Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNemesis › 1:4:9

Nemesis › 1:4:9

cd | 3 titres | 64:09 min

  • 1 1 Nightmusic 24:20
  • 2 2 Vanguard 21:49
  • 3 3 Apogeum 18:00

enregistrement

Composé entre 2003 et 2009

line up

Ami Hassinen, Jyrki Kastman & Joni Virtanen : Korg workstations, Micromoog, Yamaha CS-15, Korg Polysix, échantillonnages Kurzweil et Akai et violon électronique

remarques

Pour entendre des échantillons sonores et en savoir plus sur l’artiste, visitez son site web au : http://www.nettilinja.fi/~ahassine/news.htm

chronique

Reconnu pour sa musique enflammée, qui néanmoins embrasse les esquisses d’une MÉ ambiante, Nemesis offre son premier album entièrement planant. Écrit entre 2003 et 2009, cette immersion dans le mythique monde des ondes atonales a servi de toile de fond musical pour l’exposition artistique Systematic Chaos en Février 2010 pour l’artiste Finlandais Kimmo Heikkilä. Segmenté en 3 parties, le trio y Finlandais explore les obscurs passages d’une musique méditative avec un titre énigmatique qui signifie la durée de l’opus, soit 1 heure 4 minutes et 9 secondes. Nightmusic ouvre le 1ier chapitre avec une superbe approche onirique où des effluves d’un monde aquatique de Steve Roach cohabite avec les sinueuses et lentes modulations d’un univers cosmique à la Michael Stearns sur Chronos. De loin le plus beau passage sur 1:4 :9. La musique y est très poétique et évolue lentement par ondes juxtaposées créant un enivrant univers nocturne, voire même cosmique, où l’on sent vraiment la lune chuchoter ses lentes réverbérations aux étoiles. La 1ière partie de Vanguard nous plonge dans un monde sonore très caustique. Une musique ocrée qui plane avec dureté avant de tomber dans la sérénité éclectique de la 2ième partie. Par la suite, l’approche musicale emprunte les lourds souffles désertiques d’un Roach qui erre dans un cosmos aux sonorités scintillantes et aux oscillations valsantes. Flottant entre deux mondes aux antipodes musicaux, Apogeum dérive telle une comète inanimée. Atonale certes mais aussi poétique, ne serait-ce que pour cette lente ascension qui rencontre une nébulosité astrale scintillante où une vie enfouie sommeille et n’attend que son éveil. Un réveil un peu caustique qui nous extirpe un peu trop agressivement de notre torpeur. De nos jours, il est très difficile de créer une musique ambiante dont les sonorités et les méandres oscillatoires n’ont pas déjà été exploités. Il y a tellement d’artistes et d’œuvres dans ce domaine que toute tentative d’originalité s’avère futile. En voulant exploiter un contexte purement ambiant, Nemesis tombe dans le déjà entendu, mais avec une sonorité riche et très chaleureuse qui caractérise la musicalité du trio Finlandais. (dimanche 2 mai 2010)

note       

ajoutez des tags sur : "1:4:9"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "1:4:9".

ajoutez une note sur : "1:4:9"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "1:4:9".

ajoutez un commentaire sur : "1:4:9"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "1:4:9".