Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTyranny › Bleak vistae

Tyranny › Bleak vistae

3 titres - 44:44 min

  • 1/ Passing through ague
  • 2/ The leaden stream
  • 3/ Drown

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

M. Mäkelä, L. Lindqvist.

chronique

Styles principaux
ambient
metal extrême
Styles secondaires
doom metal
Styles personnels
ambient funeral doom

Avec Tyranny, on rentre dans la catégorie poids lourd du funeral doom. Et quand je dis lourd, c'est LOURD. Récemment porté au grand jour avec la sortie de "Tides of awakening", c'est pourtant avec ce premier maxi (enfin... 45 minutes le bougre) "Bleak vistae" que Tyranny s'est fait connaître. Sur ce dernier, tous les prémices d'un groupe sont déjà là. Il n'est pas ici question de mélancolie profonde ou autres niaiseries très en vogue, non Tyranny c'est du minimaliste, du tonitruant... du lourd ! Les trois morceaux présentés ici font plus figure de voyage dans l'espace que d'une introspection suicidaire. A la fois ultra pesant par sa rythmique ultra lente et aérien avec ses claviers en nappes et autres leads fantômes, Tyranny navigue entre deux eaux. Evocateur de lieux inconnus, de secrets inavouables, le duo commence dès ce maxi à se créer son univers sonore, quelque part entre l'onirisme d'un Esoteric, l'aspect etouffant d'un Skepticism et l'inventivité mélodique d'un Evoken. On se surprend à rêver de bêtes endormis, totalement informe, suggérées par ce chant régurgité et chuchotté à la fois. Au cours de l'écoute, nous sommes ainsi trimbalé entre ces claviers toujours opportuns (le plus souvent en nappes, mais parfois quelques notes de pianos) et ces moments d'énervements où les guitares prennent le contrôle ("The leaden stream", "Drown") le tout recouvert par cette ambiance à la fois abyssale et éthérée. Le morceau phare, tout à fait évocateur de ce qui vient d'être écrit, est ainsi "The leaden stream" qui brille par ses ambiances variées, sa batterie qui se transforme en martèlement rituel, cette mélodie en son clair si simple et pourtant soulignée par le clavier avec un talent rare. A coup sûr l'un des plus gros morceaux du groupe. Ceci étant dit, si le groupe se pose comme un créateur d'ambiance hors du commun (et il poussera le bouchon plus loin encore sur le suivant), la répétitivité, la linéarité de la musique proposé risque d'en rebuter plus d'un. Les guitares grésillent, la même recette rythmique/mélodique (que ce soit claviers ou guitares) est toujous utilisée, le chant peut se montrer franchement monotone au fil des écoutes, le rythme est ultra minimaliste, bref clairement pas le disque idéal pour commencer le genre. A côté de cela, on sent que sur ce maxi Tyranny n'arrive pas encore à se dégager se son influence principale, à savoir Skepticism, la première moitié de "Drown" en atteste sans problème, tant il sent la repompe pure et simple. Heureusement, dès l'apparition des claviers le groupe se retrouve alors dans son univers si particulier. Au final donc, un maxi frappant par l'atmosphère qu'il dégage, un générateur de cauchemars vraiment puissant, aux éléments ambient parfaitement distillés, encore assez conventionnel dans la forme mais demeurant un excellent achat pour tout amateur d'experiences musicales sombres et déconnectées de la réalité. (dimanche 15 janvier 2006)

note       

ajoutez des tags sur : "Bleak vistae"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Bleak vistae".

ajoutez une note sur : "Bleak vistae"

Note moyenne :        6 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Bleak vistae".

ajoutez un commentaire sur : "Bleak vistae"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Bleak vistae".

Barabas › lundi 31 décembre 2007 - 11:04  message privé !
Oui Juju, à un nuance près, on n'y patauge pas, on s'y enlise lentement
Note donnée au disque :       
juj › jeudi 27 décembre 2007 - 09:57  message privé !
on patauge dans la nuance extrême, quoi
Note donnée au disque :       
Barabas › jeudi 27 décembre 2007 - 09:32  message privé !
Tout simplement terrifant et majestueux
Note donnée au disque :       
juj › jeudi 7 juin 2007 - 21:22  message privé !
moins pétrifiant et stupéfiant au sens premier que la suite, mais bien planant et cosmique aussi
Note donnée au disque :