Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBaphomet › The dead shall inherit

Baphomet › The dead shall inherit

cd | 10 titres

  • 1 The suffering
  • 2 Through deviant eyes
  • 3 Leave the flesh
  • 4 Valley of the dead
  • 5 Torn soul
  • 6 Vile reminiscence
  • 7 Boiled in blood
  • 8 Age of plague
  • 9 Infection of death
  • 10 Streaks of blood

enregistrement

Border city recording, New york, USA.

line up

Rick Breier - Drums ; Tom Frost - Vocals ; Dave Graiglow - Guitar ; Gary Schipani - Bass

chronique

Styles principaux
metal extrême
Styles secondaires
death metal
Styles personnels
death metal

Ca vous avait manqué je le sais, alors c'est reparti pour l'exhumation de vieilleries death oubliées de tous. Au menu Baphomet, groupe qui avait fait pas mal de bruit parait-il à l'époque, et faisant partie des premiers poulains de l'écurie Peaceville en 92. Ce groupe a une histoire assez particulière en le sens où passé ce premier album, ils ont du changer de nom, le leur étant déjà utilisé pour devenir Banished sur leur second album (d'un tout autre calibre d'ailleurs). Devenu du coup über kvlt du fait de sa difficulté à se le procurer et du contexte de sa sortie (la grande époque death), "Dead shall inherit" m'a du coup assez déçu. Et oui j'en ai chié pour me le procurer alors du coup on se monte la tête, on espère la perle underground (ca le sera avec l'album de Banished), et puis finalement on se retrouve avec un disque tout à fait classique. en effet si on atteint pas les sommets de conformisme d'un Morpheus Descends par exemple, force est de constater que "Dead shall inherit" ne casse pas vraiment la baraque. Riffing simple, grosse voix glaireuse, rythmiques typiques du style alternant blasts et tempos "cassés", Baphomet joue ce qu'il aime c'est net, et ils le font plutot bien, mais les compos balancés ici manque cruellement d'impact. Pourtant, les deux compos présentes ici qu'ils reprendront avec Banished montreront qu'il y a là du gros potentiel. Mais là nan, ni le chant qu'on sent déjà bien puissant' ni le riffing saccadé ne parviennent à susciter la moindre envie de bouger mon body. Les responsables ? La prod', trop sèche, sans réels reliefs, pas non plus mauvaise mais manquant d'épaisseur, les compos toutes identiques (même défaut sur la suite) n'aident pas à l'écoute intégrale de l'album. Attention, voici cependant un disque pas mal du tout, mais il me semblait important de marquer ses défauts, histoire de marquer la différence avec son successeur qui lui va quasiment tout gommer. Pour le reste, Baphomet propose en somme une espece de suffocation bien rythmique, ajoutant quelques riffs types Obituary et quelques influences core naissantes, n'hésitant pas d'ailleurs à poser une ambiance sombre limite nécro sur ses compos (le chant putréfié, et ces quelques touches dark sur "Streaks of blood" par exemple). Le groupe possède déjà son propre style et ce n'est pas rien, mais de là à parler d'album culte, je m'ennuie bien trop pour passer le pas. Un disque qui par ailleurs aurait pu avoir une boule de plus si son successeur ne m'explosait pas autant la gueule, une ébauche en quelque sorte. (samedi 6 mai 2006)

note       

ajoutez des tags sur : "The dead shall inherit"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The dead shall inherit".

ajoutez une note sur : "The dead shall inherit"

Note moyenne :        6 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The dead shall inherit".

ajoutez un commentaire sur : "The dead shall inherit"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The dead shall inherit".

Richter › samedi 3 novembre 2012 - 22:29  message privé !

Choppé l'original pas plus tard qu'aujourd'hui pour 3 euros ! :)

Note donnée au disque :       
metalgrave › samedi 19 février 2011 - 14:29  message privé !

genial . proche de effigy of the forgotten en plus technique

Note donnée au disque :