrivera son "Freedom Suite" en trio également et qui est encore meilleur.
Note donnée au disque :       
empreznor › mardi 12 décembre 2006 - 15:27  message privé !
Je crois qu'il y a erreur sur la substance; ce "Way out west" merite au moins 5 (rien que la photo dans le désert à cent lieues des autres pochettes du style, et qui en plus correspond si bien au ton badin du monsieur). Mais ça fait longtemps que je ne l'ai pas écouté vu que je ne l'ai plus sous la main.
Note donnée au disque :