Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRRadio Werewolf › Love conquers all

Radio Werewolf › Love conquers all

cd | 13 titres

  • 1 Praeludium
  • 2 Heidentor
  • 3 Song of the solstice
  • 4 Last laugh
  • 5 Barbarossa
  • 6 Prince Wildwolf
  • 7 Sallon Kitty
  • 8 Sunwheel
  • 9 Strength through joy
  • 10 T.W.O.
  • 11 Pleasure dome
  • 12 Luchorpan
  • 13 Love conquers all

enregistrement

Vienne, Autriche, 1991

line up

Nikolas Shreck (chant, musique), Zeena (chant, flûte, musique), Christophe D. (percussions), Vladimir Rosinsky (violon), Audrey Kitzen (clavier)

chronique

Styles principaux
gothique
Styles personnels
carton pâte pagan goth

'For maximum effect' we recommend that this recording be listened to entirely in one continous play'...C'était bien de le préciser parce qu'effectivement tout auditeur sensé aura tendance à vite vouloir éjecter une telle daube de sa platine. Donc, le couple Shreck, alors installé à Vienne, ayant trouvé des piles fraîches pour son Bontempi décide de nous repondre un album (le dernier, heureusement !). Après tout, il leur restait quelques caisses à lessive de l'opus précédent; il suffisait d'engager un percussionniste et un violoniste. Pas question pour autant d'exploiter leur potentiel, Nikolas et Zeena aiment trop faire joujou à créer des loupinettes amusantes sur leur petit clavier, c'est pourquoi le violon se résume surtout à quelques couinements sur le premier morceau et le final. Globalement, on se demande toujours comment Radio Werewolf ont pu enregistrer des disques tant ces deux-là n'ont pas la moindre notion musicale; ça en est presque fascinant ! Ecoutez les breaks plus que maladroit de 'Heidentor', lequel se résume à une arpège de clavier sur laquelle le percussionniste tente de caser un rythme, la musique étant en total décalage avec la voix. Les morceaux donnent souvent l'impression d'être improvisés tant ils manquent de structure, réduits qu'ils sont à des nappes entrecoupées de manière aléatoire par des percussions, le tout mixé à la diable. Signalons également l'aspect cheap et risible des sons et des ambiances, ainsi 'Last laugh' crée sur de petites musiques de cirque et des samples de rire ou 'Prince Wildwolf, un conte sur un prince loup-garou (!) durant lequel nos Satanistes de pacotille se donnent la réplique; c'est à se tordre de rire surtout quand Nikolas fait sa grosse voix ou grogne tel le jeune louvetau joueur...On croirait à une plaisanterie comme sur l'air enjoué sur synthé à piles de 'Strength through Joy' (hey man, t'as rien compris à l'ironie des paroles et du décalage avec la musique !) mais tout cela m'a l'air bien sérieux au contraire. La question qui se pose est y a-t-il quelque chose à sauver sur ce disque ? 'Barbarossa' malgré ses constantes maladresses développe un embryon de mélodie, 'Sunwheel' et ses percussions à peu près réussies (si il n'y avait pas ces foutus breaks symphoniques en papier mâché pour tout gâcher !). En fait, c'est moi qui ne comprend rien, Radio Werewolf nous fait de la non-musique, c'est très avant-gardiste, et les trois pauvres samples exécutés par Nikolas à partir de ses vinyls trouvés aux puces sont là pour témoigner de l'influence viennoise sur les compositions...Pfff, allez j'arrête-là, ce groupe a rendu service au monde en arrêtant de faire des disques et ils auraient dû le faire juste après 'Fiery summons'...Le plus drôle est le final avec ses applaudissements (piqués au Concert de Nouvel-An ?)...Tu parles, c'est un camion de tomates que j'aimerais avoir sous la main ! (mercredi 11 novembre 2009)

note       

ajoutez des tags sur : "Love conquers all"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Love conquers all".

ajoutez une note sur : "Love conquers all"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Love conquers all".

ajoutez un commentaire sur : "Love conquers all"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Love conquers all".

Twilight › samedi 14 novembre 2009 - 11:48  message privé !
avatar

Le gros problème avec RW, c'est que je ne suis pas certain qu'il y ait beaucoup de second degré...je ne serais pas surpris qu'ils aient été persuadés d'avoir pondu un chef-d'oeuvre ^^

Raven › samedi 14 novembre 2009 - 02:31  message privé !
avatar

à lire c'est un peu des potes à Gabi Wolf quoi ahah... sans doute un de ces groupes cheap qui misent surtout sur la distance & l'ironie par rapport à leur truc en croyant que ça va sauver l'affaire, déjà à l'époque c'était désespérément commun alors quand on en voit encore aujourd'hui; et puis chez les goth, ceux qui se la jouent second degré style "on fait de la merde", à part Type O... chouette chronique oui, limite violent Twilight, attention ;)

MemphisBluesAgain › samedi 14 novembre 2009 - 01:39  message privé !

Le genre de chroniques que j'adore !