Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesJJaga Jazzist › A livingroom hush

Jaga Jazzist › A livingroom hush

10 titres - 48:51 min

  • 1/ Animal Chin (4:07)
  • 2/ Going Down (5:20)
  • 3/ Press Play (1:16)
  • 4/ Airborne (5:13)
  • 5/ Real Racecars Have Doors (4:15)
  • 6/ Low Battery (5:50)
  • 7/ Midget (2:32)
  • 8/ Made for Radio (5:22)
  • 9/ Lithuania (8:38)
  • 10/ Cinematic (6:22)

enregistrement

Duper Studios, Norvège, printemps 2000

line up

Harald Froland (guitare, effets, syntéhtiseur), Andreas Mjos (vibraphone, marimba, percussions, batterie, claviers), Martin Homtveth (batterie, boîte à rythme, percussions, claviers), Jorgen Munkeby (flûte, clarinette, saxophone ténor, claviers), Line Homtveth (tuba), Lars Homtveth (saxophone ténor et bariton, clarinette, flûte, guitare acoustique, claviers), Even Ormestad (basse, claviers), Lars Wabo (trombone), Mathias Eick (trompette, clavier, contrebasse), MortenQvenild (claviers)

chronique

Styles principaux
jazz
electro
Styles personnels
nu jazz

Paru à l'origine sur le label norvégien Smalltown Supersound, et réédité la même année par Ninja Tune sous une pochette différente, "A Livingroom Hush" est un de ces manifestes de plus pour affirmer une fois encore que, oui, décidément, rien n'arrête les scandinaves, et oui, l'avenir du jazz moderne se fera par le biais de l'électronique ou ne se fera pas. Vous avez aimé Red Snapper et The Cinematic Orchestra sur Ninja Tune ? Vous êtes un inconditionnel de Squarepusher sur Warp ? Le "Planetary Folklore" de As One sur Mo'Wax a laissé des profondes marques sur votre subsconscient ? Alors, tâchez de rester à l'écart de cette nouvelle formation car, à moins que vous en soyez devenus complètement accro, vous allez vite vous rendre compte que le collectif Jaga Jazzist ne va plus seulement se contenter de faire comme les autres, c'est-à-dire de dévoiler au travers d'un chemin brumeux ce pont qui s'érige entre les perspectives informatiques et l'héritage jazz : ils vous emmenent directement de l'autre côté ! De ce côté où l'on trouve déjà des Nils Petter Molvaer, des Bugge Wesseltoft, bref, des compatriotes. Sous un habillage majoritairement tributaire de la scène drum'n'bass, mais joué quasi exclusivement en acoustique, la musique de leur premier album réveille en nous les souvenirs de cette époque révolue où, en pleine ébullition, les artistes rock lorgnaient vers le jazz, s'attirant le mépris que l'on sait, et les artistes jazz vers le rock sous les huées des critiques qui criaient à la traîtrise. Ces mêmes gars, de Jeff Beck à Miles Davis, qui aujourd'hui inspirent le respect. Jaga Jazzist couche sur près de cinquante minutes une approche similaire mais réactualisée sous la lumière de l'idiome le plus pertinent en matière de modernité. Ne passez pas à coté de l'importance de l'évènement et écoutez, dès à présent, la musique que l'on glorifiera demain... (vendredi 27 juin 2003)

note       

ajoutez des tags sur : "A livingroom hush"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "A livingroom hush".

ajoutez une note sur : "A livingroom hush"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "A livingroom hush".

ajoutez un commentaire sur : "A livingroom hush"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "A livingroom hush".

julayss › lundi 18 février 2008 - 19:42  message privé !
"Airborne" est un délice.
Note donnée au disque :       
Botherhood › vendredi 19 janvier 2007 - 18:08  message privé !
Excellent disque. Il faut dire que la montée soul/jazzy de "Lithuania" est extraordinaire. Dans le même registre et très proche de Cinematic Orchestra.
Note donnée au disque :