Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesFForceed › Idyl of estreya

Forceed › Idyl of estreya

11 titres - 52:42 min

  • 1/ elliptical
  • 2/ velvet
  • 3/ silencio
  • 4/ kollyd
  • 5/ estreya
  • 6/ lumen
  • 7/ venenum
  • 8/ catharsis
  • 9/ hegon
  • 10/ fluid
  • 11/ end suenio

enregistrement

Barracuda studio, Delémont, Suisse, été 2003

line up

Dimitri (batterie), Vincent (bass), Laurent (guitare), Guillaume (guitare), Pierre (chant)

chronique

Styles principaux
metal extrême
Styles personnels
post-hardcore

Avec ce nouvel album, Forceed se personnalise, proposant une musique plus lente, mais toujours brutale, inspiré par Unsane, Breach, Neurosis ou encore Meshuggah, ils ont réussi à créer leur propre rage. Ici, on laisse le temps aux morceaux de s'installer, évoluer ; aucune précipitation, juste un grand travail sur les émotions et les ambiances. Maîtrisant parfaitement les dissonances, les guitaristes nous sortent des riffs d'anthologie, la ligne de basse n'est pas en reste, celle-ci est d'ailleurs mise très en avant. Au chant, les hurlements de Pierre sont plus que convaincants, chaque parole sonnant comme s'il s'agissait de la dernière. À la batterie, les rythmiques mid-tempo se trouvent être d'une grande finesse et très variées. L'ambiance à la fois triste et rageuses qui se dégage du disque laisse planer une envie de destruction dans le sens bouddhiste du terme. Comme d'habitude, chez Division records, le packaging est très soigné et représente parfaitement la musique. Un excellent album que je ne peux que conseiller à tout le monde. (lundi 20 septembre 2004)

note       

ajoutez des tags sur : "Idyl of estreya"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Idyl of estreya".

ajoutez une note sur : "Idyl of estreya"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Idyl of estreya".

ajoutez un commentaire sur : "Idyl of estreya"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Idyl of estreya".

Potters field › mercredi 19 mars 2008 - 14:49  message privé !
clair que ça vaut pas un bon Current 93 avec David Tibet.
empreznor › mercredi 19 mars 2008 - 14:43  message privé !
bruler des drapeaux chinois? ---> []
Potters field › mercredi 19 mars 2008 - 14:09  message privé !
par contre, c'est quoi "une envie de destruction dans le sens bouddhiste du terme" ?
blub › mercredi 19 mars 2008 - 14:05  message privé !
Et un autre excellent groupe de Hardcore suisse, un! pour ma part je n'est pas cet album mais le suivant (Ivory Marsh 2006) on sent bien l'influence Unfold (y a pire) c'est bien lourd et pachidermique (plus post-hardcore) et c'est trés bien fait, une bonne découverte!
FallenFlesh › mercredi 20 septembre 2006 - 19:58  message privé !
Excellent album, très bonne chronique Sombre et torturé. Ca lorgne parfois sur le deathcore...
Note donnée au disque :