Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCompilations - Divers › Thee Vampire Guild presents The best of 'What sweet music they make'

Compilations - Divers › Thee Vampire Guild presents The best of 'What sweet music they make'

cd1 | 18 titres

  • 1 Prologue
  • 2 Element: 'Red meat & beauty queens'
  • 3 Manuskript: 'Rapscallion (coldheart mix)
  • 4 The Dark Theatre: 'At love with the gods (movement III)'
  • 5 Dream disciples: 'Crimson white'
  • 6 Nösferatü: 'The keeper's call'
  • 7 Lestat: 'Realm'
  • 8 Inkubus Sukkubus: 'Intercourse with the vampire'
  • 9 Bed and breakfast
  • 10 Sopor Aeternus: 'This profane finality'
  • 11 Faithful dawn: 'Enchant me'
  • 12 13 Candles: 'Siren (the vampyre in white mix)'
  • 13 A design for life
  • 14 Emma Conquest: 'Such pretty things'
  • 15 The House of Usher: 'The irreal light of the sun (under your wings)'
  • 16 Vlad Janecek: 'For eternity'
  • 17 Stone 558: 'Ruination'
  • 18 The Marionettes: 'Play dead'

cd2 | 21 titres

  • 1 'I want some more'
  • 2 The Horatii: 'Island of the zombie women'
  • 3 The whores of Babylon: 'Never or forever'
  • 4 Morticia: 'Blood club'
  • 5 Witching hour: 'Kissed by death'
  • 6 Corpus Delicit: 'Dancing ghost'
  • 7 Astro vamps: 'Vampira'
  • 8 Paralysed Age: 'Bloodsucker'
  • 9 Inkubus Sukkubus: 'Vampire erotica'
  • 10 Brotherhood of pagans: 'Sinner comes to bits (the offering to Akasha)'
  • 11 The Dark Theatre: 'Crimson(is the colour of the Vampire Circus)'
  • 12 Man's best friend
  • 13 Dream disciples: 'Resting place'
  • 14 All living fear: 'Crimson 1998 (demo)'
  • 15 Sneaky bat machine: 'Boneshaker'
  • 16 Silent night, unholy night
  • 17 Suspiria: 'Night time (stripped)'
  • 18 Sopor Aeternus: 'The feast of blood'
  • 19 The House of Usher: 'Wrecked in faith'
  • 20 Scarlet Harbour: 'The screams of Nezach'
  • 21 Epilogue

remarques

'Thee Vampire Guild' à l'origine du projet est une association anglaise qui s'intéresse à tout ce qui touche le vampirisme (littérature, musique, mode, cinéma...)

chronique

Voilà une compilation intéréssante bien que la thématique n'en soit pas forcément originale. Elle regroupe en effet la presque intégralité de trois cds intitulés 'What sweet music they make' où étaient rassemblés un maximum de morceaux ayant trait aux vampires. Bien entendu, les formations anglaises des 90's, friandes du sujet, sont largement représentées mais quelques groupes américains, allemands et même français viennent renforcer le choix. La qualité n'est bien entendu pas la même partout mais reconnaissons à ce best of un haut standard. Parmi les réussites, je citerais Corpus Delicti (leur 'Dancing ghost' mêlant cold wave et gothic rock avec refrain possédé tient la route bien qu'il ne s'agisse pas de leur plus belle réussite); leurs compatriotes de Brotherhood of pagans s'en tirent très bien aussi avec leur gothic rock pêchu. Une belle claque m'a été administrée par l'excellent 'Vampira' des Astrovamps (peut-être l'une de leurs meilleures compositions), pareil pour 'Wrecked in faith' des House of Usher (rythmique roulante en intro, bons claviers, des vocaux profonds, une ligne mélodique béton...) et le plus calme et vicieux 'Realm' de Lestat qui tourne comme une danse hypnotique (addictif !). Les Inkubus Sukkubus sont bien entendu comme des poissons dans l'eau, fidèle à leur gothic rock mélodique et rythmé; excellent aussi les Horatii avec 'Island of the zombie women' plus proche du horror punk ou du gothabilly version garage (ce combo a toujours été un alien parmi ses compatriotes), quant aux bons Stone 558, ils apportent une touche deathrock old school à cette compilation. Hantés à souhait, mentionnons encore Morticia (et ses guitares flirtant avec le hard rock), Witching hour, Sopor Aeternus avec un 'Feast of blood' témoin des débuts, plus gothic rock, bien loin du son d'aujourd'hui, et le baroque 'Crimson' au clavecin par The Dark Theatre. Pour ma part, j'aime aussi 'Such pretty things' des pourtant très moyens Emma Conquest (bonne mélodie), le groovy glauque de Element et Whores of Babylon ainsi que la dark pop de Manuskript (à déguster comme un bout de réglisse). Surprenant mais pas désagréable, Sneaky Bat Machine avec une atmosphère que l'on pourrait qualifier de cybergoth vampirique. Parmi les pièces inutiles, Nosferatu (avec un tel patronyme, se planter sur une telle compilation reste sans excuse), Paralysed age dont le morceau dégage autant de saveur qu'un gruau d'avoine (il s'agit pourtant de leur meilleur !), 13 Candles dont le slow version Fields of the Nephilim du pauvre ne permettrait même pas d'emballer les filles au bal de fin d'année et Scarlet Harbour avec son instrumental raté et très court. A noter que de nombreux interludes, des samples de répliques de films de vampires, sont éparpillés entre les titres. A s'écouter en sirotant un triple Bloody Mary...

note       Publiée le jeudi 12 juillet 2007

partagez 'Thee Vampire Guild presents The best of 'What sweet music they make'' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Thee Vampire Guild presents The best of 'What sweet music they make'"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Thee Vampire Guild presents The best of 'What sweet music they make'".

ajoutez une note sur : "Thee Vampire Guild presents The best of 'What sweet music they make'"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Thee Vampire Guild presents The best of 'What sweet music they make'".

ajoutez un commentaire sur : "Thee Vampire Guild presents The best of 'What sweet music they make'"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Thee Vampire Guild presents The best of 'What sweet music they make'".